• Sylvain Lupari

NORYANI: Northeast 117 (2011) (FR)

Updated: Nov 5

Voici un bon album avec une belle musicalité que l'on peut écouter comme on respire la fraîcheur du vent

1 Destinations - Northeast 4:57

2 Monumentos (El Primer Círculo) 6:31

3 Monumentos (El Segundo Círculo) 7:09

4 Aroma de las Naranjas 7:30

5 Canela 6:33

6 Caramelo 5:06

7 News from far Away 6:50

8 Solid State (Interpolar) 5:56

9 Re-Set 7:27

Generator.pl GEN CD 020

(CD 57:32)

(Psybient, EDM)

Un tout petit nouveau venu de la Suède, Noryani ne se considère pas vraiment comme un artiste mais plutôt comme un créateur de musique. Faut entendre! Car le synthésiste, ou sculpteur sonore, Suédois a une superbe habileté à créer une musique mélodieuse qui plonge dans de tourmentes rythmiques aussi dynamiques que variés et inattendues. NORTHEAST 117 est son premier album. Un bel album mûrement réfléchit qui présente 9 titres tous aussi mélodieux les uns des autres mais qui trempent dans des cadences et séquences en continuelles permutations. Suaves, les synthés sont vaporeux avec de belles orchestrations qui ne sont pas rappeler le soyeux monde angélique de Vangelis, plus précisément les périodes de Direct à Voices, en passant par Blade Runner.

Un fin carrousel séquentiel à la sonorité d'une limpide harpe circulaire ouvre les premières mesures de Destinations-Northeast. Un synthé y dépose de légères nappes de brume alors que le carrousel ondule avec plus d'insistance. Des percussions aux tonalités hybrides encadrent la cadence qui bat sous des pulsations arythmiques, enveloppée de suaves solos de synthé aux fragrances de saxophone. Le rythme légèrement plus accentué et une structure plus nourrie, Destinations-Northeast évolue vers un tourbillon séquentiel où les accords de harpe chimérique ondoient sur un rythme palpitant et des synthés aux souffles symphoniques. Après un bruyant déclic métallique Monumentos (El Primer Círculo) offre un doux mouvement de synthé mélodieux qui multiplie ses couches harmonieuses telle une trame sonore de Vangelis. Le mouvement est suave et arqué sur une fine séquence qui ondule avec douceur, traînant Monumentos (El Primer Círculo) dans une très belle complainte synthétisée. Un beau morceau où le poil lève tout comme l'épine dorsale, tant la ressemblance avec El Greco est frappante, notamment avec Monumentos (El Segundo Círculo) et sa structure dramatique aux effluves du Moyen-Orient nourris de beaux arrangements orchestraux, de bonnes frappes de percussions symphoniques et un synthé bourré de suaves strates et de chœurs sombres. Aroma de las Naranjas poursuit cette quête musicale très près des terroirs de Vangelis avec un titre lourd qui vrille de ses lourdes strates de synthé métalliques. Si la première phase mélange couches de synthés vocables aux sinuosités réverbérantes, la deuxième phase s'anime avec une fine ligne de percussions qui sautille nerveusement, mais subtilement, sous un synthé symphonique grugé de lourdes strates ondoyantes. Le tempo devient plus précis en fin de parcours avec des accords de claviers et de piano qui dansent sur une structure plus vivante où de métalliques souffles rauques s'insèrent sur une séquence légèrement syncopée.

Canela est un autre beau titre qui démontre tout le travail effectué par Adrian Noryani sur NORTHEAST 117. Un titre qui connait plusieurs rebondissements et qui subjugue par la beauté de son approche un peu jazzé. Des roulements de train en débouchent l'intro. Ils s'arrêtent là où un synthé aux solos de saxophone plane sur un rythme qui s'installe. Sensuel, Canela ouvre un mouvement séquentiel hybride où accords séquencées pulsent et se subdivisent en accords pondérés et d'autres qui prennent la forme de cliquetis industriels que l'on entend un peu partout sur NORTHEAST 117. Subtilement le rythme dévie vers une approche tribale. Une brève déflexion où il reprend sa vitesse de croisière avec un étonnant mouvement hybride du séquenceur qui charme sous les souffles d'un saxophone errant. Caramelo enchaîne avec une brève intro ambiante nourrie d'une multitude de sonorités éclectiques. Les percussions tombent et moulent un rythme saccadé qu'une bonne ligne de basse agrémente de ses notes sautillantes. Les synthés sont toujours aussi vaporeux qu'harmonieux et chantent sur une structure rythmique frappée de bonnes percussions enclumées et ceinturée d'un léger mouvement syncopé. News from far Away est une étrange ballade. Étrange parce que belle avec son synthé larmoyant qui trace une approche de cow-boy solitaire et par ses percussions qui déboulent pour mouler un rythme indéfini qui tressaille plus qu'il ne bouge. C'est un beau titre qui, comme toutes les pièces sur cet album, souffre de bipolarité musicale puisqu'il finit toujours par éclater d'un rythme stationnaire sur un doux synthé flûté. Solid State (Interpolar) est un mélange de techno et free-jazz très énergique avec ses percussions pulsatoires et ses suaves lignes de synthé. Disons que ça bûche assez lourd! Re-Set clôture ce premier opus de Noryani avec une superbe approche mélodieuse traquée et torpillée par un solide rythme syncopé. De délicats accords d'une guitare acoustique sont pincés avec fermeté et tracent une douce mélancolie qui traîne sa tristesse sur un nuage mellotronné. Des réverbérations menaçantes brisent cette mélodieuse combinaison éthérée, ouvrant la porte à des percussions qui frappent timidement la cadence sur une ligne finement spasmodique. Tranquillement, Re-Set se vêt d'un éventail de sonorités composites avant de mordre le rythme sur une séquence saccadée qui explose dans un fougueux mouvement de techno très schizophonique. C'est la preuve par 9 que NORTHEAST 117 se nourrit de rythmes imprévisibles et de styles musicaux plus que variés sur des structures initialement très mélodieuses. Voilà un bon album d'une belle musicalité qui s'écoute comme on hume la fraîcheur du vent et où Noryani est aussi énigmatique que très prometteur.

Sylvain Lupari (13/05/11) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au Generator Pl

11 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari