Search
  • Sylvain Lupari

MOONBOOTER: Elected Pieces 2012-2020 (2020) (FR)

C'est ce genre de bonne compilation qui vous donne un aperçu très juste des styles de musique de Moonbooter

1 Last Exit Eternity 6:27

2 Spirit of Time 7:45

3 Schnurstraks 5:29

4 I Remembered Tomorrow 6:09

5 The Wave 4:53

6 Like Angels 4:21

7 The Orbit (Live Mix) 9:11

8 Earth Two 6:43

9 Satellite 5:56

10 Groundcontrol 8:48

11 Automode 7:28

MellowJet Records ‎| cdr-mb2001

(CD-R/DDL 73:12)

(EDM, Dance, New Berlin School)

Il y a des compilations douteuses et d'autres qui sont nécessaires afin de découvrir un artiste avec un éventail aussi large que celui de Moonbooter. Avec près de 30 albums à son actif et son style de compositions, soit des pièces courtes qui flirtent entre la EDM, l'Électronica et le rock électronique de la New Berlin School, Moonbooter est ce genre d'artistes qui peut se permettre d'offrir des compilations. Surtout qu'il en abuse pas! ELECTED PIECES 2012-2020 est la deuxième compilation de l'univers de Bernd Scholl. Dans une mosaïque musicale de 73 minutes en continu, le musicien-DJ Allemand nous propose 11 titres pigés dans des albums qui couvrent cette période. Et contrairement à Elected Pieces (2004-2011), il n'y a aucune version remixée, exception faite de The Orbit (Live Mix). En contrepartie, l'ami Bernd rehausse la sonorité de sa musique avec le principe de la EDM analogue entrepris avec Groundcontrol and the Victory of Mankind. La portée sonore est nettement supérieure avec cette remasterisation 100% analogue.

Je ne peux comparer le résultat avec l'approche mélodieuse des Last Exit Eternity puisque je n'ai pas cet album. Je reconnais par contre la signature de Moonbooter avec une ouverture d'hésitation rythmique où les arpèges et les séquences s'entrelacent dans une structure sphéroïdale. Cette union entre mélodie et rythme statique est caressée par des nappes de violons. Des notes graves tombent et font résonner les ambiances d'une musique faite pour rêver en dansant mollement. Ce titre mélodieux possède un cachet intense sur un slow-tempo où le violon domine. Il fait partie de l'album Cosmophonica, ainsi que le rythme débridé et très Trance de Like Angels. Mais vous voyez, ça pique ma curiosité. Je me souviens très bien de Spirit of Time dont l'approche de ballade électronique à la Tangerine Dream m'avait tissée un soyeux ver-d'oreille en 2014. La différence est très tranchante entre l'originale et cette version remasterisée qui crache une meilleure précision dans les effets sonores et les ornements contigus. La sonorité est amplifiée de façon notable dans cette compilation qui me fait d'ailleurs penser aux Dream Mixes - Ultimate Edition de Jerome Froese. Et c'est dans ces moments d'intensité que la remasterisation étend son pouvoir de nouveauté sur nos oreilles. Un peu comme Ian Boddy aime le faire dans les album-compilations Index de DiN, Moonbooter a tricoté une mosaïque musicale en tricotant des bons ponts entre chaque titre et en dosant bien ses différentes visions rythmiques.

Schnurstraks, de Zeitenwende, que je ne possède pas non plus, fait un juste lien entre la ballade du style White Eagle et le rythme lourd de I Remembered Tomorrow. Ce très beau titre de l'album Cosmosonic est quasiment identique, sauf que c'est un titre qui a littéralement sa place dans une compilation. Plus on avance dans les années de réalisation des albums ciblés et moins grande est la différence au niveau tonalité. Ça devient alors une compilation sélectionnée par l'artiste. The Wave, de l'album du même nom, est un hymne EDM avec un rythme flottant. Le chant du Theramin est d'une précision diabolique ici. Earth Two, de Cosmoharmonics épouse ces marches technoïd de Jean-Michel Jarre. Satellite n'est pas le meilleur titre de Schwarzmond. Ça reste par contre un bon rock électronique qui s'extirpe difficilement de son introduction pour nous faire entendre de très bons solos de synthé. Moonbooter ne choisit pas seulement en fonction des rythmes, mais aussi des éléments qui forgent les mélodies. Démontrant ainsi des aptitudes qui font de sa musique des rendez-vous avec sa diversité. Ground Control est un des bons titres de Groundcontrol and the Victory of Mankind. Et ces explosions pour renifler du rock pur sont aussi bonnes ici que sur l'album original. Automode, de Still Alive, est un des titres qui profite le plus de cette remasterisation puisque 6 ans séparent les deux versions. C'est un bon down-tempo enlevant qui est teinté par une sonorité très Tangerine Dream des années Miramar. Le rythme est délicieusement cahoteux et offre à nos oreilles ces percussions dérobées dans la queue d'un crotale ainsi qu'une douce mélodie cosmique sifflotée par un synthé rêveur.

ELECTED PIECES 2012-2020 est une bonne compilation qui peut vous donner un avant-gout très juste de l'univers Moonbooter. Le son est plus puissant! Oui, mais ça n'affecte en rien l'esprit de la musique, ni des ambiances et des mélodies qui rendent les rythmes de danse de Bernd Scholl nettement plus passionnée que bien des artistes. De la musique de danse intelligente faite avec âme et passion qui est offerte en CD-r et en téléchargement HQ, option que j'ai choisie.

Sylvain Lupari (12/05/20) ****¼*

SynthSequences.com

Disponible chez Mellow-Jet Records

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle