• Sylvain Lupari

SENSITIVE CHAOS: Live at the Mudlark Public Theater (2016) (FR)

Il y a de la bonne nouvelle musique sur cet album en concert! Et je souhaite juste qu'un jour Jim Combs l'apporte en studio ...

1 Ghosts of Arabi 7:37 2 Best Bank Second Line 4:10 3 Blues Right Quick 7:45 4 Band Introductions 0:38 5 Android Cat Watches Birds 3:52 6 Groove Static 6:52 SubSequent Records | SR007-02 (CD/DDL 30:54) (Ambient tribal, Neo Folk, Berlin School)

Enregistré lors d'un concert au Mudlark Public Theater à la Nouvelle Orléans en Décembre 2016, ce dernier opus de Sensitive Chaos, tout simplement intitulé LIVE AT THE MUDLARK PUBLIC THEATER, est un mini album d'une trentaine de minutes où la gang à Jim Combs interprète 6 titres inédits dans l'attente d'une consécration pour l'album March of the Timeshifters étant choisi le meilleur album de MÉ par Zone Music Reporter.

Ghosts of Arabi nous présente le côté obscur de Sensitive Chaos avec le violon très larmoyant de Josie Quick qui déchire un panorama sombre plongé dans des vapeurs d'éther. C'est donc avec une musique d'ambiances très introspectives, où les mouvements secs des cordes du violon dansent sur sa tranquillité proposée auparavant et reprise par les charmes du synthé, que Sensitive Chaos célèbre March of the Timeshifters. Les parfums arabiques de Ghosts of Arabi se versent dans l’introduction nouée de pulsations qui secouent l’approche tribale très Moyen-Orient de Best Bank Second Line. Le rythme est chaotique avec un habile mélange entre le folk américain et les ballades arabiques teintées d'une lascive danse du genre Baladi où les hanches se moulent au mouvement lent et oisif du violon. Le violon de Josie Quick reste tout autant dominant dans Blues Right Quick qui n'a pas vraiment besoin de description. C'est du Blues, plutôt lunaire et genre très intime, que l'on écoute autour d'un feu qui illumine une nuit dans le désert. Carillons et ton léger, Android Cat Watches Birds est une très bonne ballade digne du répertoire de Sensitive Chaos. On y trouve ici des parfums soniques de March of the Timeshifters et du très séduisant Amerisynthecana; l'une des très belles surprises de 2013. Le meilleur est pour la fin avec Groove Static qui dépose une structure de rythme minimaliste très enlevante aux portes de nos oreilles. Sautillant et entraînant, le maillage entre des percussions et ses tsitt-tsitt, de même que les bourdonnements lourds des pulsations, condamnent nos pieds à suivre le tambourinement de nos doigts dans des ambiances très vaporeuses à la Klaus Schulze dans ses années Picture Music. C'est du bon vieux Berlin School que l'on n’aurait jamais pensé trouver sur un album de Sensitive Chaos.

Avec un registre musical qui transcende le style folk traditionnel électronique américain, LIVE AT THE MUDLARK PUBLIC THEATER est une belle intrusion dans l'univers parallèle de Sensitive Chaos. La musique est très bonne! Elle survole une belle palette de styles, qui a toujours fait la force de ce groupe assez éclectique, avec une audacieuse insistance dans le genre tribal du Moyen Orient et les sentiers gazés d'éther du vieux modèle de la Berlin School. Par contre, cette musique souffre aussi d'un petit manque de relief puisque le groupe est devenu un trio d'un soir. J'ose à peine imaginer toute la profondeur qui s'en dégagerait si Jim Combs l'amenait en studio avec ses 6 musiciens qui font de l'univers de Sensitive Chaos quelque chose d'assez unique. Mais la musique de LIVE AT THE MUDLARK PUBLIC THEATER restera une pièce de collection pour les fans du groupe qui n'ont pu avoir la chance d'assister à ce concert très convivial de Sensitive Chaos.

Sylvain Lupari (23/02/17) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au Sensitive Chaos

2 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari