• Sylvain Lupari

OKSANA LINDE: Aquatic and other worlds (1983-1989) (2022) (FR)

J'ai trouvé plus de charmes que de contrariétés dans cette première ode offerte par Oksana Linde

1 Intromersión 3:31

2 Viaje hacia la luz 5:07

3 Playa Caribe 6:04

4 Bajo la lluvia 2:14

5 Estudio para una sinfonía folclórica ucraniana 3:02

6 Mariposas Acuáticas 1:44

7 Psicocatálisis 2:57

8 Descubrimiento 3:01

9 Orinoco 3:41

10 Nenufar 2:28

11 Recordando a Kitaro 2:24

12 Ensueño 3:41

Buh Records BR160

(LP/DDL 39:59)

(Analogue Vintage Synth Music)

La conjoncture est parfaite! Il y a un engouement sans pareil pour la noblesse de la musique électronique (MÉ) composée et jouée sur des synthés modulaires analogues en même temps que cette émergence de la Latin School, ce nouveau mouvement de MÉ en provenance de l'Amérique Latine qui trouve sa place sur le label Cyclical Dreams. La conjoncture est donc idéale pour vous parler de Oksana Linde. Cette musicienne et peintre de Venezuela est l'équivalente de Suzanne Ciani et Laurie Spiegel pour les Nord-Américains. C'est au début des années 80, alors dans la jeune trentaine que Mme Linde s'intéresse à la musique. Elle acquiert donc un premier synthétiseur Polymoog et se met à expérimenter et composer de courts titres qu'elle enregistre sur un TEAC à bobines. C'est à l'époque de l'émergence de la MÉ au Venezuela avec des artistes tel que Ángel Rada, Miguel Noya, Musikautomatika, Vinicio Adames, Oscar Caraballo, Aitor Goyarrola et Jacky Schreiber. Une femme dans un milieu dominé par les hommes qui réussie à tirer son épingle du jeu en tissant une agréable touche de romance à travers ses compositions qui sont auréolées de cette enveloppe abstraite et expérimentale d'attachée à la MÉ analogue, 10 ans après Tangerine Dream, Klaus Schulze, Jean-Michel Jarre et ses semblables ont créé une nouvelle forme de MÉ avancée. Elle a composé et archivé depuis 1983 une impressionnante collection de titres qui sont restés sans suite. Aucun enregistrement professionnel, ni sur cassette, vinyle et CD. Nada! Rien! AQUATIC AND OTHER WORLDS est donc un premier enregistrement pour cette synthésiste. Proposé en vinyle dans une édition limitée à 300 copies, ce premier album de l'artiste Vénézuélienne est aussi disponible sur le site Bandcamp de Buh Records depuis la fin mars 2022. Deux autres volumes sont attendus pour cette été. J'ai trouvé son style assez mélodieux dans une enveloppe sonore plutôt rudimentaire où nos oreilles livrent un véritable combat à une sonorité qui a fait son temps. Entre du Tomita et du Synergy, Oksana Linde dépose ses armes de séduction.

C'est avec des ombres de sons synthétisés gargouillant que Intromersión débute AQUATIC AND OTHER WORLDS. Ce qui saute aux oreilles est la vétusté du son. Il n'y a pas de retouches ni de mixage ici. Tout est naturel et ça sonne très vintage pour une MÉ composée autour de 1983 et qui sonne pourtant comme 1973. Des dialogues synthétisés émergent de cette masse d'ondes sonores dont les impulsions structurent ces élans sans rythmes qui donnent vie à cette nouvelle, pour l'époque, forme d'art pour les oreilles. Viaje hacia la luz propose une vision cinématographique qui siérait très bien à un film de vampires. Les nappes de synthé s'accumulent en une masse de nuages noirs flottant à basse altitude avec une discrète partition harmonieuse qui sonne comme une ode au sang sur un orgue d'église. Le mouvement est intense avec une tonalité envahissante où on imagine aisément l'artiste enregistrée sa musique sur son enregistreur multipistes. Playa Caribe est le premier titre qui accroche avec sa texture joyeuse et aussi légère que certains mouvements de Isao Tomita dans Snowflakes Are Dancing, mais en plus animé. Les riffs de clavier structurent un rythme sautillant dans des ondes de synthé aux ambiances brumeuses. Il y a une belle ligne de mélodie dans ce titre, ainsi qu'un air de danse tropicale. Mariposas Acuáticas est nettement dans ce style avec une vision qui est très près des comptines de Claude Debussy qui sont performées par le synthésiste japonais. Bajo la lluvia est une très belle mélodie jouée sur un synthé à la tonalité de clavecin où scintillent des prismes d'une couleur bleutée. Nenufar en est une autre belle vision mélodieuse avec ses boucles qui s'ouvrent dans une chorégraphie de pétales humaines. Estudio para una sinfonía folclórica ucraniana est plus complexe, plus expérimental avec des boucles cuivrées qui font chanter leurs formes brouillonnes dans des tonalités qui sont proches des premières tentatives de dominer un Moog. Des titres comme Psicocatálisis, Descubrimiento et Orinoco sont sans doute inspirés par les premiers esquisses musicaux de Larry Fast (Synergy). Ce sont d'excellents titres! Recordando a Kitaro n'est pas en reste avec une très belle mélodie qui pourrait surfer sur du New Age avec de bons arrangements. Idem pour le très beau Ensueño qui pourrait même décrocher certaines larmes.

La beauté de cet album est aussi sa faiblesse! À moins d'aimer ces sons vieillots qui nous ramènent à l'ère analogue des années 70 où la MÉ était plus une forme d'art abstrait qu'un véhicule mélodieux, AQUATIC AND OTHER WORLDS trouvera une façon de séduire. Ce n'est pas un album pour apprivoiser l'art, mais plutôt pour le comprendre et suivre son évolution dans un coin de planète qui illumine nos oreilles depuis le premier album à sortir de Cyclical Dreams. Ceci étant écrit, j'ai trouvé plus de charmes que de contrariétés dans cette première ode offerte par Oksana Linde sur Buh Records. J'espère entendre un jour ses compositions plus contemporaines.

Sylvain Lupari (31/03/22) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au Buh Records Bandcamp

123 views0 comments

Recent Posts

See All