• Sylvain Lupari

ARCANE: Frontiers (2019) (FR)

“Le plus bel hommage à Edgar Froese à date, Frontiers est un album sans faille plein de bons souvenirs sonores”

1 Frontiers 1 13:53 2 Frontiers 2 6:57 3 Frontiers 3 6:03 4 Frontiers 4 7:41 5 Frontiers 5 6:49 Paul Lawler Music (DDL 41:25) (Berlin School)

Le séquenceur ne perd pas de temps! Il crache des bonds enrobés de caoutchouc qui papillonnent sur place et sautillent d'une oreille à l'autre, structurant un de ces rythmes électroniques qui désarticulait notre cou des épaules vers la fin des années 70. Une brume nébuleuse flirte avec ce rythme où se greffent des riffs et des effets de claviers, tandis que des arpèges lumineux adoptent l'axe rotatoire du rythme qui bondit avec plus de vélocité lorsque des percussions arriment leurs roulements. Outre les brumes et les effets, le synthé articule des chants paradisiaques uniques à la signature harmonique d'Edgar Froese à cette même époque. Après une première phase de rythme soutenu, Frontiers 1 glisse vers un passage ambiosphérique avec cette vision des nomades des déserts américains qui semble avoir obnubilé une phase de créativité du célèbre musicien Allemand. Les riffs et jets de brume, les solos de synthé sifflotés comme dans un western post apocalyptique, serpentins de rythmes qui se secouent vont et vient entre deux rives du néant… L'éventail de la musicalité d'Edgar Froese nous rencontre entre Ages et The Perth Tapes.

Ce dernier album de Paul Lawler est un hommage à l'univers musical des premiers albums solos du fondateur de Tangerine Dream. Et laissez-moi vous dire que celui qui a gentiment dupé les fidèles du Tangerine Dream avec son projet Arcane, plus précisément avec la période Max Richter, a tricoté un album sans failles puisque FRONTIERS ramasse tous les clichés sonores et musicaux de la légende Edgar Froese entre les années 78-83. Et Paul Lawler restitue cet univers avec une précision inouïe, tant dans la structure des compositions que dans la signature et l'esthétisme sonore d'Edgar. Et lorsqu'on parle des premiers albums, les moments ambiosphériques des albums tel que Aqua et Epsilon in Malaysian Pale, sauf pour l'utilisation massive du Mellotron, sont à peine effleurer dans cet album. L'histoire en charme se poursuit avec Frontiers 2! Ce titre est un petit bijou avec sa ligne de rythme subdivisé en un armada de sections solitaires qui s'aboutent en un mouvement continue avec ses imperfections. Notamment avec ses riffs de percussions! Jets brumeux plein de mystères, coussins de brume stationnaires nébuleuses, lignes de Mellotron en suspension et décor flottant avec un zest Méphistophélique ajoutent une texture tonale étroitement en harmonie avec les meilleures histoires d'Edgar Froese. Frontiers 3 nous téléporte dans la période Ages avec un rythme enlevant et un clavier créatif un peu Funky. Les harmonies du synthé, le rythme toujours inconsistant et des ambiances déchirées entre Flashpoint et The Keep font de Frontiers 4 un titre plus contemporain de l'univers Froese, tandis que Frontiers 5 possède des parfums de Le Parc sur des structures de Stuntman.

Qui de mieux placé que Paul Lawler pour cibler une période afin de rendre hommage à un pionnier de la MÉ des années 70? FRONTIERS est un album impeccable. Ne vous attendez pas à entendre des sortes de remix ici. Non! Arcane y va pour la créativité en ajoutant le poids des fantaisies d'Edgar Froese à des structures qui sont propres à Arcane mais tout autant propices aux ambiances d'Edgar dans ces années où Tangerine Dream et son capitaine ont réalisé leurs meilleurs chef-d'œuvres. Superbe!

Sylvain Lupari 27/01/19 *****

SynthSequences.com

Available at Paul Lawler Music Bandcamp

99 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari