• Sylvain Lupari

ALBA ECSTASY: Reaching for the Stars (2020) (FR)

Pour le prix demandé, c'est un excellent cadeau en musique. Ne serait-ce que pour la pièce-titre

1 Infinity 10:38

2 Reaching for the Stars 11:50

Alba Ecstasy Music

(DDL 22:30)

(Roumanian School, Cosmic EM)

Dernière offrande de Alba Ecstasy en 2020, REACHING FOR THE STARS est un mini EP, un cadeau en musique que le musicien offre dans la formule; donnez ce que vous voulez. Je ne suis pas friand de cette formule, donc je ne savais pas si je devais vous en parler, Surtout que le premier titre, Infinity est du genre Eno se promenant sur la Lune avec son aspirateur branché à son casque. Un titre étonnamment sombre qui débute avec une envolée de nappes de synthé métalliques assez tranchantes pour mon ouïe délicate. Cet amas d'ondes et de lignes unifiées se met à pulser secrètement, même si l'avalanche horizontale continue de nourrir son avidité. L'effet devient pulsatoire. Infinity est devenu un cœur mécanique dont le centre magnétique aspire toutes les données circulaires; les orchestrations, comme les pépiements de synthé et les voix astrales. Cette tempête intersidérale finie par s'amenuiser graduellement pour se réveiller brusquement un peu avant la 7ième minute. N'étant plus jamais certaine de son passé et inquiet pour son futur, Infinity reste au moment présent toujours trop arrogant pour mes oreilles en quête de musicalité.

Reaching for the Stars lui est un très beau titre qui s'inscrit dans le registre des meilleurs de mon ami Mihail-Adrian Simion. Deux lignes de séquenceur en parallèle se mélangent à la barrière de l'ouverture, créant ce débit imparfait agréablement soudé par une ligne de basse-séquences. Ce carrousel rythmique construit par le séquenceur laisse entendre un ion qui est dribblé alors que le mouvement minimaliste galope doucement sur les plaines électroniques remplies de brume astrale. C'est ce genre de mouvement qui me séduit et donc l'absolue sérénité des cabrioles du séquenceur sur la docilité de la ligne de basse-pulsations peuvent nous déposer aux pieds de Morphée. Bien morcelé, le temps passé nous amène un autre ingrédient festif pour les oreilles alors que la ligne sphéroïdale des pulsations pousse pour une électrification de la ritournelle hypnotique qui compte maintenant les riffs de clavier envahir son espace. Puis ce sont des accords de clavier qui font très Tangerine Dream, surélevant Reaching for the Stars vers un niveau plus électronique. Un rock électronique auréolé de tintements concordant avec la danse circulaire des cabrioles. Un très beau titre avec une finale remplie de brume éthérée et de l'écho de battements secrets.

Au prix demandé et même avec un titre qui frôle l'anti-musique à mes oreilles, ce REACHING FOR THE STARS est un beau cadeau. Ne serait-ce que pour la pièce-titre!

Sylvain Lupari (08/04/21) ***¼**

SynthSequences.com

Disponible au Alba Ecstasy Bandcamp

110 views0 comments