• Sylvain Lupari

TMA & FRIENDS: Live 4F (2013) (FR)

Live 4F est un très bon coffret CD/DVD d'un concert où Torsten M Abel et ses amis ont joué la majeure partie de l'album RAL 5002

1 Circular Movement 10:04

2 Clouds 7:26

3 Kristallin 10:33

4 Centaurus A 11:43

5 Sequentum P 9:49

6 Arctic Voyage 8:16

7 Trip to New Shores 6:59

8 Deja Vu/ Reprise 2:32

9 Dreamland

(Featuring Alien Voices) 6:46

SynGate | CD-r/DVD-R TA 05

(CD-r/DDL/ DVD-r 74:15)

(E-prog/rock, New Berlin School)

Un concert de MÉ performé par un groupe de musiciens est donc bien plus agréable à voir que de regarder un seul individu sur scène jouer avec ses pitons. Il me semble que la synergie et la complicité entre les complices d'un spectacle apporte une toute nouvelle dimension de fraîcheur à des œuvres conçues et enregistrées seul en studio. Et, ce malgré une assistance assez anémique, c'est en plein ce qui est arrivé lors du dernier festival E-Day en avril 2013, organisé par Ron Boots qui introduit la gang à TMA, où Torsten M. Abel présentait les grandes lignes de son dernier album RAL 5002, flanqué de Wolfgang Alien Nature Barkowski aux synthés et séquenceurs, Martin Rohleder aux guitares et de Thomas Betzler aux percussions. La très bonne performance du quatuor fut enregistrée en audio et vidéo dont le résultat se retrouve sur un coffret CD/DVD intitulé LIVE 4F.

Les fruits de cette collaboration entre amis/musiciens se fait sentir dès Circular Movement, tiré de l'album Sequentrips. Hormis une nouvelle intro très ambiosonique, le rythme est plus sec et les harmonies des synthés, de même que leurs solos légèrement différents, sont tissés derrière une guitare plus présente et des percussions plus enlevantes. Et c'est ce qui frappe le plus dans cet album. Chaque titre possède un petit quelque chose de rafraîchissant. Que ce soit des nouvelles introductions, de nouvelles ambiances ou des cadences légèrement accentuées ou subtilement ralenties, l'interprétation de RAL 5002 (seuls Before Midnight/ Luna et Birth of New Light/Sol sont manquants) respire d'une foule de petites nuances qui sont la marque d'un vrai album en concert. L'interprétation de Clouds est dans le ton avec un Martin Rohleder en grande forme. J'aime bien aussi Kristallin, un titre qui conserve son cachet spectral avec un rythme plus lourd et plus puissant. Même avec ses séquences qui gargouillent plus que sur l'album studio, Sequentum P conserve sa très belle enveloppe harmonique éthérée. J'aime ces séquences qui pépient dans la romance d'une guitare acoustique très rêveuse. Une très belle interprétation, tout comme celles de Artic Voyage et du fougueux Trip to New Shores un titre qui a son petit frère en Centaurus A, la seule nouveauté dans LIVE 4F qui respire totalement des ambiances de RAL 5002.

Tiré de l'album SynthsOrganics, Dreamland fut enregistré au Winnie's Garden Party à Hamm, Allemagne. Les voix d'aliens sont toujours aussi intrigantes que les souffles gutturaux qui ceinturent une approche rythmique toujours en progression. Le rythme est doux et les solos de synthé aussi plaintifs qu'harmoniques dans ce décor sonique où l'invraisemblance sied bien aux délicates harmonies lunaires. Si la musique est bonne, voire excellente, qu'en est-il de l'aspect vidéo? Bien que très sobre, la captation de la performance au festival E-Day est aussi intéressante à regarder que la musique à entendre. C'est un excellent complément et une intéressante option pour contrer le piratage. La mise en scène est concise avec de belles fondues entre les images projetées en arrière-scène et de beaux effets visuels qui flottent autour des bons plans sur les musiciens qui démystifient l'art électronique avec de bons plans rapprochés sur Wolfgang Barkowski et Torsten M. Abel. Les fondus, comme les cadrages, sont très bien faits. On voit que c'est du travail de pro avec plusieurs caméras qui sont utilisées afin de mieux cerner la performance du quatuor qui, effectivement, donne un très bon concert. Un concert à la hauteur d'un grand album conçu par un très grand nom de la MÉ progressive contemporaine.

Sylvain Lupari (09/03/13) *****

SynthSequences.com

Disponible au SynGate Bandcamp

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari