• Sylvain Lupari

INDRA: The Call of Shiva Vol. 1 (2005) (FR)

Indra, un nouveau nom qui plaira à tout fan de Berlin School et de MÉ progressive

1 Pole Shift 12:57

2 Great Ancient Gods are Coming 11:30

3 In Search for a New Land 20:46

4 Sinai (original edit) 14:59

5 Magic Circle 12:43

Eagle Music – EMCD017/2006

(CD-R/DDL 72:55)

(Berlin School)

Lorsque vous regarderez la pochette de THE CALL OF SHIVA Vol. 1, ne vous laissez pas berner par cette pochette aux allures de spiritualité Indienne. Loin d'être inspiré par une quelconque religion Hindoue, THE CALL OF SHIVA Vol. 1 est un CD puissant aux mouvements aléatoires et complexes dans une ambiance survoltée. C'est un des bons albums qui respecte l'essence de la Berlin School, jusqu'à la plus éloignées de ses frontières imaginaires, que j'ai entendu depuis fort longtemps. Un voyage intemporel avec la sonorité d'aujourd'hui que peu d'artistes sont capables de nous faire revivre. Indra persiste et signe un autre monument de MÉ. Pas vraiment un artiste émergent puisque sa musique est entendue en Roumanie depuis le début des années 90. C'est depuis Echo in Time en 1998 que sa musique commence à franchir ses frontières. Depuis, ce sympathique synthésiste de Roumanie commence à nous habituer à ses petits chefs d'œuvres.

Pole Shift démarre avec une ligne de séquences carillonnées qui voltige avec grâce et voluptuosité sur un mouvement spiralé qui monte et descend en douceur. Claquantes, les percussions maintiennent un rythme nerveux qui modifie subtilement sa course sur des arpèges limpides qui se détachent du mouvement séquencé. Un beau Berlin School avec toute sa noblesse sur un rythme qui dérape pour transiter vers une atmosphère vaporeuse, histoire de refaire ses forces et repartir avec plus de luminosité. Sur une mer cosmique aguichée par des sirènes astrales, Great Ancient Gods Are Coming flotte sur un doux mouvement atmosphérique. Le synthé berce ses lames orchestrales avec profondeur et sérénité, alors qu'un superbe séquenceur émerge et agite la marée qui tourbillonne en se repliant sur ses sillons. L'intro de In Search for a New Land fusionne une séquence modérée, genre Polar Shift, avec la quête vaporeuse de Great Ancient Gods Are Coming. Un alliage parfait qui démontre la subtilité des genres chez Indra. Le mouvement progresse sur un souffle mellotronné discret jusqu'à la 9ième minute où une brève pause atmosphérique ramène le mouvement à la case départ. C'est sur d'intenses roulements de percussions et un rythme de genre Groove et Jazz que le titre repart. Encore sous le joug du génie Roumain, nous entendons la séquence permuter à nouveau pour devenir plus suave et reprendre son mouvement initial avec plus de mordant. Un excellent titre où Indra nous démontre son habilité à évoluer sur des rythmes complexes avec limpidité et aisance. Sinai débute avec une pulsation séquencée endiablée. Un rythme débridé qui est nourri par de superbes effets sonores métalliques et un synthé aux fragrances Arabes soufflant des solos tortueux. Indra joue avec les rythmes et développe des ambiances industrielles sur une texture sonore aux ornements d'un Moyen Orient très conservateur. Un titre puissant qui étonne par la spontanéité des rythmes et qui mystifie par sa beauté exotique. On se remet à peine de cette séquence survoltée que Magic Circle nous entoure d'une aura séquencée tout aussi puissante. Nerveuse, une ligne de basse séquences serpente un mouvement tournoyant jouant avec ses modulations aussi flexibles et imprévisibles que des montagnes russes. Tantôt frénétiques et tantôt modérés, les lignes rythmes s'entrecroisent pour se terminer en une hymne de transe. Un excellent titre pour terminer un THE CALL OF SHIVA Vol. 1 percutant qui plaira à tout amateur de MÉ, tant Berlin School que progressive.

Sylvain Lupari (03/10/06) *****

SynthSequences.com

Disponible au Indra Bandcamp

113 views0 comments

Recent Posts

See All