top of page
  • Sylvain Lupari

MiDi-BiTCH Anamnesis (2023) (FR)

Du néo E-Rock dans un album pas aussi génial que Sequenz, mais quand même assez proche

1 A Priori 4:31

2 Meno 6:46

3 Phaedo 6:05

4 Phaedrus 4:48

5 Catharsis 6:01

6 Doxa 4:22

7 Transmigration 5:22

8 Theory of Forms 4:56

9 Anima Mundi 6:24

10 Contingency 5:20

11 Elenctic Method 5:50

12 Phytia 5:16

13 A Posteriori 5:14

Cyclical Dreams-CYD 0069

(CD-(r)/DDL 70:59)

(New E-Rock, Synthwave, EDM)

Philosophe à ses heures, Fredy Engel propose un voyage de musique électronique (MÉ) inspirée du philosophe Platon et de ses dialogues Menon et Phédon où il avançait l'idée que les humains possédaient des connaissances innées, possiblement acquises avant la naissance. L'impact sur la musique? Hormis la portée philosophique des titres, la musique est tout ce qu'il y a de plus conventionnelle au style de MiDi-BiTCH. Soit du post-punk industriel, du néo rock électronique comme le rock cosmique et un zest de Berlin School. Le musicien-synthésiste Allemand fait partie de cette génération d'artistes Bandcamp qui ont été plus que prolifique en 2022. Je compte 6 album-téléchargement, dont 3 qui ont déjà fait l'objet d'une chronique sur le Blog. ANAMNESIS sera le 4ième et surtout le 2ième à paraître sur Cyclical Dreams cette année. Transkosmos, paru en janvier 21, est le premier des 3 albums de MB sur le label argentin. Son nouvel album est construit sur les mêmes concepts rythmiques que Natal, The Alienation of Contemporary Society et l'excellent Sequenz paru il y a tout juste 4 mois. Fredy Engel propose ici une autre brochette de titres qui avoisinent les 5:30 minutes et qui vivent sur des structures rythmiques toujours entraînantes qu'on retrouve sur ces 3 albums dans des ambiances qui flirtent avec des visions futuristes, dystopiques et industrielles.

A Priori débute ANAMNESIS avec un rythme pulsatoire mené par une ligne de basses pulsations, de basses séquences sur un fond d'effets sonore industriels. Des accords de clavier austères injectent un panorama sombre alors que le synthé illumine nos oreilles avec une fragile mélodie sifflotée avec une tonalité qui n'est pas sans rappeler celle d'Edgar Froese. Des nappes de synthé caramélisées par une vision dramatique et des voix éparpillées, on en retrouve un peu partout dans l'album, sur les émotions de la structure ajoutent une indéniable portée cinématographique d'un sombre univers à ce très beau titre qui met nos oreilles en appétit. Meno surf sur des ambiances assez comparables dans une structure de rythme ayant moins d'entrain mais qui reste pulsatoire. Le synthé y sifflote aussi un léger filet de mélodie qui chevrote agréablement entre les oreilles. Des particules sonores ajoutent un fond cosmique au titre. Phaedo est bien installé sur un complexe de multiligne de rythmes et de mélodies. Le rythme est idéal pour faire travailler les neurones et s'inscrit dans cette lignée de rock électronique lourd et lent que Fredy Engel propose depuis l'étonnant Natal paru en début 2021. Si on aime le genre lourd et lent avec une subtile touche stroboscopique, Phaedrus, dont la musique baigne dans des orchestrations cosmiques, est un titre qui nous fait planer dans la stratosphère. Catharsis est encore mieux dans le genre! Le Berlin School est à l'honneur avec des titres comme Transmigration, qui fait très TD dans la phase rythmique de Silver Scale, et Contingency qui déroule une structure circulaire visiblement inspiré des rythmes mélodieux du célèbre trio berlinois. Un beau titre avec une belle mélodie! Theory of Forms nous transporte vers un rythme ambient méditatif avec un noyau de séquences qui pétillent et sautillent sur place dans le dense vélum d'un brouillard cosmique. MiDi-BiTCH ajoute des bruits ambiants et des bruits blancs, donnant une touche de glitch à la musique.

Anima Mundi parvient à nos oreilles avec un rythme plus délicat. Les basses séquences montent et descendent dans un pattern rythmique qui est plus dominé par des percussions électroniques qui sont manipulées nerveusement. Une ligne d’arpèges qui bondit comme des perles moirés et tisse une mélodie séquencée qui épouse l’axe d'un rythme submergé par des orchestrations lunaires. Des bouts de textes narrés ici et là, complètent le décor d’un titre qui vit dans une ambiance de panorama ocré. Elenctic Method propose une complexe et mélodieuse structure de rythme qui flotte entre des nuages d'éther et des nappes de voix astrales. La structure du séquenceur donne une première veine de rythme qui ondule dans un effet de spirale ascendante. Ce premier mouvement va et vient inlassablement avec un poids pulsatoire qui se fait mieux entendre lorsqu'il palpite en solo. Une autre ligne, qui suit un peu le même tracé, stimule le côté mélodieux des arpèges scintillants, alliant cette très belle combinaison rythme et mélodie à ce titre qui possède une belle vision élégiaque, notamment à cause des voix mais aussi de cette texture de xylophone et de ces accords percussifs lumineux qu'elle fait tinter. Phytia se colle à cette structure pour finalement déboucher vers un fascinant Groove du genre Électrobeat. La ligne de basse est étourdissante et elle court sur le mouvement circulaire du séquenceur dans un style EDM industrielle que MiDi-BiTCH aime bien élaborer. Le synthé lance des lamentations post-apocalyptiques sur ce rythme ascendant où des essences de Tangerine Dream virevoltent à la vitesse d'un tempo délicieusement entraînant. C'est avec un très beau mouvement sphéroïdal tout particulièrement hypnotique que A Posteriori met un terme à cet autre très bon album de Fredy Engel. Le rythme tournoie comme un carrousel sur le ralenti, plaquant ses séquences circulaires bien au fond de nos tympans. Des pleurs, des lamentations de synthé emplissent un décor de désolation qui est unique à cette vision d'inquiétude pour notre planète qui anime cette soif de composer chez MiDi-BiTCH. Un autre très bel album pour ce musicien-synthésiste qui semble rester un trésor caché dans cet univers où un croisement entre les styles Jean-Michel Jarre, Andy Pickford, Vangelis et Tangerine Dream est la meilleure façon de décrire sa musique toujours remplie d'inattendues. Pas meilleur que Sequenz mais tout de même assez près!

Sylvain Lupari (13/01/23) *****

SynthSequences.com

Disponible au Cyclical Dreams Bandcamp

(NB: Les textes en bleu sont des liens sur lesquels vous pouvez cliquer)

157 views0 comments

Recent Posts

See All