• Sylvain Lupari

CAN RÀBIA: Cançoner Electrònic vol.1 (2021) (FR)

Un petit 15 minutes qui m'a fait décompresser, même si la musique est très enlevante

1 El toc de queda 0:46

2 El Riu 2:52

3 Les Abelles 4:20

4 Latino Pangolin 3:09

5 U-Bahn L10S 3:12

Can Ràbia Music

(DDL 14:21)

(Motorik Beats)

Des fois, ça fait du bien de se mettre les neurones à off! D'écouter une musique qui ne demande que ça; se faire entendre sans complexité, sans nous torturer les méninges. C'est ce que propose Can Ràbia avec son second E.P. CANÇONER E LECTRÒNIC Vol.1. Je sais! Ordinairement je ne chronique pas les E.P., sauf bien entendu les artistes ayant déjà une chronique sur le site. Et pourquoi Can Ràbia? Parce que ce E.P. peut tourner en boucles sans vous énerver et que c'est possiblement ce qui se fait de mieux par rapport aux imitateurs de Kraftwerk.

On passe par-dessus les 46 secondes de El toc de queda qui étend une masse sonore remplie de bourdonnements, des cliquetis organiques et de tonalités composites qui se termine comme le coup de départ de El Riu. Du gros rock bien juteux assit sur de bonnes percussions enlevantes et une basse dont les soubresauts pulsatoires nous donne le feu aux pieds. L'aspect mélodieux est couché par ces nappes qui nous visse un bon ver-d'oreille indélogeable, suivi d'une ligne de voix récitant tuttetutt jusqu'au retour des nappes. Malgré son enveloppe de temps restreinte, El Riu nous surprend avec un 3ième refrain qui coule avec des ailes de synthé mélodieuses. On est déjà accroché à la première écoute. Les Abelles propose un débit plus lent, comme certaine reprises de Senor Coconut. Nous sommes dans du vieux Kraftwerk avec une ballade dystopique dont le charme réside dans les vieilles tonalités et des effets de voix enterrés dans du cannage. Simpliste, le jeu des percussions et les effets percussifs est le tapis idéal pour cette ligne de vieil orgue qui gondole avec un charmant accent. Latino Pangolin remet ces voix entre nos oreilles sur un rythme dont l'essence latine s'accroche à un jeu de guitare acoustique. Le rythme est tout de même entraînant sous un mélange de couches aux tonalités des années Autobahn. U-Bahn L10S conclût ce séduisant E.P. avec un furieux rythme pour headbangers, toujours avec cette tonalité qui aurait pu bien être celle de Kraftwerk, comme de Neu!.

Un petit 15 minutes qui m'a fait décompresser, même si la musique est forte et très enlevante, car c'est simpliste, entraînant et hyper-accrocheur. CANÇONER E LECTRÒNIC Vol.1 de Can Ràbia!

Sylvain Lupari (06/10/21) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au Can Ràbia Bandcamp

257 views0 comments

Recent Posts

See All