• Sylvain Lupari

BERTRAND LOREAU: Nostalgic Steps (2013) (FR)

Updated: Sep 23

Nostalgic Steps lance tellement de clin d'œil au Berlin School que nous l'ignorer et l'amener dans notre banque de souvenirs

1 Modulator 2:26   

2 Nostalgic Walk 7:10  

3 Noises and Voices 2:09   

4 Semblance of a Mysterious

Dream 11:34   

5 Mind Floating 6:14   

6 Mini Mood 8:02   

7 A Light of Encore 9:27   

8 Birds of Nowhere 5:12

9 Sense of Heart 11:15

Spheric Music | SMCD6301

(CD 64:26)

(Vintage Berlin School)

Le label Spheric Music est l'un des derniers bastions du mouvement de MÉ de style Berlin School rétro. Et lors d'une discussion avec son fondateur Lambert Ringlage, il insistait pour dire que son label allait continuer de perpétrer les envoûtants mouvements minimalistes et hypnotiques des années 70. Et c'est dans le respect de ces orientations que NOSTALGIC STEPS a atterri dans les bacs en début Février. Comme son titre l'indique, c'est un voyage musical imprégné de nostalgie qui visite le cœur des rythmes et ambiances de chef d'œuvres tels que Body Love de Klaus Schulze, Stratosfear de Tangerine Dream avec une très forte influence pour les œuvres solos de Edgar Froese. Contrairement aux dernières œuvres de Bertrand Loreau, NOSTALGIC STEPS offre 9 titres entièrement originaux que le barde aux poèmes électroniques a écrit au cours des dernières années. Des titres qui dévoilent tout la sensibilité de notre rêveur intemporel qui semble avoir été un témoin privilégié, caché dans les brèches du temps, de ces créations musicales qui ont bercées rêves et émotions d'une légion d'adeptes encore et toujours inassouvis.

Après une tempête de vents électroniques qui soulèvent une nuée de tonalités cybernétiques, Nostalgic Walk infiltre nos oreilles avec une ligne de séquence basse qui instaure un rythme légèrement sautillant. Le synthé souffle une très belle mélodie qui sifflote sur le lit de d'autres séquences aux touches qui alternent avec une douce vélocité, entrecroisant une structure minimaliste dont les variances, tant dans les formes que les rythmes, rappellent les douces mélodies de Peter Baumann dans Trans Harmonic Nights. Plus cosmique, Noises and Voices erre dans une ambiance intersidérale qui rappelle les douces caresses d'éther d'un certains Klaus Schulze. Faut aussi entendre Sense of Heart! Voyageant toujours au cœur de ses périodes nostalgiques, Bertrand Loreau revisite un grand classique de Tangerine Dream en Semblance of a Mysterious Dream et ses rythmes égarés dans des labyrinthes ambiosphériques. Initialement galopant, le rythme zigzague à travers ses phases lunaires avec des passages atmosphériques aux indéniables réminiscences nostalgiques des années 70 pour passer par un mouvement vivifié de séquences vives aux touches folâtres et alternantes, pour finalement vivre de ses errances cosmiques et de ses soubresauts rythmiques dans des ambiances lugubres tissées par un synthé nasillard et des chœurs errants dans des brumes iodées. C'est un très bon morceau! Et faut aussi écouter Birds of Nowhere, un vrai délice! Mind Floating embrasse un peu plus les structures de la New Berlin School. Une structure de rythme circulaire qui tournoie comme une longue valse intemporelle où les synthés tracent de fines lignes harmoniques à la Software.

Le tourbillon de séquences qui animent les titres de NOSTALGIC STEPS est plus nuancé sur Mini Mood qui offre un rythme plus statique avec de furtifs mouvements des séquences qui hésitent à tremper le bout de leurs accords dans une eau glacée, développant ainsi un rythme finement saccadé qui bercé par l'incertitude et caressé par un synthé qui dépose autant de belles berceuses cérébrales que de fines bruines étoilées. C'est un beau titre lunaire, comme Birds of Nowhere qui est plus psychédélicosmique avec une belle dose de tendresse mellotronnée. A Light of Encore glane les éléments cosmiques disparates de Birds of Nowhere pour en offrir une intro qui détonne de son rythme circulaire très terre à terre. Un rythme forgé par des séquences aux tonalités tranchantes dont les ombres façonnent un subtil écho qui en multiplie la profondeur. Si le rythme envoûte, les synthés ne sont pas en reste avec des harmonies à la Froese qui nous chantent, c'est l'un des points forts de NOSTALGIC STEPS, avec des solos aux formes mélodieuses surplombant un rythme dont la vigueur croissante passe sous le radar devant tant de beauté harmonique. Et Sense of Heart de conclure avec ces volutes de séquences qui forgent ces langoureux vrilles hypnotiques dont les envoûtements sont enjolivés par des mouvements adjacents et leurs ombrages rythmiques un peu discordants. Ces rythmes entrecroisés sont toujours soufflés par des harmonies aux fines formes soloïques d'un synthé aussi rêveur que poétique.

Un peu comme si Bertrand Loreau était un membre fantôme de Tangerine Dream ou un complice spectral de Klaus Schulze, NOSTALGIC STEPS respire de ces ambiances supranaturelles qui entourait les classiques de la Berlin School des années vintages. Il y a un paquet de clins d'œil, et c'est l'esprit de l'album, musicaux à des œuvres qui ont révolutionnées le genre. Donc il ne faut pas se surprendre, ni se froisser, d'avoir encore dans les oreilles des hymnes électroniques anciens qui nous font regretté les coups de dents du temps dans le douillet confort de nos souvenirs. Et même si le poétique univers musical de Bertrand Loreau est tracé dans les ossatures et réminiscences de la Berlin School, il ne faut pas perdre d'ouïe le synthésiste Nantais réussi toujours à y apposer sa propre signature harmonique. Et c'est la plus grande qualité de NOSTALGIC STEPS.

Sylvain Lupari (08/04/13) ***½**

SynthSequences.com

Disponible chez Spheric Music

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari