• Sylvain Lupari

REALTIME: Swinging Amplitudes (2016) (FR)

Un album correct qui plaira aux fans de Realtime et pourrait attirer de nouveaux fans qui aiment les sombres brises flottantes de Steve Roach

1 Food for Fantasy 15:15 2 Swinging Amplitudes 12:02 3 Plutronic Pt 1 & 2 11:38 4 Psychedelic Emotions 13:51 5 Vento Solare 8:45 6 Trigga Me (Brave ol´Sequence) 6:08 SynGate CD-r RT06

(CD-r/DDL 67:42) (Ambient, soft sequencer-based EM)

Une chaleur cosmique s'échappe de l'ouverture de ce 6ième opus de Realtime, entraînant une vague céleste qui multiplie ses ondes qui s'enlacent et flottent comme dans une valse intemporelle. Un filament de séquences émerge à l'orée des 3 minutes. Discret, le mouvement libère aussi une ligne de basse qui palpite dans un mouvement ascendant. Le rythme ambiant de Food for Fantasy est comme une lente spirale qui tournoie avec la ferme intention d'alourdir nos sens. Sauf que des percussions éparses tombent comme une colère de Thor, secouant la quiétude de cette spirale avec des matraquages successifs mais habilement dispersés. Les brumes et des effets, ainsi que d'étranges solos plaintifs, enveloppent cette marche circulaire qui n'explosera jamais, préférant une quiétude tourmentée par les avalanches continuelles des percussions. SWINGING AMPLITUDES ne dépaysera pas, ni ne décevra, les fans du vaisseau sonique de Thomas Bock. Et vaisseau sonique est le terme approprié à la musique du synthésiste Allemand qui ne semble pas trop souffrir du départ de Norbert Hensellek après le très bon Solar Walk.

La pièce-titre offre une figure oscillatrice avec des arpèges qui chatoient et virevoltent dans une structure ambiante, un peu comme un essaim d'ions soniques qui se bousculent dans un Funk cosmique. Sous une avalanche d'effets sonores, une ligne de basse rampante structure une rythmique molle que des percussions et claquements métalliques entraînent vers une approche de Techno cosmique inspiré par du Jean-Michel Jarre. Malgré une deuxième partie plus vivante, Swinging Amplitudes reste toujours dans la lignée des rythmes stationnaires et ambiants de Realtime. Plutronic Pt 1 & 2 offre une structure de rythme plus ambiante avec des tam-tams qui sont assourdis par une masse de vents, remplis de particules cosmiques, et de voix étouffées. Le titre plonge dans une phase ambiante, mais tapageuse, extrêmement bourrée d'éléments interstellaires et de nappes de synthé qui entrecroisent leur lame sonique dans un combat qui ne fera pas de maître car Plutronic Pt 1 & 2 renaitra dans sa forme d'origine. Les fans de Steve Roach seront comblés ici, ainsi que dans la tempête des vents creux qui anime Vento Solare. Psychedelic Emotions est un titre très intense avec de très bons solos de synthé dont les couleurs criardes déchirent l'azur sur une structure de rythme ascendante animée par des pulsations sourdes. La musique devient engloutie par une masse compacte de brises creuses où l'impression d'entendre des chœurs déjoue l'imagination. Trigga Me (Brave ol´Sequence) termine ce dernier effort de Realtime avec un bon mouvement de séquences inspiré par Klaus Schulze et son unique Brave Old Sequence. Si le début veut se tenir loin de ces influences, la finale est sans équivoque.

En bout de ligne, SWINGING AMPLITUDES est un album honnête qui suit la tangente de Realtime au niveau de cette mixture entre les hymnes séquencés à la Software et une musique d'ambiances plus en mode Steve Roach ici qu'en mode cosmique. J'ai bien aimé, il y a de très bons titres qui valent le débours, et c'est tout désigné pour les fans de Realtime.

Sylvain Lupari (01/02/17) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au SynGate Bandcamp

1 view
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari