• Sylvain Lupari

MARK SEELIG: The Disciple's Meditation (2021) (FR)

Un très bel album de méditation pour flûte sur de belles visions de transe hypnotique

1 Mountain Meditation 7:28

2 Rain Meditation 17:00

3 Whirling Meditation 16:38

4 Prana Meditation 18:35

5 Sunset Meditation (in the West) 7:52

Projekt Records PRO 385

(CD/DDL 67:33)

(Ambient, Tribal ambient)

Écouter la musique de Mark Seelig est comme entendre un synthésiste dérouler ses solos dans une ambiance acoustique. Sauf qu'ici, le synthésiste est remplacé par un flûtiste et les solos sortent d'une flûte. La flûte Bansuri! THE DISCIPLE'S MEDITATION est le dernier album de la trilogie Disciple amorcée en 2005 avec l'album éponyme, et suivi en 2020 avec The Disciple's Path. Et si Mark était seul sur ce dernier album, ici il s'entoure de Byron Metcalf aux percussions Udu et au Synth Drone, Vito Gregoli aux percussions électronique et tabla, de même qu'au Tamboura drones. Cette guitare provoquant des sons de sitar-drone est aussi joué par Dashmesh, alors que Frore performe au synth drones et à la Aspen Winds, une flûte plus paradisiaque. Ensemble, ils nous procure un album encore plus puissant que The Disciple's Path, tant au niveau musicale que de la passion qui surgit de très belles structures de transe spirituelle.

C'est sur un lit de réverbérations caustiques que Mountain Meditation fait jouer la flute enchanteresse de Mark Seelig. Les premiers souffles sont autant musicaux que chaleureux, coulant son calme sur ces ondes sinueuses aux contours érodés de grésillements. Sans rythmes, ni battements, ce premier titre de THE DISCIPLE'S MEDITATION puise la poussé de son mouvement dans la force des harmonies flûtées, de même que dans les secrètes impulsions de la texture griffonnée de radioactivités sonores. Et plus on avance dans le titre et plus la performance de Seelig est imbibée d'émotions, d'intensité et de créativité. Rain Meditation débute avec un duo flûte et effets réverbérants qui zigzaguent comme si ils étaient provoqué par un instrument circulaire. Ce duo en apparence dichotomique nous fait flotter jusqu'à son orée rythmique, juste après la 3ième minute. En plus de structurer une lascive transe païenne, les diverses percussions tissent une ombre de basse avec des coups de gorgoton élastique. Les arrangements au niveau des percussions sont dans le ton, charment nos oreilles à plus d'une reprise avec un coup bien placé qui ne passe pas inaperçu. La flûte est aussi tenace que ces percussions avec des harmonies sifflées aigues sur un rythme lent et lascif. Quoique conçu dans une structure quasi-similaire, Whirling Meditation propose une énergie contagieuse avec un excellent maillage entre les percussions tribales et celles plus électronique. La flûte est plus que magnétisante avec des arias soutenus que seuls des doigts magiques pourraient extirper d'un synthé. Est-ce que Frore, mieux connu sous son vrai nom Paul Casper, prête ses souffles du Aspen Winds ici, j'en suis plus certain pour Rain Meditation, ou bien Mark Seelig utilise la technique de plusieurs couches de flûte? Toujours est-il que son jeu et ses inspirations sont incroyable, tant dans tout l'album que sur Whirling Meditation qui propose une finale sans rythme pour les 3 dernières minutes du titre. Les intonations de cette flûte charment dans les 3 premières minutes de Prana Meditation qui impose un rythme lent et très magnétisant. L'ombre de la basse fait doung-doung alors que le jeu des percussions est tout simplement divin sur ce titre qui peu à peu augmente sa capacité rythmique sans nuire à sa texture morphique couchée dans les magnifiques souffles de la flûte et des vents. À cet effet, la mélodie burinée est sculptée de façon à créer sournoisement un ver-d'oreille qui nous hantera quelques heures plus loin. Très beau et les percussions sont WoW! Ici aussi ce rythme s'éteint un peu trop tôt pour abandonner Prana Meditation dans un trois minutes qui ont perdues toutes saveurs pour un duo de flûtes. Sunset Meditation (in the West) termine THE DISCIPLE'S MEDITATION comme Mountain Meditation l'avait ouvert. Soit sans rythmes ni battements. Mais de la belle flute se disputant la sérénité sur un lit de réverbérations plus contrôlées.

Vous avez pas idée combien de fois j'ai écouté ce THE DISCIPLE'S MEDITATION. En boucle, je l'ai fait tourner. Pour lire surtout et que pour savourer cette texture de percussions qui rend encore plus belle les euphonies flûtées de Mark Seelig. Un très bel album de méditation, ma Lise trouve que la flûte est trop intense pour faire dodo, supporté par de belles visions de transe hypnotique.

Sylvain Lupari (28/07/21) *****

SynthSequences.com

Disponible chez Projekt Records Bandcamp

153 views0 comments

Recent Posts

See All