Search
  • Sylvain Lupari

WELLENFELD: Elected Pieces 04-18 (2018) (FR)

Elected Pieces 04-18 est une solide compilation avec près de 70 minutes de MÉ hyper mélodieuses et entraînantes

1 Monolith (Cosmic Waves 2004) 7:05 2 Matrix (Fusion 2005) 6:21 3 Ring of Saturn (Trip to Illusion 2006) 7:55 4 New York (Sunshine 2008) 4:10 5 Phase V (Phase 5 2010) 5:37 6 Summer Wind (The Big Bang 2011) 5:08 7 Summerbreeze (Endless Summer 2012) 5:33 8 Brass of Devotion (Pandemie 2013) 4:52 9 Vintage Attack (Elements 2015) 6:44 10 Ring of Saturn Part 2 (Ten 2017)

7:08 11 Ring Modular (Live Muenster 2015) 6:58 MellowJet ‎| cdr-wf1801

(CD-r/DDL 67:37) (E.Rock, melodic patterns and cosmic moods)

C'était en 2008 que Wellenfeld produisait son premier album, Sunshine, sur MellowJet Records, le label de Bernd Scholl. Ce label, vieux d'à peine un an, avait auparavant déjà réédité les 3 premiers albums (Cosmic Waves, Fusion, Trip to Illusion) de Wellenfeld qui quittait le label SynGate, tout comme Bernd Scholl d'ailleurs. Et depuis, 8 albums ont suivi, dont le 10ième sobrement intitulé Ten en 2017. C'est suite à cet album que l'idée de proposer une compilation germait dans la tête de Bernd Scholl ainsi que celles de Detlef Dominiczak et d'Andreas Braun. L'idée de base était que chaque album du duo Allemand depuis Cosmic Waves, jusqu'à Ten, serait représenté par un titre en suivant un ordre chronologique. C'est en s’appuyant sur les ventes et sur les titres les plus joués à la radio que ELECTED PIECES 04-18, pour 2004 à 2018, voyait le jour. Et comme Bernd Scholl ne fait jamais les choses à moitié, il a masterisé cet album avec de nouvelles perspectives sonores afin de faire une mosaïque de 68 minutes qui nous tient river à nos écouteurs et/ou nos haut-parleurs.

On remarque un changement de profondeur sonore avec Monolith, un titre du premier album de Wellenfeld que j'avais humblement chroniqué en 2006. Le son est plus riche et l'attaque des ornements sonores ainsi que le découpage des nappes orchestrales sont plus rehaussés. En fait, il n'est pas superflu de comparer l'enveloppe sonore de cette compilation à la force musicale qui se cache dans le dernier opus de Moonbooter, Groundcontrol and the Victory of Mankind. Pour ceux qui ne connaissent pas la musique de Wellenfeld, disons qu'elle se situe à cheval entre du bon New Berlin School, avec une tonalité des synthétiseurs qui est unique au duo, et une forme d'EDM portée plus sur l'aspect harmonie que déjantée. Donc, une musique vivante et surtout harmonieuse. Parfois, la musique est lente et langoureuse avec un rythme pulsatoire et une mélodie minimaliste trappée dans de riches orchestrations lunaires, comme cet autre côté de Monolith. Matrix est du même moule avec une très belle mélodie rythmée et tisseuse de ver d'oreille dans de larges nappes de synthé aux parfums d'orchestre interstellaire. C'est un peu la même chose avec le rythme lent et sphéroïdal de Ring of Saturn et dont la deuxième partie a vu le jour quelques 10 ans plus loin dans Ten.

New York annonçait cette nouvelle étiquette musicale plus Dance lorsque Wellenfeld présentait son premier album sur MellowJet Records. Phase V est dans le moule de Ring of Saturn, alors que Summer Wind fait dans du Synth-Pop dansable, accrocheur et très commercial. Summerbreeze est sans aucun doute un des plus beaux titres du répertoire de Detlef Dominiczak et Andreas Braun. Une très belle mélodie sur un rythme sautillant, entre du pop et du dance, se visse dans les oreilles ici. Brass of Devotion provient de l'album Pandemie. Un album que je n'ai pas encore entendu (il manque à ma collection) et cette approche de film à suspense, genre Chris Franke, est très appétissante. On approche des années 2018 avec Vintage Attack qui séduit avec ses nombreux filaments de séquences virevoltant autour d'un rythme lent et pulsatoire qui est en quelque sorte la signature de Wellenfeld. Encore ici les denses orchestrations enveloppent et ralentissent un rythme qui accueille une mélodie pas tout à fait facile à cerner. Ring of Saturn était un bon titre de Ten, alors que Ring Modular nous encourage fortement à découvrir le bel univers de Elements, un des meilleurs albums de Wellenfeld.

D'un bout à l'autre, ELECTED PIECES 04-18 est une solide compilation avec tout près de 70 minutes d'une très bonne MÉ du duo Dominiczak & Braun. Le mixage et le travail de rehaussement sonore de Bernd Scholl en font une mosaïque de rythmes lourds et lents où se terrent toujours ces superbes mélodies de Wellenfeld. En ce qui me concerne, il s'agit d'une excellente façon de découvrir ce duo qui démocratise et simplifie la complexité de l'univers des synthés et des séquenceurs. Mélodieux et très accessible!

Sylvain Lupari (27/12/18) ****½*

SynthSequences.com

Disponible au MellowJet Records

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle