• Sylvain Lupari

LOOM: 100 001 (2011) (FR)

100 001 est une invitation tiède mais musicalement sympa pour découvrir Loom qui est la rencontre de la bête, du poète et du centaure

1 The Light that Failed 5:52 2 Sun Castle 4:28 3 On my Way 5:15 4 The Hand of Bosch 3:23 Moonpop LTDCD-003

(EP-CD 18:58) (E-Rock)

Les liens qui unissent Jerome Froese et Johannes Schmoelling remontent à l'époque où ce dernier était membre de Tangerine Dream. D'ailleurs sur certaines photos de cette époque on constatait un Schmoelling très attentif au jeune Froese. Donc rien de plus normal que tôt ou tard ces deux ex-membres de TD combineraient leurs talents dans un quelconque projet. Et c'est plus tard que tôt que ce projet a vu le jour. En fait l'idée germait déjà en 2008 mais pour différentes raisons, le projet Loom fut reporté en 2011 avec la prestation que le nouveau trio, flanqué de Robert Waters, donnait au prestigieux festival de MÉ Hollandais; le E-Live d'Octobre 2011. 100 001 est un EP composé de 4 titres mélodieux et écrits en solos par chacun des membres. Robert Waters, un producteur très en demande dans les studios de Berlin qui a déjà travaillé avec Schmoelling, est le plus prolifique en signant deux titres alors que Schmoelling et Froese se partage le reste.

Des séquences papillonnant avec des touches furtives et saccadées ouvrent The Light that Failed, un titre furieux et lourd composé par Jerome Froese. Leurs croisements oscillatoires vifs et acuités se jettent sur de solides percussions, entraînant le titre dans un tourbillon alimenté des lourds riffs de la Guitartronica. En pleine maîtrise de ses structures pachydermiques, le jeune Froese sait comment apporter un filet harmonique à un autre titre de son répertoire de heavy électronica qui se conclut avec de superbes séquences à la Thief. C'est très bon et de loin le titre le plus puissant de ce court EP. Sun Castle et The Hand of Bosch ont été écrit par Robert Waters. C'est la toute première fois que mes oreilles croisent sa musique et je dois admettre que je suis assez charmé par Sun Castle qui débute par un chaleureux souffle d'un de synthé qui étend accompagne un pas légèrement cadencé. C'est une belle mélodie sise sur un agencement de séquences et percussions, dans un croisement rythmique entre Jerome Froese et Tangerine Dream, qui cernent un synthé plus romantique que dramatique. The Hand of Bosch est un titre qui verse un peu plus vers le New Age avec ses accords de guitare aux charmes celtiques sur une délicate structure au rythme de soie. C'est un peu comme si Mike Oldfield rencontrait Vangelis. On avait tous hâte d'entendre du nouveau matériel de Johannes Schmoelling et on n'est pas déçu avec On My Way qui repose sur une introduction assez dramatique, mais où coule une superbe mélodie qui est à cheval entre Wuivend Riet et Instant City et qui étendra ses harmonies jusqu'à Time and Tide.

Loom est la rencontre de la bête, du poète et du centaure! Si c'est moins évident sur 100 001, qui est une tiède mais belle invitation à découvrir le trio, la prestation sur Scored est sans équivoque. Quant à ce premier EP, il démontre de belles possibilités pour du rock électronique dure et lourd, et pour une vision mélodieuse qui flirte plus avec le monde Johannes Schmoelling. Perspectives de jours meilleurs et de MÉ qui est peut-être au diapason de nos attentes? Possible puisque Scored nous en mettra plein les oreilles dans quelques semaines, sinon jours. Mais revenons à ce 100 001 qui, comme c'est souvent le cas avec les œuvres de Froese junior, est en édition limitée à 500 exemplaires qui sont, je crois, tous vendues. On le trouve aujourd'hui sur Spotify…

Sylvain Lupari (22 Juin 2012) *****

SynthSequences.com

69 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari