Search
  • Sylvain Lupari

DEBORAH MARTIN & ERIK WOLLO: Between Worlds (2009) (FR)

C'est un opus audacieux qui mélange bien les voix et les instruments des Amérindiens aux synthés et aux sonorités d'aujourd'hui

1 Between Worlds 5:38 2 Spirit Song 6:36  3 Anasazi 6:55  4 The Thunder and the Water 6:11  5 Ancestral Whispers 5:17  6 Canyonland 5:52   7 A Healing Way 3:37 8 Gathering at Sunrise 4:11   9 Distant Voices 5:35 10 From Earth to the Sky 4:33   11 Sunrise at Whiteriver 4:53 12 Winds of Time 3:57 Spotted Peccary SPM9062

(CD/DDL 63:14) (Tribal Ambient)

Des fois on a le goût d'entendre quelque chose de différent. Un truc qui ne ressemble en rien à ce qu'on a l'habitude d'entendre. Voici une œuvre étonnante à l'approche mythique et très tribale des peuples des premières nations d'Amérique du Nord. BETWEEN WORLDS est une agréable surprise qui respire les légendes automnales de l'Ouest Américain. Un album aux sonorités qui émerveillent et surprennent dans un point de rencontre où deux univers paradoxaux, avec un certain niveau de parallélisme, s'accouplent avec les instruments d'antan et la technologie d'aujourd’hui. Avec la participation de Steve Roach aux effets électroniques, Deborah Martin et Erik Wøllo (deux artistes reconnus pour apporter des nuances très émotives à leurs créations) ont concocté une fabuleuse épopée musicale truffée d'ingénieux effets sonores qui s'écoute comme le vent chante à travers les plaines, dunes et montagnes. Une histoire d'Américain racontée avec une étincelante dextérité musicale.

Un vent sombre, tiraillé par des tintements tribaux, ouvre la pièce titre. Des percussions claniques et une belle basse épousent le rythme langoureux qui en émerge qui est saisi par une belle flûte qui ondoie avec errance sur des étonnants chants d'un peuple disparu et dont la reconstitution en sons est tout à fait étonnante. Et c'est la force de cet album; le goût d'y croire. Tout au long de ce voyage, le duo Martin Wøllo laisse une superbe place aux éléments tribaux que l'on entend avec émerveillement dans les films d'époques et d'histoires Des titres comme Between World et The Thunder and the Water se nourrissent de ses cadences hypnotiques qui initiaient les danses et transes spirituelles des grands sorciers. Du fond des bois s'élèvent une étrange voix où l'on croit deviner des souffles d'esprits. Des incantations se dessinent sur de lourdes réverbérations traînantes alors qu'un tam-tam hypnotique sonne la charge de Spirit Song sur une cadence envoûtante. Des murmures de crotales giguent sur des vents sombres et des chants spirituels Amérindiens qui foisonnent autour d'une douce guitare éthérée. Un titre à forte essence tribale comme on retrouve sur A Healing Way et From Earth to the Sky. L'aspect éclectique au niveau tribal est présent tout au long de l'album avec des éléments hétéroclites qui s'entremêlent aux lourdes réverbérations du genre Steve Roach. Comme sur des titres tel que Anasazi et Canyonland qui flirtent avec du tribal ambiant sombre et ténébreux. Ancestral Whispers, Gathering at Sunrise, Distant Voices et Sunrise at Whiteriver sont des titres plus atones où la dualité entre les éléments d'un espace planant, saisis de douces strates synthétisées, se butent à des chants, incantations et narrations d’un peuple aux milles légendes.

Pour moi qui n'affectionne pas vraiment le genre, j'ai trouvé que ce BETWEEN WORLDS, de Deborah Martin et Erik Wøllo, est une belle surprise. Un opus fascinant et audacieux pour une étiquette New Age, et pour du tribal ambiant qui unie agréablement les voix et instruments des Amérindiens aux synthés, programmations et sonorités électroniques contemporains dans des contextes harmonieux, envoûtants et même cosmiques. Pour ceux qui veulent entendre autre chose…!

Sylvain Lupari (31/08/12) ***¼**

SynthSequences.com

Disponible chez Spotted Peccary Music

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle