Search
  • Sylvain Lupari

LAMBERT RINGLAGE: Essential (2000) (FR)

“Essential est le meilleur moyen de découvrir l'univers de Lambert qui est fait d'une musique fortement influencée par Tangerine Dream”

1 Light Sky 5:51 2 Sun 10:49 3 Successive Pictures 3:01 4 Energetic 5:21 5 Two Worlds 5:10 6 Return 6:36 7 Voyage to Nowhere-Extract (Lambert & Stephen Parsick) 5:17 8 Open Sky-Extract (Lambert & Palantír) 6:33 9 White Light-Extract (Jiannis & Lambert) 6:42 10 Floating in Magic 10:46 11 Glider 3:14

Spheric Music ‎| SMCD 1004

(CD 69:20) (E-Rock Berlin School)

Vous hésitez toujours à découvrir l'univers de Lambert? Voilà une bonne compilation qui vous guidera à travers son univers. Construite entre les albums Timeless Vision et Finis Terrae, cette collection de 11 titres propose une vision plus accessible de la musique du synthésiste Allemand. Cela faisant, la sélection des titres n'offre pas toujours le meilleur de Lambert, mais bel et bien le meilleur de ses deux univers avec des titres très accrocheurs et d'autres plus ou moins complexes qui démontrent tout son talent pour découdre des ambiances avec de très bons patterns de séquences qui conduisent à des rythmes polyphasés.

Light Sky ouvre le bal avec un bon rock électronique structuré sur des séquences en mode stroboscopique et spasmodique. Ondulatoire, le mouvement monte et descend tout en étant soutenu par une solide ligne de basse palpitante et orné de percussions de style Bongo. Cette structure très New Berlin School supporte une mélodie tissée dans des nappes de synthé qui font très Tangerine Dream dans Le Parc et qui tombent de façon plutôt abruptes. Amateurs de Tangerine Dream, c'est un titre assez facile à gérer. Les 2 premiers titres proviennent de l'album Inside Out album. Si Light Sky accroche sans souci, Sun est plus complexe et présente une création plus personnelle à Lambert. Le séquenceur est toujours très actif avec des structures de rythmes évolutives, qui enchantent dans cet univers recouvert de brume, et de bons solos de synthé qui injectent des effets orchestraux. C'est un des bons titres de Inside Out, mais pas le meilleur. L'album Mirror of Motions est aussi représenté par 2 titres. Successive Pictures est un maillage entre le Synth-Pop et le E-Rock. Le rythme est vif et entraînant. Et la mélodie, tout autant sinon plus accrocheuse, est encore forgée entre des riffs et nappes des années Le Parc ainsi qu'une guitare mélodieuse. Ça fait à la fois Mark Shreeve et Tangerine Dream et même Mike Oldfield pour la guitare. Energetic est lourd et lent avec des percussions qui déboulent et martèlent un mouvement de séquences sphéroïdales qui est aussi harmonieux que le synthé. Au début ça me rappelait la période Optical Race, mais plus j'écoute et plus j'entends les parfums de Legend. Deux titres choisis dans Dimensions of Dreams ne sont pas très représentatifs de cet excellent album. Si Return est explosif au niveau séquences et percussions, Two Worlds est plus expérimentale et possède un cachet très particulier pour un titre aussi court. J'ai chroniqué l'album tout récemment et c'est de loin l'album le plus accompli de Lambert.

Un court extrait! Un simple court extrait de Voyage to Nowhere, tiré de l'album Trancesession attend nos oreilles dans ESSENTIAL. C'est dommage et dites-vous cet album réalisé avec Stephen Parsick est un incontournable dans le domaine du Berlin School rétro. Les 4 autres titres sont des inconnus pour moi. Open Sky (Extract) de l'album Finis Terrae, fait avec la collaboration de Palentir, offre une structure de rythme pas tout à fait ambiant avec des séquences qui sautillent en suspension dans des effets d'instruments à vent, la signature de Palentir. C'est comme entendre du TD des années Schmoelling sautiller dans les vapeurs de Linda Spa. Ça ne donne pas vraiment une idée de l'album, mais ça sonne très bien ici. L'extrait de White Light, de l'album Timeless Vision en collaboration de Jiannis met mes oreilles en alerte. L'introduction est érodée par une approche nébuleuse où brises caverneuses et voix éteintes forment un mélange de sanctuaire souterrain. Le mouvement de séquences et les nappes très TD qui s'en échappent à l'orée des 3 minutes maintiennent ces ambiances dans les donjons de The Keep. Floating in Magic est un titre animé par un mouvement de séquences qui fait son jogging avec les harmonies des oiseaux matinaux. Ça sonne rétro, tout comme White Light, 2 titres datant de la fin des années 80. Glider, un titre inédit, est une petite ballade plutôt romanesque avec de beaux effets de synthé. Simpliste et mignon, surtout avec les légers arrangements qui font virevolter la musique, ça s'inscrit dans le style des ballades de l'époque Melrose.

On ne peut toujours pas dissocier le nom de Tangerine Dream de la musique de Lambert. Normal, puisque Lambert ne se gêne pas pour étaler les fruits de son immense influence de la musique de TD sur la sienne. Et moi ça me va! Lambert s'assume avec délice et prolonge ce plaisir que nous avions lorsque l'on découvrait un nouvel album du célèbre trio de Berlin. Donc, ESSENTIAL est la porte d’entrée idéale dans l'univers de Lambert. Selon moi, cette compilation s'adresse avant tout à ceux qui ne connaissent toujours pas la musique de Lambert. Bonne découverte! Vous allez aimer si Tangerine Dream fait partie de votre passion…

Sylvain Lupari (23/08/17) ***** SynthSequences.com Disponible chez Spheric Music et CD Baby

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle