• Sylvain Lupari

ANDY PICKFORD: Adagiometry Vol. 5 (2016) (FR)

“Au final, cette série d’Adagiométrie est assez bonne et intéressante, en plus chaque volume cache un bijou qui saura vous atteindre. Et ce vol. 5 ne fait pas exception”

1 Moondark (Adagiometry No. 5) 6:26 2 Pavane 5:43 3 Sapphire 6:40 AD Music AD185 (DDL 19:25) (V.F.) (Orchestral, cinematographic EM)

2016 a été une très bonne année productive d'Andy Pickford. Un album en solo, 3 autres avec Binar et finalement cette série de 5 E.P. qui s’appuie sur les lents mouvements symphoniques adagio. ADAGIOMETRY Vol. 5

ferme la pentalogie Adagiometry avec une approche plus électronique qui ravira à coup sûr les fans d’AP qui se gavent de rythmes et de mélodies depuis Linear Functions en 1983. Moondark (Adagiometry No. 5) débute avec le discours d’un politicien, à propos d’un nouveau monde, alors que la musique se veut plus Électronica ici avec une structure lente mais bien martelée par de bonnes percussions. Des ruisselets de séquences scintillent et des nappes de voix ajoutent une dimension féerique à mesure que les ambiances deviennent lourdes et pompeuses, que le rythme accentue sa lourdeur et sa lenteur avec de bons effets d’orchestrations d’instruments symphoniques à vent. Très cinématographique du genre sci-fi! Chaque E.P. de cette série cache un petit trésor d’enjôlements. Et c’est le cas avec Pavane où les violons et violoncelles reviennent hanter nos oreilles dans un décor très Électronica et son langoureux rythme de down-tempo. Sapphire est plus lunaire. Un bon down-tempo morphique où l’on flotte avec le rythme mou et toujours très alangui, sinon suggestif.

Voilà ce qui clôt cette intéressante série de E.P. qu’Andy Pickford consacre à une MÉ trappée dans les lents mouvements d’Adagio. Entre des mouvements lents et des ambiances un peu cosmiques, sinon très éthérée, la musique de cette série renferme assez de matériel de très bonne qualité pour plaire aux fans d’AP et ceux qui cherchent à découvrir un artiste qui cherche constamment à isoler son talent loin des sentiers battus. J’ai bien aimé et personne ne peut nier l’approche très mélodieuse d’Andy Pickford. Si je peux vous aiguisez je commencerais par le 2 et le 4, quoique le 5 et le 1 sont aussi des valeurs sûres. Bonne découverte et bonne année 2017!

Sylvain Lupari (02/01/17) *****

SynthSequences.com

Available on AD Music shop

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari