Search
  • Sylvain Lupari

MASTER MARGHERITA: Border 50 (2018) (FR)

“Comme toujours, la couleur des tons est impressionnante et la musique respecte le but recherché, soit un bon Dub ambiant avec son plein de rythmes éthérés et de bourdonnements sonores

1 Eight Degrees South (Ultimae Dub) 5:03 2 Lowland Areas (First Light Mix) 8:20 3 Shruti One (Ambient Mix) 7:46 4 Geophilous (Arborescent Mix) 10:26 5 Kivalina (Border 50 Mix) 9:20 6 Alternate Pathway (Alternative 1) 5:33 7 Alternate Pathway (Alternative 2) 7:25 8 Cosmogram (Ambient Mix) 7:42 9 Border 50 (Ultimae Dub with The Positronics) 10:06

10 Extending Downwards (Border 50 Mix) 5:25 Ultimae Records ‎| Inre093 (CD/DDL 77:11) (V.F.)

(Psybient, Psy Dub & Dark ambient)

Qui est MASTER MARGHERITA? Je vois son nom très souvent sur le net et j'ai cette impression que le musicien Suisse possède une horde d'admirateurs qui n'ont que sa musique en tête. Visiblement inspiré par le roman de l'écrivain Russe Mikhail Bulgakov (The Master and Margarita), Moreno Antognini est un musicien/DJ qui fait de la musique depuis le début des années 2000. Son style volète entre la musique électronique abstraite, il manipule assez bien les ondes oscillatoires des systèmes modulaires, le Dark Ambient et la nouvelle Électronica où le Down-Tempo et différents styles du DUB servent de mélodies rythmiques à ses paysages sonores d'ambiances. BORDER 50 est un premier album sur le label Lyonnais Ultimae Records. Et son accueil très enthousiasmé en dit très long sur le personnage et le culte de ses admirateurs. Et pourtant, sa musique est très bien connue de ce côté-ci des amateurs de MÉ de style Berlin School et/ou d’ambiances méditatives. J'ai trouvé qu’il avait beaucoup de similitudes entre la musique de Master Margherita et celle de Steve Roach. Mais au-delà de ce fait, j'ai été passablement séduit par la musique de BORDER 50 dont le voyage musical est assez près des attentes crées par ses fans.

Le paysage sonore de Eight Degrees South (Ultimae Dub) me met en appétit. Des ondes chaleureuses dérivent dans un univers propice à la méditation. Des pulsations sculptent un battement hypnotique qui gagne un peu de d'énergie lorsqu'une guitare éparpille ses premiers songes. C'est aussi à cet endroit que des échos de froissement métallique répondent aux battements assourdis maintenant par des ornements soniques où mes oreilles entendent aussi un léger fredonnement astral. Tranquille, Eight Degrees South (Ultimae Dub) n'en n'est pas moins intense avec cette subtile vélocité qui s'éteint dans un bassin d'effets sonores que l'on compte au compte-gouttes. Lowland Areas (First Light Mix) est un premier coup-de-cœur! Son rythme est lent. En fait, c'est un splendide down-tempo hyper lent avec une ligne de basse qui rampe en couinant et de bonnes frappes d’un percussionniste endormi aux fines herbes. Des accords de clavier qui font très Rick Wright tombent avec fragilité dans ce décor où sensualité et sérénité flirte un peu avec le Dark Ambient. Shruti One (Ambient Mix) apporte une brise orientale à cette collection de titres refaits par Master Margherita. Même si des effets de percussions tambourinent comme un tapis de battements nerveux, une flûte chinoise établit le portail des ambiances de cette musique qui s’active un peu plus avec une autre bonne ligne de basse palpitante. La finale ramène ce titre à sa case départ. Geophilous (Arborescent Mix) est un titre d'ambiances méditatives avec une approche très Steve Roach alors que Kivalina (Border 50 Mix) est dans le Dark Ambient avec des ondes réverbérantes qui étirent leurs chants sonores avec des pulsations organiques. Des séquences limpides se mettent à voleter et dessiner des axes oscillatoires qui vont et viennent avec plus de vélocité alors que mes oreilles perçoivent de fascinants murmures. Cet éveil extrêmement musical de Kivalina (Border 50 Mix) en fait un des bons moments dans ce BORDER 50. Surtout que nous sommes dans une phase d'ambiances plutôt ténébreuses avec les murmures de drones dans Alternate Pathway (Alternative 1) et ceux de Alternate Pathway (Alternative 2) où rôdent des accords incertains et que Cosmogram (Ambient Mix) est vraiment ce que son titre veut dire! Performé avec The Positronics, un duo Libanais qui fait dans le Dub Techno Psychédélique 50 (Ultimae Dub) est un titre minimaliste du genre de Plastikman. Le rythme est une lente course linéaire propice à une multitude d'effets sonores dans un Dub Ambient un peu, mais légèrement, Techno. Les souvenirs de Plastikman, entre autres, ajoutent à la potion charme de ce titre. Extending Downwards (Border 50 Mix) termine ce premier album de Master Margherita sur Ultimae Records avec une mini symphonie pour drones flottants. Un titre de Dark Ambient avec un léger soupçon de musicalité! Assez en tout cas pour en faire un titre toujours agréable à entendre. Et sans réinventer quoique que ce soit, BORDER 50 est agréable à découvrir de par la diversité des styles qui se soude dans une seule et même adresse musicale. Je n'ai rien découvert d'extraordinaire ni de bien ordinaire! Un album honnête dont le style Dub étiré jusqu'à certaines essences de Steve Roach lui donne tout son cachet. Sylvain Lupari (16/12/18) ***** SynthSequences.com Disponible au Ultimae Records Bandcamp

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle