Search
  • Sylvain Lupari

AES DANA: Aftermath 2.0 - Archives of Peace (2013) (FR)

Updated: Aug 9, 2019

“J'aime ces rythmes ambiants qui martèlent une vie organique et qui nous chuchotent à l'oreille tout ce qui échappe à notre perceptivité et Aftermath 2.0 en est plein”

Aftermath # 01 7:49 Aftermath # 02 6:31 Aftermath # 03 7:51 Aftermath # 04 3:16 Aftermath # 05 5:30 Aftermath # 06 6:01 Aftermath # 07 4:03 Aftermath # 08 9:09 Ultimae Records | inre 10.2

(DDL 50:10) (Psybient and organic down tempos)

Initialement réalisé en 2003, Aftermath fait son neuf dans cette version remasterisée disponible seulement sur la plateforme de téléchargement du label Ultimae Records. AFTERMATH 2.0 - Archives of Peace est un album à évolution lente avec ses ambiances divisées entre l'astral et le spectral cosmique qui ondoient, chantent et bruitent à travers de délicats rythmes fracturés. Vincent Villuis a retravaillée l'album au grand complet en plus d'y ajouter un nouveau titre, Aftermath # 08, pour le plus grand plaisir des oreilles qui en avaient ignorées la première mouture. Cette histoire de psybient sur fond de down-tempo met aussi en scène notre ami et collaborateur Paul Takahashi qui alimente en images les 8 étapes de AFTERMATH 2.0 - Archives of Peace avec une série de photographies d'éléments microscopique qui meublent un univers en perpétuel mouvement, tout comme cette dernière réalisation d'Aes Dana.

Aftermath # 01 s'éveille à la vie ambiante avec des pépiements d'oiseaux astraux qui dialoguent dans des grondements célestes et des couches de synthés teintées de voix angéliques et de brises flûtées. Tantôt glauque et tantôt onirique, Aftermath # 01 flotte entre ses nuages de toxicité bourdonnante, ses brises séraphiques et ses flûtes aux souffles azurés, errant pour une portion de rythme qui palpite timidement dans ses derniers râlements cylindrés. Aftermath # 02 suit la même tangente avant d'embrasser un bon down-tempo qui se nourrit de son écho. Le rythme est structuré sur un maillage de pulsations organiques qui me fait penser un peu à du Jarre et de percussions dont les frappes se réverbèrent en une forme d'écho rythmique. Un pattern de boucles mélodiques s'entortille tout autour du rythme que la douce voix séraphique de Pascale Auffret caresse de chauds souffles éthérés. Le rythme planant de Aftermath # 03 s'articule autour de percussions et pulsations aux frappes saccadées. C'est un rythme sec qui se gonfle avec une ligne de basse sobre et qui est agrémenté de délicats arpèges carillonnés et chantants qui ondulent en contre mesure du rythme. La 2ième partie offre une structure de rythme plus agressif qui palpite de ses pulsations basses sautillant dans leurs cercles de rythme, tournoyant sur place comme on le fait en imitant le vol terrestre des palmipèdes dans des zones de turbulences rythmiques. C'est un très bon passage sur AFTERMATH 2.0 - Archives of Peace qui tombe dans des limbes cosmiques du bref mais efficace Aftermath # 04 et dont les pulsations organiques débordent dans Aftermath # 05 et de son look musical qui me rappelle du Juno Reactor.

Le pattern de mélodie soufflée dans des cercles de verre revient hanter un étonnant maillage de percussions qui papillonnent, clignotent et résonnent comme des élytres de métal dont les formes variées crachent des tonalités autant creuses que vives dans les ombres des pulsations séquencées qui palpitent d'un rythme vertical. Des voix de démences passagères virevoltent et soupirent des Aftermath tout au long de ce puissant titre aux odeurs de psy-trance. Aftermath # 06 est un long passage ambiant trucidé de vents noirs et creux alors que Aftermath # 07 surfe sur les vagues qui lient les deux titres pour s'extirper de son intro bruyante où cognements incongrues se répercutent dans des voix que le sont tout autant, alors que tranquillement un piano survolté embaume Aftermath # 07 d'une superbe approche de rêverie obscure. Amateurs de Picture Palace Music, vous allez adorer. Aftermath # 08 est la nouveauté sur ce travail de reconstruction sonore qu'est AFTERMATH 2.0 - Archives of Peace et c'en est une foutue bonne. Si l'intro est d'ambiance organique avec des accords de piano convergeant l'un sur l'autre dans une confusion sonore digne d'une fissure épileptique, le rythme se met à bourdonner juste avant la 3ième minute avec des percussions aux brises métallisées qui crachent leurs venins grésillant sur les mouvements saccadés d'un up-tempo. Minimaliste, le titre emmagasine ses ambiances de bruits blancs et d'implosions statiques, ses percussions tant claquantes que pétillantes, sa ligne de basse vrombissante ainsi que sa mélodie pianotée en un pattern récurrent qui cesse de rouler en boucles dès que le tempo devient plus pulsatoire et qu'il papillonne de ses cymbales argentées dans les caresses de voix éthérées. Un très bon titre. La paix n'aura jamais été aussi troublante que sur AFTERMATH 2.0 - Archives of Peace. Le conte psybient d'Aes Dana respire l'étrangeté de ces œuvres musicales anticonformistes qui séduisent de par leurs capacités à mettre en symbiose tous ces univers parallèles qui foisonnent à portée d'oreilles et de yeux mais que l'on ne n’entend ni ne voient. J’aime ces rythmes ambiants qui palpitent dans une vie organique et qui nous susurre à l'oreille tout ce qui échappe à notre perceptivité. Et c'est justement la très grande beauté et l'histoire derrière AFTERMATH 2.0 - Archives of Peace d'Aes Dana.

Sylvain Lupari 21/05/13 ***½**

Disponible sur le site web de Ultimae Records

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle