• Sylvain Lupari

CREATE: Lost on an Island of Adventure (2008)(FR)

Il faut savourer lentement ce Lost pour en saisir toutes les dimensions

1 Just Above the Surface 17:28

2 Out of Bounds 9:45

3 Follow the Shoreline 11:28

4 Run for Cover 5:52

5 This Island Life 8:47

6 Paradise 12:28

7 Heaven Waits (for Grandad) 4:52

Groove Unlimited – GR-151

(CD/DDL 70:42)

(England School)

Bienvenu dans le complexe univers de Create. Au fil des années ce fervent adepte de Air Sculpture et de Tangerine Dream, s'est forgé un style unique avec son synthé nasillard aux complaintes stridentes dans un environnement sonore nébuleux où le rythme se taille difficilement une place dans les immenses maelstroms intergalactiques qui secouent les œuvres de Stephen Humphries. Bien qu'inspiré de la série Les Perdus (Lost), LOST ON AN ISLAND OF ADVENTURE n'échappe ni aux visions et ni aux structures de Create.

Dès les premiers accords de Just Above The Surface l'auditeur est plongé dans une noirceur cosmique qui nous ramène au début des années 70 avec des gazouillis électroniques qui s'effilochent dans une densité spatiale mellotronnée. Les accords incertains du clavier créent une mélodie embryonnaire dans une ouverture qui est dans la plus pure tradition du musicien Anglais. La musique s'anime tranquillement sur une séquence galopante et qui va, croissante, sur des strates aussi mélodieuses qu'hypnotiques. Le rythme devenu lourd et martelant, la musique dépeint efficacement l'univers de contraste que l'on retrouve sur cet album. Le titre est lourd et très sombre avec ce mellotron aux effluves spectraux alors que le rythme est très fragmentaire et s'égare dans un univers ambiant teinté d'une désolation que Create transpose avec justesse. Out of Bonds nous amène dans une forêt cosmique. Des cris d'oiseaux et d'animaux se chamaillent sur des strates mellotronnées déviantes, un peu comme si la raison nous échappait. Une séquence assourdissante dégage une rythmique paranoïaque qui trace une forme ondulante sous un synthé aux souffles tout aussi inquiétants. Cette ambiance hybride où les voies lactées rencontrent des éléments amazoniens se poursuit sur Follow the Shoreline. Un titre intrigant qui démarre sur des strates ondoyantes et des tintements aigus qui inspirent une belle flûte onirique. C'est un genre de procession qui progresse sur une basse-séquence presque hypnotique. Un tchatcha galactique truffé de splendides solos sifflotés qui roucoulent en se contorsionnant autour d'une jolie comptine aux tintements minimalismes dans un champs mellotronné très étoffé.

Un beau titre qui nous plonge dans une partie plus atmosphérique de LOST ON AN ISLAND OF ADVENTURE avec les zones de turbulences de Run for Cover. This Island Life étend de lourds voiles du mellotron qui émanent des filaments de réverbérations sous une flûte fragile. Un contraste poétique d'où s'échappe une séquence dont le délicat galop métallique anime un rythme incertain dans cette opacité brumeuse. Nappes de synthé réverbérantes animées sur les fracas de cymbales menaçantes dans une ambiance qui semble sur le point d'éclater à tout moment; Paradise est un bon morceau sur de 6ième opus de Create. Accompagnée des harmonies corrosives du synthé, une belle séquence inonde nos oreilles au début de la 4ième minute. C'est un moment lourd et hypnotique digne des répertoires de Redshift, Volt et de Tangerine Dream des années Chris Franke et qui s'éteint tranquillement dans les riches ambiances de Create. Heaven Waits (for Grandad) clôture cette dernière œuvre de Stephen Humhpries avec une approche sobre et très atmosphérique. Encore ici les mellotrons sont intenses et superbes. Ils endossent une tristesse qui s'étend à ailes flottantes dans un lourd remous cosmique que de soyeux tintements ravivent d'un bonheur retrouvé.

N'aime pas Create qui veut! Stephen Humphries a développé l'art de la complexité avec des albums sombres d'une densité sonore aux maillons très serrés. LOST ON AN ISLAND OF ADVENTURE fait partie des œuvres qui se dégustent lentement afin d'en saisir toute ses dimensions. Un bel album!

Sylvain Lupari (16/11/08) ***½**

SynthSequences.com

Disponible chez Groove nl

198 views0 comments

Recent Posts

See All