• Sylvain Lupari

LATOME 2: The Future of Desire (2021)(FR)

La vision néo-classique est très bien intégrée avec le côté électronique de l'album...

1 Changling2 8:03

2 Waves of jain 10:14

3 TiFFaNy SpaRK 4:48

4 Changling1 (Valentine Micheal Smith) 7:24

5 UR Metal 14:45

6 BreathinBeach 16:08

7 Blauer Kern 9:01

8 Changling at TharsisStation 10:34

Cyclical Dreams Music [CYD 0033]

(DDL 81:52)

(Neo-classical, Avant-gardist EM)

219! J'ai compté plus ou moins 219 albums de E Clark Cornell, l'homme derrière Latome2, enregistrés sur son site Bandcamp. C'est beaucoup si on considère que le musicien de Philadelphie à d'autres projets en parallèle, dont La Ponto Ensemblo qui maintient aussi une pas pire cadence au niveau de la créativité. Pour ce premier album chez Cyclical Dreams Music, Latome2 propose une rétrospective de ses singles réalisé au cours de ses 5 dernières années. THE FUTURE OF DESIRE est offert uniquement en téléchargement et propose un gros 80 minutes de musique ambiante partagée entre la vraie nature des synthétiseurs, avec une approche tribale-psybient, et le côté orchestral que certains synthésistes aiment élaborer. Ça reste un album ambiant qui nous réserve sa part de surprises.

D'entrée de jeu, Changling2 est un très beau titre construit sur les effets de bourdonnements d'une onde de synthé flottant gracieusement dans les frontières de notre imagination. Le mouvement est lent et ses ondulations laissent partit des filaments qui cernent sa dérivation avec des lueurs musicales plus écarlates. J'aime les nuances avec des archets labourant la peine du violoncelliste et des teintes de violons plus romantiques. Un beau moment méditatif et possiblement le meilleur titre de THE FUTURE OF DESIRE. Le paysage de Waves of jain est à l'opposé avec une approche ambiante nourrie de bruits organiques, comme iconoclastes. L'ossature est dans le même moule que les grands classiques de la musique méditative avec de lentes envolées d'un corps céleste velléitaire. C'est l'intérieur qui diffère avec une vision dichotomique des effets sonores. Ça s'écoute tout de même assez bien, contrairement à la flore sonore de TiFFaNy SpaRK, titre composé avec Hans-Dieter Schmidt, qui est trop agressante pour une musique de méditation. C'est dans la nouvelle direction créative du duo qui est assez loin des charmes de Eniwetok Suite.Changling1 (Valentine Micheal Smith), ramène le tout à un niveau très orchestral. Dans une enveloppe ambiante qui épouse la sérénité de Changling2, les ondes de synthé et les filaments coexistant sont remplacés par des élans orchestraux et le côté filaments mélancoliques est restitué par des violons. C'est différent parce que plus puissante comme texture, et ça reste aussi beau.

Fascinant, UR Metal est un peu à l'image de Waves of jain, mais la musique n'a pas de corps mais agit comme tel. Sa conception provient de souffles proviennent des tintements de cloches tibétaines, d'une ligne de basse et de l'inconnu. Ces éléments, et autres tonalités disparates, forment le contenu d'un corps sans contour qui pourtant voyage avec ces éléments sonores. La ligne de basse étend des murmures, contrairement à une guitare qui émiette ses accords. Le contenu du voyage sonore est comme un troupeau de moutons suivant un guide spirituel. BreathinBeach épouse un peu le même pattern, sauf qu'ici la musicalité est signée par un piano qui éparpille ses notes dans un corridor sans délimitation. Les tintements de cloches restent présents alors que le clavier fait vibrer ses arpèges avec une belle luminosité cosmographique. La finale de est très abrupte et aurait du bénéficier d'une meilleure fondue puisque les vents métalliques de Blauer Kern débutent avec une agression dans les oreilles. Pourtant c'est un titre du même calibre que Changling1 (Valentine Micheal Smith), moins musical avec des orchestrations qui sont plus linéaires. Il y a un côté sombre, intrigant dans ce titre dont les ambiances deviennent cinématographiques avec un penchant pour un film d'angoisse. Pour un bon thriller! Changling at TharsisStation termine cet album méditatif avec une vision plus philarmonique. Les nappes de synthé s'empilent et dérivent avec des ailes de violons attachées dans un panorama ambiant qui se complait dans cette approche philarmonique de Latome2.

La musique ambiante inonde la marché de la MÉ depuis quasiment sa conception, donc des albums du genre foisonnent par centaines de milliers dans le royaume de la MÉ. C'est pourquoi que THE FUTURE OF DESIRE devient plus intéressant. La vision néo-classique est très bien intégrée avec le côté électronique de l'album, amenant un parfum acoustique à l'album, alors que le côté psybient du désordre des bruits s'apprivoise assez facilement.

Sylvain Lupari (16/09/21) ***¾**

SynthSequences.com

Disponible au Cyclical Dreams Bandcamp

220 views0 comments

Recent Posts

See All