• Sylvain Lupari

ANDY PICKFORD: Adagiometry Vol. 3 (2016) (FR)

“C'est peut-être le moins convaincant pour moi, mais ça reste un très bon travail de composition et de musique”

1 Adagiometry No. 3 3:50 2 Velcronomics 5:36 3 In Silent Vigil 4:40 4 Could You Cry (Speechless Mix) 5:15 AD Music AD183 (DDL 19:22) (Orchestral et cinematographic EM)

Si les 2 premiers volets de la série Adagiometry débutaient avec de lentes approches orchestrales, Andy Pickford change un peu la donne avec ADAGIOMETRY Vol. 3 en caressant une approche qui se veut plus de l'Électronica. En effet, Adagiometry No. 3 offre un down-tempo un peu nonchalant, comme la démarche d'un cowboy qui arrive à Daisy Town, dans une ambiance Lounge. Le rythme est délicat et le jeu des percussions est assez attrayant. Adagiometry No. 3 s'enveloppe par la suite d'une approche orchestrale très sphéroïdale avec sa nuée de cordes philharmoniques qui s'enroulent autour d'une structure de rythme qui nous a fait bouger le corps un tout petit peu. Velcronomics est plus convaincant avec une structure arquée sur un bon jeu de percussions et des accords qui étirent leurs charmes dans des lignes un brin stroboscopique. J'aime bien les effets de percussions ici, j'ai comme cette vague impression d'entendre du Peter Murphy dans The Answer is Clear de l'album Should the World Fail to Fall Apart, qui ajoutent tout le charme à un autre titre qui joue dans les plates-bandes d'une musique de night-club. Mr. Pickford revient dans ses aubades symphoniques avec le lento de In Silent Vigil. Cette fois-ci, des cors tapissent une marche très lente qui est assommée par de lourdes percussions. Les violons font très solennels! Intense et dramatique, on se croirait au cinéma. Could You Cry (Speechless Mix) est à mi-chemin entre la synth-pop et la musique filmique d'Andy Pickford. C'est une douce ballade sise sur un délicat up-tempo sculpté par de sobres percussions un brin Électronica. Les nappes de violon lutte afin de restaurer une ambiance filmique qui perce peu à peu dans une enveloppe de mélodie nipponne.

Est-ce que la série Adagiometry s'essouffle? On jugera après le 4ième volet. En attendant, ADAGIOMETRY Vol. 3 est le E.P. le moins convaincant de cette série. Si la musique reste toujours aussi bonne, son envol vers d'autres genres mélangés à des orchestrations aussi célestes que cinématographiques, tel qu'entendu lors des 2 premiers volets, nous laisse un peu sur notre appétit. Il y manque un petit quelque chose. On verra dans Adagiometry Vol. 4.

Sylvain Lupari (26\11\2016) **¾***

SynthSequences.com

Available on AD Music shop

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari