• Sylvain Lupari

DASK: We are the Lower Lights (2021) (FR)

C'est du Dark Ambient avec un petit quelque chose de plus agréable à découvrir

1 Opening Light 6:54

2 A Light that Fades Away 11:46

3 Through the Mist 4:58

4 Slow Navigation 6:39

5 Searching for Home 6:45

6 Caught in the Dream 9:22

7 Closing Light 4:42

DASK Music

(DDL 51:07)

(Dark Ambient)

Après un solide album de Berlin School, Electron Hell en début 21, DASK est de retour dans un style de musique ambiante ténébreuse qui suit l'évolution de Winter Stone, paru aussi en début 21. WE ARE THE LOWER LIGHTS s’adresse principalement aux aficionados d'une musique sombre et sans vie rythmique, ou à peine, qui bourdonne de ses réverbérations avec des effets de drone vibrionnant de ses multiples réfractions.

C'est d'ailleurs avec un souffle bourdonnant que Opening Light monte à nos oreilles. Comme un gros nuage gris, la masse sonore se déplace avec des rayons de voix et/ou de murmures absents et bruisse comme dans le lent déplacement d'un corps céleste. Nos oreilles assistent à ce subtil combat où la luminescence renverse l'apparence nébuleuse du titre lors d'un passage brumeux, autour de la 4ième minute. Dès lors, Opening Light se sauve avec sa nouvelle identité séraphique. On retrouve le même phénomène avec le très tranquille Slow Navigation, alors que le passage de Caught in the Dream se fait plutôt en sens inverse. Idem pour Closing Light. A Light that Fades Away met un bon 40 secondes avant de se mouvoir avec de lentes nappes élégiaques qui flottent comme de grands oiseaux paradisiaques dans une structure quasiment pastorale. Les lents envols de ces nappes sont comme des odes fredonnées qui vont à la rencontre d'ondes plus saccadées, caressant l'idéologie d'un rythme naissant par erreur et qui veut retourner à son état embryonnaire. Le dernier tiers de ce titre est intense et efficace. C'est sans aucun doute le plus gros titre de WE ARE THE LOWER LIGHTS, quoique Searching for Home… Dans une ouverture remplie de nappes soufflées comme des pleurs, Through the Mist se dirige vers de fines pulsations afin d'alléger son passage vers un territoire où les souffles de la mort deviennent des brises caverneuses. Inspiré par des chants éparses de moineaux, Searching for Home sculpte une ténébreuse et furtive procession à travers un longiligne souffle suspendu en permanence dans les airs. On se croirait dans les bois à observer une petite fille vêtue de rouge à la recherche de sa grand-mère. La procession suit le cours de divers instrumentations et de leurs tonalités dans ses accords qui miment cette macabre vision d'un loup observant cette petite fille. Délicieux!

Marchant dans les sentiers de Winter Stone, mais avec un peu plus de vitalité dans l'inspiration. ce WE ARE THE LOWER LIGHTS de DASK propose aussi une belle vision rythmique, comme harmonique, qui donne un second souffle à notre imagination. Ça reste dans le domaine du Dark Ambient avec un petit quelque chose de plus agréable à découvrir.

Sylvain Lupari (27/01/22) ***¾**

SynthSequences.com

Disponible au DASK Bandcamp

143 views0 comments

Recent Posts

See All