• Sylvain Lupari

THE AMNIS INITIATIVE: Alternate Timelines (2021) (FR)

Il y a des titres et des mélodies contagieuses à donner la chair de poule à une roche ici

1 Singularity 4:58

2 Hunted 3:08

3 Pale Blue Dot 4:53

4 Crossroads 5:50

5 1978 5:07

6 Charged Particles 5:04

7 Shimmering Waves 3:44

8 Destination Unknown 5:17

9 Epiphany 5:30

10 Duality 4:09

11 Evening Shadows 3:23

12 Anemoia 7:47

13 TX-500 4:07

14 Welcome to the Blue Zone 4:01

15 Burning Sun 2:36

16 1991 6:01

AmnisMusic AM7750

(CD/DDL 75:35)

(Soundtrack, E-Rock, EM)

J'avais été énormément séduit par Ejection l'an passé. Mais encore, j'ai rencontré quelques difficultés à rejoindre le style de rock symphonique électronique de ALTERNATE TIMELINES. Construit autour des probabilités de voyager dans le temps, ce nouvel album de The Amnis Initiative possède les attributs de son ambition. Un très bon mélodiste, Dennis Lodewijks créé une incomparable trame sonore de science-fiction où l'âme de ses compositions flirtent avec les 4 dernières décennies bien orchestrées par les immenses possibilités des synthétiseurs. La force de cet album réside dans son architecture musicale avec de puissants arrangements et du son à tous les nanosecondes. Les percussions et les effets percussifs sont la pierre angulaire des rythmes qui s'appuient aussi sur le travail du séquenceur et de ce tissu orchestral digne des grands rock symphoniques. L'album est vivant avec une panoplie de rythmes dont les racines remontent aussi loin que les premières expérimentations de Synergy, avec un fascinant clin d'œil au rock progressif tout en effleurant les arrangements des années synth-pop, sans oublier les racines de Vangelis. Bref, bien des styles, du gros rock entraînant et de belles mélodie mangeuses de tympans nous attendent dans les corridors de ALTERNATE TIMELINES.

Et pour bien appâter son public, Dennis Lodewijks insère 4 à 5 titres qui nous accroche instantanément, comme Singularity qui démarre en trombe avec un solide rock cosmique entraînant propulsé par un maillage de basse-séquences et de sobres percussions. Le titre offre une bonne vision intergalactique avec des passages nourris par des voix bizarres, probablement retransmises par un vocodeur défectueux, et d'autres qui sont remplis de bruits et d'effets sonores interstellaire, sinon de très bons solos de synthé. Tiré du EP Terminator Revisited, Hunted est un autre rock électronique qui prend vie quelque 30 secondes après des tintements de cloches d'église. Plus électronique avec une lourde ligne de basse-séquences qui se met à osciller d'une oreille à l'autre, les percussions qui le harponnent ajoutent une profondeur plus en lourdeur. Les mugissements qui chargent vers sa finale lui donnent un aspect plus cinématographique. Vangelis étant au cœur des influences de The Amnis Initiative, il ne faut donc pas s'étonner d’entendre des titres qui nous plonge carrément dans cet univers, comme Pale Blue Dot qui est aussi beau que Italian Song de l'album Private Collection. Crossroads est un titre à progression lente et orchestrale dont les élans mélodieux augmentent la fermentation de l'intensité. On peut dire que c'est une ballade sise sur une structure entrecoupée de phases méditatives remplies de belles harmonies qui scintillent sur place. Le boléro électronique renoue à chaque tour avec une vélocité émotive qui atteint son sommet dans une finale un brin dramatique. Un titre comme 1978 est du bonbon pour mes oreilles. Poussé par un splendide jeu de percussions et d'effets percussifs, le titre progresse avec une vélocité fantomatique. La basse nourrie principalement une progression maintenue dans un état statique sur des lamentations d'un synthé aux parfums prismatiques. Un titre splendide qui me fait penser à du Michael Garrison, sinon Jean-Michel Jarre. Charged Particles ne perd pas de temps pour se lancer dans un rythme technoïd emmitouflé dans des nappes morphiques. Les séquences voltigent comme des arpèges mis en boîtes alors que les gros boom-boom font vibrer les voiles de nos tympans. Ce rythme infernal garde une prose électronique près du style de Element 4, alors que Dennis Lodewijks sculpte des solos de synthé qui gardent cette dimension cosmique de ALTERNATE TIMELINES toujours intact. Après ce rythme infernal, quoi de mieux qu'un beau titre atmosphérique comme Shimmering Waves et son effet de canon musical qui fait grimper ses nappes harmonieuses dans des vents intersidéraux.

Il y a de l'intensité au pouce-carré dans Destination Unknown. Les basse-séquences sautillent sous des nappes de synthé dont le ton mélodieux resplendit jusqu’à atteindre ces nappes que Vangelis exploitait pour imager le ciel taciturne de Blade Runner. Le rythme vrombit en pulsant de plus en plus lourdement, tandis que The Amnis Initiative introduit des éléments percussifs dans un décor dont les émotions font assez Thierry Fervant dans son album Seasons of Life. La musique progresse et atteint ce but non-avoué de nous injecter une bonne dose de frissons dans une intensité qui donne la chair-de-poule. Un grand titre dont la discrète mélodie sert de décor au très beau Epiphany. Ce titre romantique exploite ces gémissements de synthé uniques à la signature du musicien Grec. Ça semble beaucoup à une musique de film mettant en vedette un chanteur d'opéra, tant la mélodie s'y prête. Superbe, je suis certain d'avoir entendu ça ailleurs…Possiblement dans un voyage vers une autre époque. Mais maudit que c'est beau! Après une telle douceur dramatique, quoi de mieux que de se délier les jambes dans une bonne structure de EDM? Hyper entrainant, Duality est un bon rock & danse cosmique propulsé par des riffs de synthé orchestraux et bourré de percussions dont le tintamarre ne réduit pas les charmes et mélodies du synthé, ni de ses solos qui chantent comme ceux d'une guitare électrique. C'est un titre qui accroche dès la première écoute et qui est suivi d'une triste mélodie méditative en Evening Shadows, personnifiée par un violon lâchant ses soupirs dans une nuit étoilée. Construit sur l'intensité de sa chorale, principalement constituée de voix féminines, Anemoia est un rock symphonique qui propose un rythme léger bien assis sur de sobres percussions. On écrit pas à maman, mais ça reste léger et entraînant. Deuxième et dernier titre à avoir été pigé dans le EP Terminator Revisited, TX-500 propose une marche militaire constitué sur un rythme un peu plus rapide. C'est un mélange de Synergy et Vangelis avec une enveloppe électronique riche de sa versatilité et de ses solos camouflés dans un rythme lourd et intense ayant une belle vision cinématographique. On arrive à Welcome to the Blue Zone et son rock électronique progressif à la Emerson, Lake & Palmer dans Works ou encore Geoffrey Downes & The New Dance Orchestra, je pense à l'album The Light Program. Les harmonies du synthé sont hyper mélodieuses et accrochent aisément une farouche démangeaison musicale. Plus dramatique et cinématographique que Evening Shadows, Burning Sun met aussi en scène un violon, d'apparence tzigane cette fois-ci, et sa mélodie arabique. On effectue un autre saut dans le temps avec 1991 et sa procession poussée par les sauts de basse-pulsations et des percussions façonnées de sorte à soutenir un débit passif. Les orchestrations sculptent des staccatos des années synth-pop qui meublent cette texture de rock symphonique électronique manquant un peu de punch pour être un titre qui conclût un album de cette envergure. Bon, sans plus!

Honnêtement! J'ai été tout de suite charmer, dès que je me suis assis pour bien écouter ce ALTERNATE TIMELINES. La raison est qu'il y a des titres hyper contagieux et des mélodies à donner la chair-de-poule à une roche dans ce nouvel album de The Amnis Initiative. Il y a aussi cette tangibilité de nous faire voyager dans les années musicales, de concert avec le concept de l'album, qui enchante, puisqu'effectivement nous sentons cet écart des styles bien éparpillé dans les 75 minutes d'un album disponible en CD manufacturé, en téléchargement et en 5.1 Surround Sound. Un excellent album qui vous procurera des heures de plaisir à le découvrir sous toutes ses angles.

Sylvain Lupari (21/09/21) ****½*

SynthSequences.com

Disponible au The Amnis Initiative Bandcamp et chez Groove nl

200 views0 comments

Recent Posts

See All