• Sylvain Lupari

REMY: The Other Side (2020) (FR)

Tout est top notch dans cet album concept où Remy empile ces ambiances orchestrales qui nous plongent dans une merveilleuse zone d'inconfort

1 A Different View 13:05

2 Everything is Distraction 22:59

3 The Perfect Dream 18:24

4 Lost in Reality 22:53

Deserted Island Music ‎– DIM-010

(CD/DDL 77:11)

(New Berlin School)

Le rythme saisi notre attention dès le départ de A Different View. Définissant sa limite spasmodique, il sautille avec des séquences nerveuses entre les booms des percussions. Cette structure invitante est recouverte de cette ambiance inquiétante qui suit le parcours de Remy depuis 1999. Des couches de synthé fuyant comme ces êtres invisibles recouvert d'un linceul blanc recouvrent cette masse de rythme grouillante de nervosité où les coussins orchestraux déjouent notre attention avec cette apparence de voix filtrées. J'entends ces cris fantomatiques qui suivent les songes nocturnes de Remy depuis Exhibition of Dreams. Des échantillonnages de voix d'Opéra s'invitent avec des gémissements qui se perdent dans la folie nocturne d'un troupeau de spectres emmurés dans des murs délabrés. Le rythme reste toujours aussi convulsif, jusqu'à la 8ième minute. Un court moment d'ambiances séraphique impose une trêve dans le rythme pour quelque 40 secondes où des tintements ornent les fredonnements des Elfes astrales. Le rythme qui en ressort est comme celui d'un métronome que l'on test aux limites d'un rock électronique paré de bons effets sonores. Ce taureau rythmique fonce tête basse, se frayant un chemin parmi les couches d'ambiances et d'effets pour arriver là où plus rien n'existe. A Different View donne le coup d’envoi à THE OTHER SIDE, le dernier album de Remy Stroomer. Oublions le style ambiant expérimental de First Day of Spring, le dernier album de M