• Sylvain Lupari

ODYSSEY: Ypsilon Project (2002/2010) (FR)

Des rythmes frénétiques, doux et hypnotiques qui côtoient des structures ambiantes et morphiques, la diversité est la grande richesse du projet Ypsilon”

1 In-Thro-Duction 4:57

2 Sequence Space 12:11

3 Busy City 8:11

4 Morning Rush 7:38

5 Ypsilon 7:59

6 Experience 6:37

7 Ambiente 11:51

8 Current Drive 11:17

9 Acti-vitae 5:20 (Bonus Track)

Generator PL GEN CD 018

(CD/DDL 76:06)

(Techno, EDM, E-Rock, Cosmic)

YPSILON PROJECT est né d'une session de studio étalée sur 4 jours où Odyssey et Remote Space fondaient leurs influences et styles dans une union musicale qui rejoignait les réminiscences des années 80. Ce faisant Tomasz Pauszek, Konrad Jakrzewski et Krysztof Rzeznicki, les membres du duo Remote Spaces, signaient un album aux rythmes aussi variés que leurs styles. De Kraftwerk à Jean-Michel Jarre en passant par Robert Schroeder et Double Fantasy, YPSILON PROJECT est le point de rencontre d'une période de transition en MÉ.

Un filiforme sillon cosmique descend du fin fond de la galaxie pour croiser ses harmonies avec une splendide guitare qu'un synthé moule les poignants solos déchirants. Un très beau titre planant, In-Thro-Duction nous introduit à l'album avec une tendresse astrale où nos rêves flottent sur des solos de guitares qui vont à la dérive dans cosmos rempli d'étoiles et d'astres qui défilent et brillent de leurs irradiations musicales. Sequence Space nous secoue de notre douce torpeur morphique avec de fines gouttes qui tombent dans le sillon de leurs échos. Un rythme suave et chaleureux s'installe et anime Sequence Space qui bouge comme un down tempo, mais plus spatial avec de belles sonorités électroniques qui enveloppent une cadence qui devient plus mordante. Un doux moon-tempo ancré sur une ligne séquentielle aux délicates pulsations de basse dont les notes sautillent parmi des séquences et des accords de claviers plus fluides. Un titre fortement teinté de fragrances cosmiques et qui me rappelle l'univers musical de Double Fantasy, Sequence Space est survolé de beaux solos de synthé torsadés et d'une belle brume mellotronnée. Des percussions pilonnent l'ouverture de Busy City, un titre que l'on pourrait comparer à la techno de Kraftwerk. Le rythme est limpide et défile agréablement sur des couches de synthé saccadés dont la répétition moule une envolée stationnaire. Un titre électro techno puissant, Busy City défile ses 8 minutes avec un rythme soutenu et une frénésie pulsative où une variance dans les percussions et pulsations frénétiques assure une rythmique qui défonce la baraque sur un long mouvement dont l'approche mélodieuse varie sans jamais perdre son cachet très électronique, tout comme le bouillant et furieux Morning Rush qui est plus contemporain et qui baigne dans une panoplie de sonorités électroniques hétéroclites. Ypsilon se fond dans la finale de Morning Rush et offre un tempo plus suave, avec de fines subtilités dans le mouvement, un peu comme sur Sequence Space mais avec plus de fermeté dans le rythme.

Experience colle Ypsilon avec des arpèges cristallins qui s'entrechoquent sur une séquence aux ondulations résonnantes. Alors que l'on s'attend à un rythme explosif, Experience prend une toute autre tournure avec un rythme lourd certes, mais empreint d'une belle musicalité. Un genre de techno assis sur des arpèges minimalismes qui roulent sur des percussions dichotomiques et dont tout l'aspect du rythme est enveloppé de denses couches de synthés. Des synthés qui chantent et charment tout en échappant de beaux solos roucoulants. Un des très bons titres sur cet album. Avec Ambiente nous abordons la partie ambiante de YPSILON PROJECT. Un titre complexe segmenté en plusieurs mouvements, l'intro est une lente valse cosmique où les strates de synthés se multiplient en empruntant des sonorités contrastantes sur une longiligne structure crotalée. Des strates abrasives qui se fondent dans d'autres ouatées pour former une étrange danse lunaire et qui empruntent un superbe couloir musical où de douces percussions envoûtantes allument un curieux tempo hypnotique. Une véritable danse électronique qui n'est pas sans rappeler les univers caustiques des premiers albums de Klaus Schulze, Ambiente évolue avec une telle imprévisibilité que chaque développement charme l'auditeur. Un superbe titre avec des synthés aussi enjôleurs que charismatiques qui alimentent une procession lunaire hors du commun que des effets sonores crotalés viennent, par ci par là, ajouter plus d'étrangéité à ce sublime titre. C'est tout un vrai que les fans de musique ambiante évolutive vont adorer à plein les oreilles. À mi-chemin entre la douceur ambiante de Ambiente et les rythmes timides de Sequence Space, Current Drive évolue sur une lente, mais constante, progression rythmique où les percussions jouent un rôle prépondérant dans sa structure hybride. Plus Current Drive avance et plus le tempo épouse une approche tribale avec un rythme saccadé où des percussions moulent des tam-tams aborigènes d'une planète inconnue, alors que les claviers polissent une captivante mélodie d'outre espace et que les synthés enveloppent la structure de longues bandes résonnantes et torsadées. Current Drive est un autre titre très fort sur cet album où les styles se perdent dans l'originalité créatrice du trio Polonais. Acti-Vate conclut avec une rythmique trépidante qui danse sur de belles envolées synthétisées. Une techno des années 80 à la sauce Kraftwerk, Acti-Vate démontre la très grande versatilité de Odyssey et Remote Space.

Des rythmes secs et frénétiques, d'autres plus suaves et hypnotiques, qui côtoient quelques structures ambiantes et morphiques, la diversité de YPSILON PROJECT est sa très grande richesse. C'est ce genre d'album où la musicalité et la diversité peuvent rejoindre et plaire une plus large audience sans sacrifier la recherche musicale. Un très bel album qui peut aisément scinder deux styles dans un même désir d'apprivoiser une musique et ainsi faire tomber bien des barrières présomptueuses.

Sylvain Lupari (04/03/11) *****

SynthSequences.com

Disponible au Generator Pl

4 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari