© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Sylvain Lupari

Sequential Mixed Up - The Best of REWO (2014) (FR)

Ce que nous avons ici est une belle et honnête compilation de MÉ qui montre toutes les facettes de l'homme de REWO

1 Gruga Platz 4 20:51 2 Numerus Fixus Part 6 (Extended) 11:53 3 Golden Dreams of Silver Elements (Remix) 14:26 4 Go Quiet (2011 version) 9:44 5 Sequential Tourism 16:11 6 Far Across the Heavens (2011 version) 8:42 7 Get Quieter (2011 version) 9:44 8 Arcadia (2011 version) 18:17 REWO Bandcamp

(DDL 109:53) (Sequencer based Cosmic Rock)

La période des Fêtes, les fins d'année sont souvent synonymes d'avalanches de coffrets CD, de remixes et/ou de compilations pour les compagnies de disques ainsi que les artistes indépendants. L'an 2014 n'a pas été épargné avec des cadeaux des labels DiN et Ultimae Records, sans oublier ces artistes qui offraient une sélection de leurs meilleurs titres à des prix plus qu'abordables afin de mieux faire connaître leur musique. SEQUENTIAL MIXED-UP (The Best of REWO) vise exactement ce but. Et on peut dire que René van der Wouden a visé juste. Cet artiste/synthésiste Hollandais qui ne fait aucun compromis! Sa musique, fortement inspirée par le modèle séquencé de la Berlin School et par les approches cosmiques de la French School, fait un pied de nez aux rythmes plus mélodiques et aux ambiances plus éthérées de la Dutch School. Le synthésiste aime exploiter de longues structures, établissant de lentes intros ambiantes qui peu à peu se déversent dans des rythmes qui deviennent de plus en plus féroces. À ce niveau, Gruga Platz 4 avec son rythme lourd et soutenu, qui fomente dans une longue introduction nourrie de crissements métalliques qui dépassent la barre des 6 minutes, vous jettera par terre avec un rythme séquencé d'une violence inouïe qui rappellera celui de Bernd Kistenmacher dans Let it Out. Superbe! Je l'ai d'ailleurs cédulé pour l'émission 5 de Murmure du Son. Cette compilation est concentrée sur les albums Alchemia, 2006, Universal Quiet et Sequential Tourism, parus en 2008, et finalement Numerus Fixus, paru en 2009. Chaque titre a été remixé, remasterisé et même retravaillé avec des ajouts de séquences et de nouvelles tonalités. Seul Gruga Platz 4 est une nouveauté, ayant été composé et performé lors d'un concert au Gruga Park Essen le 4 Juin 2011.

Après ce puissant morceau qui lessive les oreilles, Numerus Fixus Part 6 nous arrive avec une version allongée de presque 4 minutes. Le son est plus actuel et nettement plus détaillé avec des pulsations qui résonnent plus et l'ajout des séquences apportent une autre dimension, tant rythmique mais aussi plus mélodique que sur la version originale. Golden Dreams of Silver Elements et Far Across the Heavens sont les deux titres qui profitent le plus des bienfaits d'une nouvelle remasterisation avec l'ajout de séquences et de nouvelles tonalités. Golden Dreams of Silver Elements conserve son approche de rythme statique qui tournoie en de brèves spirales aux boucles saccadées. Déjà que le mouvement original des séquences était très imprévu, ici il irradie d'une approche plus accentuée par l'ajout de lignes de séquences qui serpentent ces innombrables boucles. Far Across the Heavens est le titre qui a subit le plus beau sound-lift. Encore plus lourd, le rythme se nourrit des oscillations d'un Moog analogue. L'esprit de Tangerine Dream et des séquences hyperactives de Chris Franke, et de leurs danses un tantinet désinvolte, est très présente sur ce titre lourd et vif. Un peu comme dans Get Quiet qui est un autre solide titre aux fragrances très TD. Issu de l'album Universal Quiet c'est un titre méconnu avec de furieuses oscillations séquencées qui ondulent sous les charmes d'un synthé aux parfums d'orient. Du même album, Go Quiet offre une rythmique finement saccadée qui étend son manteau d'ions aux soubresauts discontinus dans de sinistres enveloppes d'un synthé morphique. Issu de l'album du même nom, Sequential Tourism fut mon premier véritable coup de cœur avec l'univers Van der Wouden. C'est très Jean-Michel Jarre, tant dans les séquences de boucles oscillatoires, dont la lourdeur finie par prendre le dessus sur la vélocité, que dans sa séduisante enveloppe cosmique. Même si les différences sont moins flagrantes ici que sur les autres titres de cette compilation, idem pour Arcadia du même album, réentendre ces deux titres de Sequential Tourism étale tout du Ying et du Yang qui tranche nettement les œuvres de Rene van der Wouden.

Avec ce beau mélange Jarre/Tangerine Dream, SEQUENTIAL MIXED-UP (The Best of REWO) est une belle, mais avant tout, une honnête compilation de l'univers très inégal de Rene van der Wouden. Et lorsque je dis inégal, je ne le dis pas dans un sens péjoratif. Loin de là! L'auteur a choisi avec justesse une série de titres démontrant le vaste écart qui marque un peu trop souvent sa musique. Autant René van der Wouden est capable de sculpter des structures à vous rendre totalement accro dès la première écoute, autant il est capable de tester votre patience avec de longues introductions qui finissent toujours par accoucher d'un truc très agréable à l'oreille. Gruga Platz 4 et Arcadia sont des exemples frappants de son univers parfois fortement teinté de paradoxe. Mais lorsque ça décolle...attachez votre tuque avec de la broche!

Sylvain Lupari (16 Janvier 2015) *****

SynthSequences.com

Disponible au René van der Wouden Bandcamp

2 views