• Sylvain Lupari

VARIOUS: DiN Index07 (2022) (FR)

Faites-vous plaisir, vous découvrirez un univers aussi fascinant que futuriste

1 Dusk is the Musk 4:37

2 From Here to There 4:31

3 Ambient Pressure 4:12

4 The Fountains are Singing 4:24

5 Glade 3:38

6 Dutch Knowledge 4:18

7 Parallels 5:03

8 The Ascent 5:07

9 Home 3:54

10 Inner Beacon 2:49

11 Raven King 4:09

12 Empire 3:43

13 Stranice 4:05

14 The Fallen 4:36

15 Hydrostatic Equilibrium 4:27

16 The Turning 4:53

17 Nitro 3:52

18 Nostalgia Bomb 4:30

DiN70

(CD/DDL 77:00)

(Experimental, Modular Synth Music)

Mixée et masterisée par l'unique Ian Boddy, la compilation iNDEX 07 propose 2 titres des albums DiN61 à DiN69 que le boss à agréablement fondus en une longue mosaïque de 77 minutes, donnant ainsi une nouvelle vision sonore à leur musique On y trouve les albums de Nigel Mullaney, Dave Bessell, Scanner, Lyonel Bauchet et Ian Boddy, ainsi que les collaborations entre Dave Bessell & Parallel Worlds et Ian Boddy & Markus Reuter. Comme à l'accoutumé, cette 7ième compilation nous trimballe dans le magnifique univers du célèbre label Anglais qui est reconnu pour une esthétique musicale et un désir pour faire progresser la MÉ hors des sentiers connus.

Une façon très entraînante de partir cette compilation est avec la musique de Nigel Mullaney qui est un des 3 artistes à proposer 4 titres sur ce nouveau iNDEX du label Anglais DiN. Tiré de 31, Dusk is the Musk propose son segment le plus animé avec une vision d'une Électronica structurée sur le travail des percussions et effets percussifs où nichent une belle flûte arabe et des boucles de modulaire harmonieuses. Le passage vers From Here to There, de Ian Boddy et l'album Nervermore s'effectue comme si nous écoutions le même album, exception faite du Theramin et des ses chants spectraux. Ian a saisi ici la portion la plus animée du titre. La seconde partie de Ambient Pressure, Lyonel Bauchet et son album The Diver, vient conclure ce premier bloc très dynamique de iNDEX07. La flûte aiguisée et enchanté de The Fountains are Singing, Dave Bessell et son Reality Engine, nous guide vers une phase plus sibylline de cette compilation qui se poursuit avec le chant roucoulant d'un extrait de Glade, le second titre de Nervermore. Tranquillement, nous glissons vers l'autre extrait de 31, Dutch Knowledge dont le rythme Électronica introductif glisse aussi vers un dense passage atmosphérique peint par des couches de synthé dont les émotions mixtes intriguent et émeut dans un titre intense qui n'a pas tout à fait abandonner son envie de nous faire tapoter des doigts. On remarque tout de suite la guitare très Fripp de Markus Reuter dans un album en duo avec la boss de DiN, Outland. Fantomatiques, les ambiances miroitent en symbiose avec une structure de rythme statique volée à des reflets de prisme. L'album An Ascent de Scanner était toute une trouvaille avec sa texture ambiante industrielle. The Ascent laisse juste entrevoir ses immenses possibilités sur une envoutante structure de basse. Ce titre s'insère avec justesse entre les deux titres de Outland dont le très mélancolique Home et son duel guitare et Théramin nous emplit de nostalgie.

Tiré de l'album Phosphenes, Inner Beacon est ce titre intense et insoumis avec son air virginal et ses poignants arrangements qui clôturaient ce pur chef-d'œuvre du duo Dave Bessell & Parallel Worlds. Empire, qui suit l'étonnant et puissant Raven King de Reality Engine, explique le pourquoi Phosphenes est un sublime album. Nous sommes dans les zones grises des meilleurs moments de iNDEX 07. Nous goutons un peu plus à la texture ambiant industriel de Scanner avec Stranice qui est à sa place à ce 13ième rang de cette compilation forgée par Ian Boddy qui propose le très méditatif The Fallen, de l'album Axiom, pour poursuivre cette compilation. Hydrostatic Equilibrium de Lyonel Bauchet vient secouer cette phase ambiante avec un titre créatif dont le rythme complexe est sculpté dans l'ombre d'une belle mélodie. Stridentes, les nappes de synthé ajoutent un volet d'intensité assez particulier dans ce The Diver. Nigel Mullaney a brassé les fondements de DiN entre les 9 albums présentés ici avec 2 de ceux-ci. Tiré de son excellent The Turning, la complexité rythmique de la pièce-titre devrait vous convaincre de posséder cet album qui est très bon, du début à la fin. Nitro nous propose le côté plus animé, qui ressemble à du bon Arc, de Axiom. Les ambiances cosmiques du titre se transposent vers Nostalgia Bomb, un des deux titres atmosphériques de The Turning. Beau, tendre et d'une sensibilité à fragmenter cette carapace de notre âme. C'est pour ça que je suis devenu un fan de cette musique sans rythme mais avec une âme.

C'est ainsi que se termine cette autre excursion au pays de DiN! Et comme j'aime dans ces compilations signées de Ian Boddy est cette fascinante sensation de redécouvrir ces 9 albums dans un autre environnement qui justifie l'audace d'une telle compilation, de l'ordre de sélection des titres à de son montage final. Faites-vous plaisir et plonger dans les 7 compilations iNDEX, vous y découvrirez un univers aussi fascinant que dystopique.

Sylvain Lupari (17/02/22) ****½*

SynthSequences.com

Disponible au DiN Bandcamp

151 views0 comments

Recent Posts

See All