• Sylvain Lupari

ANCIENT ASTRONAUT: Hospital Planet (2021) (FR)

De la bonne MÉ mélodieuse qui est gratuite et qui vaut plus que ça!

1 Hospital Planet 7:10

2 Dancing Spheres 5:18

3 Hawks on the High Way 7:51

4 Turtle Rocks 6:02

5 FTL 6:53

6 Blackberries and Butterflies 4:08

7 Tears of Love 5:47

8 Levitation 3:48

9 Hope 3:08

10 Flying Plants 4:14

11 Destiny 5:44

12 Gazing at the Stars 5:57


13 Hospital Planet - Ambient

Version 6:50

Ancient Astronaut Music

(DDL 72:55)

(Cosmic ambient music)

Une onde de sons venant de la Terre entreprend un vertigineux voyage vers le Cosmos. C'est le centre de l'univers de HOSPITAL PLANET! Et c'est communément de cette façon que s'ouvriront les 12 autres secrets de l'album. Douceur, intensité et finale! La pièce-titre déploie sa richesse musicale avec un velum de lignes de synthé qui ondule à l'horizontale. Des voix célestes sont tressées dans ce voile où une sourde nappe de basse donne l'illusion d'un rythme rampant. Des accords hésitants, certains ont une teinte d'harpe ou de riffs, suivent la lente courbe d'harmonie de ce titre qui coule comme le doux murmure d'un ange nocturne. Le milieu atteint, le paroxysme diminue graduellement pour doucement fermer ce corridor d'ambiances et d'harmonies pour une lente finale de brume et ses mystères. Ah que je fais des belles découvertes parfois! Ancient Astronaut est le projet du musicien engagé et humaniste Français Eric Allietta. Et comme ses 2 premiers albums, il offre les 12 symphonies de son dernier album-téléchargement HOSPITAL PLANET tout à fait gratuitement. Mais un petit 2 ou 3 Euros à l'artiste ne sera jamais de trop. Nous ne sommes pas au royaume de la super production ici, ni du remixage puisque plusieurs titres, si ce n'est pas la majorité, ont des points en commun comme la structure des mélodies, les nappes de synthé et la nappe de basse qui fait parfois toute la différence. Si vous aimez la pièce-titre, les autres titres devraient couler aussi facilement, puisque c'est vraiment beau et bien fait comme production maison. Et c'est agréable à écouter au coucher ou en lisant. Il appartient déjà à mon lecteur réseau, section musique pour dodos. Le mouvement de Dancing Sphères n'est pas sans rappeler un univers musical à la croisée de Michael Stearns et Solar Fields, d'ailleurs la musique de Magnus Birgersson semble avoir une nette influence dans la vision des rythmes doux et surtout du décor musical ambiant où la froideur des airs se réchauffent avec de belles nappes de basse. Chaque titre propose une mélodie axée sur des phases sphéroïdales, un peu comme des berceuses cosmiques dédiées à nous faire rêver les yeux ouverts. L'approche au niveau des compositions est minimaliste avec des séries d'arpèges séquencés, comme de riffs de clavier, qui tournoient souvent en égard avec le sens du titre. Dancing Sphères en est l'exemple le plus éloquent. Chaque titre évolue avec sa propre courbe émotive, attachée à un crescendo d'intensité qui commence dès l'introduction. Il augmente au milieu pour atteindre un pic émotif pour finalement revenir là où il a commencé, des finales souvent enveloppées de brume ou de nébulosité astrale. Comme dans Hawks on the High Way qui est le vidéo officiel de l'album. Les séquences de rythme sont douces avec des arpèges cristallins qui gambadent ou sautillent d'une démarche aléatoire, donnant cette texture de rythme sans effets d'entrainements mais plutôt incitatifs à se laisser flotter dans le cyber espace de Ancient Astronaut. Les nappes de synthé sont divisées entre une portée lyrique et orchestrale avec ce fort goût prononcé pour des étreintes avec les coulis de voix fortement imprégnées dans les structures orchestrales.

Turtle Rocks propose une belle berceuse sur une structure sphéroïdale emportée par un délicat mouvement ambiant d'une basse-pulsation. Une traînée d'arpèges scintillants épouse ce mouvement rotatoire où tintent de multiples arpèges sur une douce et une lointaine mélodie sifflotée par un synthé. Ici comme partout, les orchestrations sont hyper enveloppantes. C'est une structure de rythme rampant avec l'ombre d'une nappe de basse et s'agitant sur le hochet des arpèges moirés séquencés que FTL rejoint nos oreilles. Riche de sa palette de tonalités et des harmonies, le titre fait tinter sa mélodie en suivant un arabesque de sensibilité unique à la musique de France. Blackberries and Butterflies coule comme un beau conte musical. Doux, éthéré et surtout poétique. Le maillage musical entre le séquenceur et le synthé est tissé étroit de sorte que ça crée des frissons dans l'âme. Les nappes de synthé sont riches en orchestrations et en effets lunaires, donnant une texture de romance assez particulière à l'album. Une onde de synthé montante accroche Tears of Love à notre âme. À prime abord vierge de son émotion, le titre développe un noyau de sensibilité qui devient plus intense dans une enveloppe sonore cousue serrée avec de multiples nappes de synthé qui divisent bien l'apport émotif de l'aspect cosmique tout en libérant des murmures de compassion. C'est un très bon titre unique à la poésie astrale de la French School. Comme dans bien des titres sur cet album, on observe une gradation rythmique due à de belles orchestrations finement saccadées. Si on aime le genre de mélodie déchirante, Flying Plants expose la sienne sur un rythme aussi fluide que sa complainte mélodieuse. Levitation est un titre sans histoire avec un séquenceur qui suit une courbe d'intensité sans jamais déborder pour une structure plus vivante, se contentant de ce ballet statique où chaque arpèges fait vibrer oreilles et émotion. Hope est un court titre ambiant cosmique, alors que Destiny l'est tout autant mais dans un décor plus ténébreux, assez près du Dark Ambient avec des murmures bourdonnants et une fine ligne plus limpide du synthé sifflotant une autre harmonie astrale. Très orchestral et assez poignant, Gazing at the Stars nous offre une finale à la hauteur où les ambiances rejoignent la portée du titre. Je n'entends pas une grande différence entre la pièce-titre et sa version plus ambiante, hormis l'absence de sa mélodie inachevée qui fait les délices de bien des titres dans ce 3ième album de Ancient Astronaut. Un truc gratuit qui vaut plus que ça!

Sylvain Lupari (16/01/22) *****

SynthSequences.com

Disponible au Ancient Astronaut Bandcamp

229 views0 comments

Recent Posts

See All