• Sylvain Lupari

JEROME FROESE: Neptunes (2005) (FR)

Autant Neptunes est lourd, autant mélodieux et déchiré entre ses passages éthérés il est, comme avec ses rythmes FM, ses belles mélodies et sa Guitartronica

1 Radio Pluto 7:30

2 Friendship 7 10:35

3 The Fade from Death to Afterlife 4:32

4 My Reality at 52 Degrees of Latitude 5:47

5 Sky Girls 6:29