• Sylvain Lupari

LARS LEONHARD: [Burning Clouds] E.P. (2014) (FR)

Ce que nous avons sur ce court EP est une MÉ de style psybient qui respecte les horizons sans frontières d'Ultimae Records

1 Burning Clouds 5:37

2 Halos 5:42

3 Northern Lights 7:03

Ultimae Records | inre066

(DDL 18:23)

(Floating psybient EM)

Il faut prêter une oreille très attentive à tout ce qui sort du label Ultimae Records. Reconnu pour produire une MÉ aux palettes soniques imbibées de couleurs panoramiques aussi diversifiées que les chants des oiseaux, le label Lyonnais a ce don de mettre entre nos oreilles une musique aussi raffinée qu'exquise. Une musique ambiante immergée dans une faune sonique où les bruits hétéroclites finissent par former d'envoutantes mélodies aux eurythmies psychédéliques en harmonie avec des rythmes morphiques. Compositeur allemand, dont la musique est régulièrement utilisée par la NASA afin d'illustrer leurs vidéos, Lars Leonhard est la toute dernière prise d'Ultimae Records. Celui qui avait séduit avec un titre où le rythme égrène ses claquements métalliques dans une ambiance autant ambiosphérique que claustrophobique sur la compilation Oxycanta III de Mahiane (Slow Motion) revient donc avec une série de E.P. digitaux qui seront disponibles via la plateforme de téléchargement du label Français. Le premier chapitre de cette nouvelle aventure sonique s'intitule [BURNING CLOUDS]. Un E.P. qui reflète les audaces de ce label dont chaque parution sait charmer les oreilles les plus intuitives.

La pièce-titre nous convie au dernier festin sonique de Lars Leonhard avec un rythme lent ancré sur de fines basse pulsations, des discrets tapements de mains et des claquements de percussions, qui battent dans les réverbérations des cerceaux aux couleurs métalliques. Une séduisante mélodie évanescente rôde et éparpille ses tremblotants arpèges chanteurs dans des vents mous où de furtifs accords aux pas hésitants cèdent la direction à un rythme ambiant, quasiment organique, où l'on flotte plus que l'on bouge. Entraînant et envoûtant, Halos offre une structure de rythme un peu plus vivante avec des gaz cosmiques, des balbutiements organiques et de sobres percussions qui ceinturent les vicieuses ondulations d'une ligne de basse qui non seulement nourrie le rythme mais sert aussi de motif mélodique à un environnement sonique très cosmique. Épousant une constante gradation dans ses figures de rythmes, Lars Leonhard conclut ce premier E.P. avec un titre qui fusionne les ambiances éthérées de Burning Clouds et le rythme un peu plus nourri de Halos. Northern Lights arrime son rythme sur des pulsations dont le débit arythmique et harmonique fusionne son rythme à de délicats claquements métalliques. Les harmonies se font et se défont avec des nappes de synthé aux formes indécises, un peu comme des cercles dans une eau limpide, flottant comme des spectres dans une attrayante constellation sonique où tout ce qui erre tente une mélodie.

Très bon, mais surtout très séduisant, [BURNING CLOUDS] donne le coup d'envoi à une prometteuse série musicale où le cosmos fait chanter ses éléments organiques dans des structures de rythme aussi ambiantes que flottantes. Ceux qui connaissent les créations musicales du label Ultimae Records seront en terrain connu car ce premier E.P. de Lars Leonhard respecte en tout point les horizons de ce label où la musique, l'imagination et l'audace n'ont aucune de frontière.

Sylvain Lupari (March 4th, 2014) ***½**

SynthSequences.com

Disponible chez Ultimae Records

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari