Search
  • Sylvain Lupari

KUUTANA: Undiscovered Shores (2013) (FR)

Si vous aimez les patterns mélodieux patterns qui dorment sur des rythmes doux,les panoramas de Undiscovered Shores sont un endroit où être

1 A Summer in Antartica 5:53 2 Undiscovered Shores 4:50 3 A Beautiful Day on New Earth 5:04 4 Ocean Sunset Romance 5:40 5 Fireflies in the Moonlight 4:48 6 Walking Towards the Light 5:56 7 Rain Dance 5:41 8 The Hidden World 6:25 9 Ion Storm on Jupiter Station 6:45 Kuutana Music (DDL 51:02) (Mix of Chill, ambient and E-Rock)

C'est en écoutant le très ambiant Rebirth que m'est venu l'idée d'écouter UNDISCOVERED SHORES. Il y a des choses comme ça qui restent inexplicables! Et j'ai été agréablement surpris. En tout premier lieu, l'étiquette de New Age que l'on accole au genre musical de Kuutana m'avait rendu très hésitant. Et même si l'approche du musicien canadien est effectivement mélodieuse nous sommes loin, assez loin même, du genre de musique douce New Age. Kuutana est le musicien derrière le projet intercontinental de MÉ; Sequential Dreams. Un intéressant projet qui regroupe autant d'artistes que de styles. Et, un peu comme l'essence de Sequential Dreams, sa musique, à tout le moins sur son 5ième album, embrasse une brochette de style qui passe du Chill à l'ambiant tout en restant assez accessible.

ASummer in Antartica propose une intro paisible avec deux couches de séquences qui entrecroisent leurs figures de rythmes statiques dans un genre de mouvement ascendant assez méditatif. De délicats arpèges flottent mollement dans les stries d'une pluie d'étoiles filantes. Leur mouvement incohérent forme une mélodie évasive qui ornera les 6 minutes de A Summer in Antartica. Et tout doucement les ambiances introductives migrent vers un bon down-tempo lourdement matraqué par des basses pulsations doubles et de bonnes percussions. Orné de ces délicats arpèges miroitant, le rythme est lent et entraînant. Essuyant aussi les morsures d'un genre de guitare, il s'égare dans une phase plus ambiante où les pulsations et les percussions peinent à suivre la parade des arpèges toujours moulés dans l'harmonie. Il s'agit d'un bref moment d'égarement, car A Summer in Antartica renaîtra avec son down-tempo lourd et mollement enivrant. Structures vivantes et ambiantes, les duels rythmiques ici se succèdent autour de bassins de mélodies qui ont ce don de séduire. Prenons la pièce-titre, qui est sans doute le meilleur moment de UNDISCOVERED SHORES, et son rythme brodé dans un étonnant maillage de percussions métalliques et claquantes à la Jean-Michel Jarre et de bonnes basses séquences. Mais son point fort demeure son enveloppe harmonique avec une superbe ligne de flûte asiatique qui roucoule sous la tempête des percussions et des ions séquencés. Nos oreilles partent avec et refusent de la restituer. C'est très bon! Un peu plus nerveux que A Summer in Antartica, A Beautiful Day on New Earth est un titre qui est très près du répertoire de Vangelis. C'est une belle mélodie, avec de bons arrangements mélodramatiques et des arpèges qui respirent toujours de ces harmonies évanescentes, qui s'agite sur un bon mid-tempo. D'ailleurs la limpidité des arpèges est un objet de séduction sur cet opus de Kuutana. Elle imprime des mélodies qui percer littéralement le bouillon des rythmes ou la passivité des ambiances, comme dans Fireflies in the Moonlight; un autre bon mid-tempo qui se niche très bien entre les oreilles. Elles forgent aussi une fascinante mélodie astrale sur les rythme gorgé de pulsations qui palpitent dans cette approche de danse clanique qu'est Rain Dance. Ocean Sunset Romance est un beau slow bourré d'éléments de tendresse qui hésite entre un rythme lent et lourd et ses passages plus ou moins ambiants. Un peu comme The Hidden World qui finit par devenir un bon Électronica à saveur sino-industrielle. Déroutant, mais fascinant. Les influences de Tangerine Dream des années TDI n'auront jamais été aussi évidentes qu'ici. Un autre des points forts sont les arrangements. À ce niveau, les influences de Vangelis sont très présentes et aromatisent une structure ambiante tel que Walking Towards the Light, qui devient un bon titre soufflé par une intensité dont on ressent l'emprise une fois les 3 premières minutes écoulées, et aussi Ion Storm on Jupiter Station qui conclut le 5ième opus de Kuutana dans une approche ambiocosmique nouée dans les sortilèges de ces bons et quelque peu poignants arrangements.

Entre Kitaro et Vangelis, en passant par un Tangerine Dream et un Jean-Michel Jarre aux sommets de leur dissension envers une premières générations de fans déçus, UNDISCOVERED SHORES est une assez belle surprise qui plaira avant tout aux amateurs d'une MÉ plus accessible que complexe. Nous sommes loin du Easy Listening et du New Age car les arrangements de Kuutana sont habiles. Ils rehaussent ses rythmes doux et ses mélodies attachantes d'une enveloppe sonique riche, diversifiée et surtout très attrayante pour l'oreille.

Sylvain Lupari (16/07/15) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au Borders Edge Music

0 views

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle