• Sylvain Lupari

FD PROJECT: Electronic Dreams (2003) (FR)

Pour un premier album, ce n'est pas mal avec une MÉ tirée plus vers le New Age qu'une MÉ purement progressive basée sur un séquenceur

1 Intro / Endless Dream 6:36

2 Ocean Memories 4:10

3 Sierra De Monchique 4:42

4 Galaxy 2002 6:27

5 New Day 4:32

6 The Last Sunset 4:11

7 Wonderful Morning 4:44

8 Acoustic Nature 4:29

9 Ocean Memories Part 2 4:23

10 Home of my Heart 4:37

11 Experience 4:59

12 Space Night Drumming 5:42

13 Piece of Heaven 4:22

14 Land of Magic 4:30

FD Project Music

(DDL 68:33) (V.F.)

(EM, New Age, Cosmic Rock)

Tout premier opus du guitariste Allemand Frank Dorittke, ELECTRONIC DREAMS offre une approche musicale très poétique, étreignant même les chemins d'un New Age à la Yanni sur des structures musicales mielleuses et rêveuses. Un doux album où ses guitares sont très silencieuses, mis à part Acoustic Nature, laissant libre cours à des synthés aux brumes vaporeuses qui remplissent de belles structures oniriques sur des rythmes plus légers que dynamiques.

Intro/Endless Dream amorce cette 1ière œuvre avec une lente et sombre procession aux éclats de prismes d'où s’échappe une goutte d'eau métallique dans un sinistre néant cosmique. Un vent hurle à travers les arches ornementales d'un clocher monastériel, activant le mouvement des cloches qui résonnent autour de délicats accords afin de dessiner une sobre rythmique aux hésitations nuancées. Le rythme qui vient s'articule autour d'un maillage entre des tintements d'arpèges volés aux astres qu'un clavier martèle aussi lourdement que les sobres percussions. Ce rythme mou est agrémenté de coups de sabots de bois, montrant clairement les intentions de F.D. Project à charmer son auditoire avec une approche qui tangue entre du rock électronique et du bon New Age.

Intro/Endless Dream devient le coup d'envoi d'un album bourré de titres fort accessibles avec des rythmes entraînants qui s'enfilent entre les oreilles sans trop de difficultés à apprivoiser. Un album aux rythmes légers à la Jean-Michel Jarre et Yanni et parfois aux approches celtiques de Enya et Mike Oldfield. Les mélodies sont tissées de fils de rêves et sont tout autant mielleuses que les rythmes qui valsent dans un cosmos pas trop difficile non plus à imaginer. Il y a des beaux petits bijoux de tendresse sur cet album, notamment New Day, The Last Sunset, Wonderful Morning et Land of Magic qui baignent dans une douce ambiance musicale. Galaxy 2002 est le seul titre ayant une approche systématiquement électronique où un synthé lance ses solos parmi de belles séquences doucement frénétiques et un clavier à l'approche de rock symphonique.

Comme premier album, ELECTRONIC DREAMS n'est pas vilain. C'est plutôt un bel album bourré de titres aussi romanesques qu'oniriques dont les lentes et élégantes nappes de synthé valsantes l'éloignent à peine d'une approche plus New Age que progressive et électronique. Le genre d'album qui s’écoute l'amour plein les yeux et la tête!

Sylvain Lupari (11/02/10) *****

SynthSequences.com

Disponible au FD Project Bandcamp

188 views0 comments