top of page
  • Writer's pictureSylvain Lupari

Byron Metcalf & Shane Morris Ancestral Resonance (2023) (FR)

Un album très solide et un must pour les fans du genre

1 Spectrum of Possibilities 8:33

2 Mystical Meanderings 7:10

3 Portal 48 9:07

4 Sounds of Awareness 7:06

5 Mythic Momentum 7:15

6 A Dynamic Presence 8:04

7 Symbiotic Reflections 7:50

8 Ancestral Resonance 8:36

Projekt Records PRO405

(CD/DDL 63:40)

(Ethnic ambient & trance)

Une union artistique entre Byron Metcalf et Shane Morris a de quoi susciter l'intérêt des fans de musique électronique (MÉ) de style tribal avec un zest de psybient dans ses panoramas musicaux. Si le shaman américain et maître des percussions acoustiques n'a plus besoin de présentation, Shane Morris est un artiste plus méconnu du grand public et qui a pourtant une solide feuille de route dans le domaine de la musique ethnique qui puise sa richesse au travers diverses sources d'échantillonnages colligés dans des milieux naturels. Sa feuille de route comprend une 30taine d'albums, incluant ses collaborations avec Frore et Mystified dans des séries d'albums où les univers jurassiques interpellent notre curiosité. Les 2 musiciens unissent leurs visions dans une étonnante aventure musicale où la richesse de l'un donne une nouvelle dimension à l'ingéniosité de l'autre. Disponible en format téléchargement et en CD Digipack à 6 panneaux, ANCESTRAL RESONANCE active nos neurones avec toute la richesse des percussions acoustiques des 2 musiciens, structurant des rythmes de transe passive et animés dans un panorama sonore qui dépasse, et de loin, ceux plus arides de Byron Metcalf. Lorsque que les visions des premiers peuple de notre univers rencontrent la dominance de celles plus actuelles, ça ne peut que donner un album dont l'ampleur dépasse nos attentes. Une très belle réalisation du label américain Projekt Records qui sort demain le 3 février 2023.

Un souffle d'une savane brumeuse est à l'origine de Spectrum of Possibilities. Les premiers battements des percussions orientent la musique vers une portion dramatique, mais initie surtout l'arrivée des grelots shamaniques. L'éclosion d'autres tam-tams acoustiques se fait par grappe avant de structurer un rythme de transe passive. Et cette impression d'entendre ces tam-tams inonder notre salle d'écoute est aussi omniprésente ici que dans les autres albums du percussionniste et sculpteur d’ambiances méditatives de l'Arizona. Un court air flûté s'élève, premier bastion d’un autre élément de charme qui cimentera notre écoute à cette première collaboration Metcalf/Morris. D'ailleurs le son des synthés du musicien de l'Arkansas se devine aisément avec des arabesques au fondant nébuleux qui sillonne le rythme tranquille de Spectrum of Possibilities. D'ailleurs, la présence de Shane Morris apporte un filet cabalistique, tissant ainsi une discrète toile dramatique, dans l'univers de Byron Metcalf. Elle injecte cet effet dans l'ouverture de Mystical Meanderings, un titre plus atmosphérique et méditatif recouvert d'ombres, de brume métallisée et de lueurs crépusculaires. Les arrangements apportent aussi une vision plus cinématographique à la présente œuvre de ce nouveau duo. Les battements sourds et la danse agitée des grelots cérémoniaux surprennent donc après ce titre tranquille, agitant Portal 48 d'un rythme frénétique qui est finement ralenti par les ondes de synthé planant comme d'obscures menaces ténébreuses. Nous sommes dans les sortilèges de l'univers Byron Metcalf qui martèle nos oreilles ici d'une fascinante et très entraînante portion de percussions acoustiques. Ces percussions résonnent et roulent d'un tympan à l'autre, comme une rivière rythmique, annihilant toute chance d'une nanoseconde de tranquillité. Les battements plus sourds d'un caisson grave aident à accentuer l'illusion d'une transe méditative. C'est carrément envoûtant! Autant pour les jambes que pour l'esprit.

En contrepartie, un titre comme le très ambiant Sounds of Awareness sort tout droit des visions d'ambiances jurassiques de Shane Norris. On y entend des échantillonnages d'une nature qui reste à définir dans un moment de happening sonore bien dicté par les percussions du shaman Arizonais. Si les percussions tonnent avec entrain dans Mythic Momentum, les cliquetis cérémoniaux en diminuent l'enthousiasme. Le rythme est donc lent. Comme une bête à percussions, il guette nos sens. Accentuant peu à peu son débit, il stimule une transe autour d'un feu imaginaire où les vipères côtoient les spectres diurnes. Le synthé multiplie les arabesques sonores qui vont et viennent pour se fondre et ainsi obscurcir un panorama bien détaillé par de subtils échantillonnages. Peut-être un peu plus animé, A Dynamic Presence se compare sans peine à Portal 48 avec un jeu de percussions, et d'effets percussifs, nettement plus créatif ici. Les vents gutturaux des didgeridoo et ces ombres de synthé se lamentant comme des spectres reniés ainsi qu'un langage organique sont parmi les éléments sonores qui accentuent les charmes de cette transe frénétique. Le travail des percussions est aussi plus sculptural dans le très ambiant et atmosphérique Symbiotic Reflections. Le son flûté des synthés n'est pas vraiment omniprésent dans cet album. Le fait que nos oreilles rencontrent toute sa splendeur dans la pièce-titre rehausse l'intérêt pour ce titre purement méditatif qui conclût cet autre sortilège musical à sortir du label Projekt Records.

Il est a souhaiter que ce ANCESTRAL RESONANCE ne soit que le début d'une longue collaboration entre ces deux icones américaines de la musique d'ambiances ethniques. Byron Metcalf, comme Shane Morris, enrichi le vocabulaire, déjà très étoffé, sonore et musical de l'un et l'autre. Les 2 artistes se complètent à merveille dans un album qui est plus musical pour Byron, et plus animé pour Shane. C'est le meilleur de leurs 2 univers qui charme nos oreilles avec des fresques soniques où les percussions activent nos sens et les mythiques secrets abscons les recouvrent d'une aura de mystères spirituels. Un must pour les fans du genre!

Sylvain Lupari (02/02/23) *****