• Sylvain Lupari

HALFTRIBE & SPINNET: Patterns of Sync (2020) (FR)

Un très bel album Psybient qui garde le côté électronique des rythmes ambiants cosmiques

1 Cooking up the Sky 11:06

2 Let's Meet at Dawn 9:00

3 Mr & Mrs Everywhere 7:16

4 Photogenic 5:18

5 Changing Planes 4:18

6 Jagged Orbit 8:05

7 The Happening World 7:50

8 A Minimal Resolution 9:14

Synphaera Records ‎– SYN15

(DDL 62:11)

(Psybient & Cosmic Rhythms)

L'album Syzygies, paru sur Exosphere en Juin dernier, avait été une très belle découverte. La musique courtisait alors des sphères de psybient dans des panoramas de science-fiction sur des rythmes en 3D. C'est un peu ce que nous retrouvons dans ce PATTERNS OF SYNC que Spinnet à réalisé en duo avec le musicien Irlandais Ryan (Halftribe) Bisset, dont le style s'apparente assez bien avec celui de Vasilis Spinnet.

C'est avec une onde perdue entre deux sphères que la descente de Cooking up the Sky s'amorce. De fragiles nappes se joignent aux effets sonores et percussifs qui nous annonce que nos oreilles plongent doucement dans ces ambiances psychédéliques nouvelle vague. Une forme de rythme se dessine dans l'arrière-plan. Son désir de s'envoler est retenu par de belles voix astrales et ces tirs de carabines futuristes, ainsi que leurs balles d'eau spongieuse. Des percussions retiennent notre attention. À peine pleinement formées, elles attirent Cooking up the Sky vers un bon down-tempo morphique où c'est le décor qui fournit le plus les charmes de ce premier titre dans PATTERNS OF SYNC. Les cymbales sont comme les ailes d'oiseau-mouche qui vont et viennent, alors que le commérage interplanétaire est délicieusement fourni par une faune de tonalités très intéressantes. Un traîneau du Père Heavy-Métal vient faire une courte apparition dans ce parc d'amusements sonores, conduisant le rythme vers une finale ambiante qui arrive trop vite. Une phase d'ambiances et de vents creux qui nous amène vers le rythme plus animé de Let's Meet at Dawn. Un genre de Ambient House, le rythme est construit sur ces percussions forgées à l'intérieur des gorges et qui émettent des reflux gastro-œsophagien. Des petites claquettes de bois accompagnent ces sons mouillés, tandis que des spasmes de claviers s'entrechoquent sur une matière invisible et dont les rebonds forment des cerceaux répondant à l'écho de leur musicalité. On ajoute des jets de brume, des tintements de bouteilles et des nappes morphiques. Ainsi, Let's Meet at Dawn récupère notre intérêt laissé vacant dans cette finale trop hâtive de Cooking up the Sky. Si on aime, Jagged Orbit semble sortir de sa vision plus rythmique.

Il y a quelque chose de très Tangerine Dream dans le rythme entraînant et toujours bordé de bons effets sonores de Mr & Mrs Everywhere. Après une lente introduction construite sur l'indécision de son orientation rythmique, Photogenic se débarrasse de sa vision de slow-tempo pour s'envoler vers un mid-tempo bien encadrer par des percussions manuelles et ces riffs de clavier dont les cerceaux lumineux possèdent toujours une enveloppe élastique. Changing Planes est un titre lent, riche de son apparence tonale, où les percussions jouent avec notre sens du rythme. Un titre sombre où la pluie, comme les voix, semblent présents tout en étant pas là. Une nappe remplie de bruines volcaniques étend son linceul avec un léger effet de saccades. The Happening World se développe ensuite avec des jets de brumes nasillardes et des explosions très assourdies qui se nourrissent du magma bouillonnant alors qu'une pulsation basse cogne un rythme linéaire. Les effets sonores amplifient leurs diversités alors que les bulbes explosives se font plus entendre. On entend aussi ces tintements agiles sur des bouteilles vivantes et des nappes de voix condamnées dans une structure musicale qui accélère sa cadence sans jamais réussir à sortir de son créneau de rythme ambiant. Les ambiances et la vision de A Minimal Resolution respectent assez bien celles que l'on peut avoir du titre. C'est dommage, car un peu long et inutile. On l'ignore, ou on s'endort dessus, et nous avons un très bel album, pour ne pas dire superbe, de cette première collaboration Halftribe & Spinnet.

Offert uniquement en format téléchargeable et en 24BIT Master Sourceb sur le site du label américain, PATTERNS OF SYNC allonge cette série d'albums qui confirme la présence de plus en plus dominante de Synphaera Records dans l'univers de psybient. Un psybient plus cosmique qu'organique avec des rythmes plus présents qu'étouffés par la densité et la diversité d'une faune sonore à la recherche du dépassement.

Sylvain Lupari (10/05/20) ****¼*

SynthSequences.com

Disponible au Synphaera Bandcamp

91 views0 comments

Recent Posts

See All
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari