• Sylvain Lupari

Copie de VARIOUS-The Sound of Syndae (2018)

“Cette très bonne compilation s'adresse aux fans d'une MÉ plus proche de l'EDM que le modèle Berlin School, bien que ses structures et ses ambiances restent ses remparts”

1 This is Syndae (Chris Gate) 2 Syndae's Theme (Moonbooter - Boot from Moon Mix) 3 Mystery Without Clues (Jim Ottaway) 4 Of things Impossible? (could Sleep do more?)

(That Horologe Machinery Divine) 5 Syndae's Nightmare (Stan Dart) 6 Analogue Delight (Rudolf Heimann) 7 The Voice of Syndae (Sonic Chain) 8 Sunshade (y space) 9 Near Manchester (Reskimus) 10 Flight over Chryse Planitia (Dream

Within) 11 Golden Mars (In Vitro) 12 GP (Stefan Erbe) 13 Golden Plain the Sound of Syndae (Stefan Schulz)

Syndae Music

(CD 78:13) (V.F) (Electronic Dance Music)

Une petite confidence? Je ne connaissais pas Syndae! Un site web et une radio podcast tout à fait indépendant qui fait la promotion de la MÉ depuis que Stefan Schulz rencontrait un autre pionnier dans la promotion de la MÉ, Stefan Erbe. Syndae est ainsi apparu sur le Web en 2008. Dix ans plus tard et près de 450 podcasts plus loin, son concepteur lance l'idée d'en faire un événement d'envergure en invitant des artistes à soumettre une composition qui tourne autour de la thématique musicale de l'émission. L'idée a déjà été tentée lorsque Jim Kerr invitait des artistes à composer une musique qui tournait autour d’un même thème en 1992 avec l'album The Seed. Stefan Schulz sélectionnait par la suite un jury composé de divers chroniqueurs sur la planète, dont votre humble serviteur. Je devais choisir 8 titres sur près d'une 20taine. Sans rien connaître de l'univers Syndae et ni de son indicatif musical, je plongeais dans l'aventure THE SOUND OF SYNDAE.

Des effets de voix brumeuses dans une approche d'ambiances nébuleuses, avec un léger soupçon de psybient, l'ouverture de This is Syndae étire ses ambiances sur un parcours de 2 minutes. Des notes et des pulsations cherchent une direction harmonique et rythmique qui débloque dans une approche d'EDM toujours en nappée de nébulosité astrale. Des ailes de violons caressent ce Techno toujours pas certain de son orientation, guidant This is Syndae vers un passage d'ambiances avant que le titre ne dévoile sa mélodie rythmique dans une approche de Dance Music toujours pas certain de son orientation. Ce titre de Chris Gate est sans doute celui qui se rapproche le plus de Golden Plain, la thématique musicale du Podcast Syndae. Elle décrit aussi cette évolution des 12 autres titres qui respectent ainsi les règles d'introduction et de finale d'une musique inspirée par le vieux modèle de la Berlin School. Avec ses phases plus animées, Near Manchester de Reskimus s'appuie sur le modèle de Chris Gate. Moonbooter suit avec une belle version stroboscopique joliment appuyée par de superbes effets percussifs. Nous sommes dans le domaine de l'IDM ici, tout comme avec Syndae's Nightmare de Stan Dart, qui est plus dans le genre Trance, et la version plus Dance de Stefan Erbe, GP. Je viens à peine de découvrir l'univers de Jim Ottaway que je retrouve sa participation au projet avec Mystery Without Clues. La musique respire le sens de son titre avec une ambiance très extraterrestre. Le rythme ambiant est dressé sur un maillage de séquences percussionnées en mode tam-tam électronique, où les étoiles murmurent la mélodie de Golden Plain. C'est un beau titre qui peaufine son approche dans un beau décor tonal avec une vision plus animée mais qui reste toutefois étouffée dans une toile d'ambiances cosmiques.

La sélection du jury fait en sorte que tous les domaines de la musique électronique moderne est très bien représentée sur cette compilation. Of things Impossible? (could Sleep do more?), par That Horologe Machinery Divine, offre la vision la plus ambiosphérique de THE SOUND OF SYNDAE. Analogue Delight volète entre le New Berlin School à la Robert Schroeder et le rock électronique usuel de Rudolf Heimann. La musique est densément peuplée d'une panoplie d'effets de divers instruments, dont des percussions claquantes et des riffs de six-cordes électriques, dans une structure fluide qui escalade les imaginaires montagnes de style Berliner. Le synthé et la guitare diffusent des solos très harmonieux. Après son introduction remplie d'effets de voix brumeuses, The Voice of Syndae propose une 1ière phase de rythme contenu dans son élan stationnaire par des séquences qui tentent de sonner la charge rythmique. Encore une fois coupée de sa queue, cette phase rythmique tombe dans une phase d'ambiances nourries de solos et d'effets de voix cassées. Par la suite, le rythme devient plus agressif avec une ligne de séquences rythmique et une autre de tintements harmoniques ainsi que des percussions. Le synthé lance de beaux solos sur ce titre de Sonic Chain. (y space) nous amène dans un univers de Lounge Music avec une approche qui flirte avec les éléments connus de Psybient. Flight over Chryse Planitia de Dream Within propose une version totalement déjantée. Tantôt ambiant, comme un boa digérant sa proie, et tantôt vif, comme un troupeau de lapins désorganisés, le rythme supporte ses caprices et la mélodie qui tournoie comme une ritournelle dans une lessiveuse. Des effets de glitch, de Hip-Hop et de voix cosmiques ornent un décor qui flirte aussi avec le côté Psybient de la nouvelle musique électronique. Plus ça avance et plus les pieds brûlent le sol. In Vitro tranquillise un peu les ambiances avec Golden Mars qui nous amène dans les sphères de la House Ambient.

Voilà le topo! On trouve toutes les informations concernant les artistes, les jurés et l'approche qui a conduit à THE SOUND OF SYNDAE sur ce lien; The Sound of Syndae. Une belle compilation qui s'adresse principalement aux fans d'une MÉ plus près de la EDM que du modèle Berlin School, quoique ses structures et ses ambiances restent les remparts des 78 minutes d'un album qui survole honnêtement tous les genres que la Berlin School a engendrée.

Sylvain Lupari (14/09/18) ***¾**

SynthSequences.com

Disponible au erbemusic.com

3 views0 comments