© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Sylvain Lupari

RUDY ADRIAN: Par Avion - Sequencer Sketches Vol. 4 (2007) (FR)

“Par Avion est un album en demi-teinte avec une bonne balance entre les rythmes et les phases ambiantes et toujours...d'excellents motifs de synthé”

1 Par Avion 9:06 2 Bavarian Eagle 14:32 3 Across the Canyons 6:05 4 Soaring Birds 10:43 5 Sore Birds 8:23 6 Starfields II Part 1 18:37 7 Starfields II Part 2 11:16

Groove | GR-140

(CD 78:41) (Ambient beats and Ambient Music)

Voici le dernier volet de la série Sequencer Sketches où Rudy Adrian mélange ses douces rêveries ambiantes à des rythmes harmoniques séquencés minimalismes, fluides et mélodieux. Sans être un album concept, le synthésiste Néozélandais débute et termine PAR AVION - SEQUENCER SKETCHES Vol. 4 sur une vieille trame de cinéma français, avec tous les pastiches et effets sonores qu'on peut y coller, tout en nous dévoilant ses visions musicales.

C'est avec les bruits d'une bicyclette de postier serpentant un sentier égayé par des cris d'oiseaux que s'ouvre la pièce titre, Par Avion. Une femme y lit alors une lettre, tandis que l'ambiance trempe dans un décor flottant où le synthé module un air de tristesse et de mélancolie. Un rythme ambiant s'installe. Perçant peu à peu un dense voile de strates multi-couleurs, il augmente peu à peu sa cadence en suivant cette route d'oscillations bondissantes des rythmes hypnotiques. Et comme un battement flottant au milieu des stries de synthé qui vrillent de leurs teintes sibyllines et quelques accords qui sonnent comme un instrument acoustique. Le tempo progresse tout en douceur, initiant nos oreilles à un futur monde d'enchantements. Un vent sombre pousse les premiers gémissements de Bavarian Eagle. Enrobé d'une teinte flûtée, le mouvement se module en un délicat dandinement du séquenceur qui balance ses ions comme une jambe traînant dans le vide. Harmonieux, le synthé enrobe sa flûte de prismes ensoleillés tandis que le séquenceur augmente progressivement sa cadence, tant en force qu'avec vélocité. De bons et de beaux solos de synthé, et leurs effets enjolivant, parsèment cette première partie de Bavarian Eagle, avec de fines vrilles qui caressent le pas vivifiant d'un séquenceur aux tonalités érodées. Cette musique est un excellent exemple de titre migratoire qui puise son design dans les griffes des mouvements minimalismes. En délicatesse, la cadence ralentie pour entreprendre une migration musicale assez près de Crystal Lake de Klaus Schulze. Un beau morceau! Across the Canyons est aussi poétique que son titre. Il s'agit plus d’une structure d'ambiances électroniques que de rythme séquencé. Inondé d'effets sonores aux tonalités froissements métalliques, le rythme bat timidement dans un décor cinématographique avec chorale angélique et effets dramatiques qui sont propulsés par de bons rush de vents.

Soaring Bird est un titre assez intéressant. Un doux piano sirote ses harmonies, mêlant ses accords à ceux d'une guitare qui se fondent dans un décor sibyllin où le synthé inonde les ambiances de teintes ésotériques. Moulé un peu sur le même modèle que Par Avion, la musique évolue par couches de rythmes qui sont soutenues par un mouvement hypnotique du séquenceur, ça fait très Tangerine Dream par moments, alors que les mélodies éthérées et le synthé soufflent une sérénité toujours près des territoires de l'ésotérisme. Son évolution et sa forte odeur TD en font un incontournable dans cet album. Idem je dirais pour le titre suivant! Sore Birds terminait PAR AVION - SEQUENCER SKETCHES Vol. 4, lors de sa première mouture, en force! Son intro est sombre et gorgée de battements sourds et menaçant. Caché par un vent acide et un tempo minimalisme, une superbe séquence aux vrilles échoïques, remoule la structure avec une agressivité très rare chez Rudy Adrian. Un titre aux limites de l'électronique psychédélique et progressive avec des sonorités de guitares acérées et distordues, un synthé vorace crachant des vagues sonores destructives ainsi qu'un séquenceur lourd et névrosé assisté d'effets percussifs éclectiques. Cette rage rythmique se termine dans la chambre de notre française mélancolique, que seul les chants d'oiseaux parviennent à insuffler un semblant de vie. La saga Starfields est un genre de mini album offert en boni sur cette version de PAR AVION - SEQUENCER SKETCHES Vol. 4. Il s'agit d'une suite de la première aventure qui se trouve sur Iridescence - Sequencer Sketches Vol. 2, paru en 2000. Composé en 2006, Starfields II Part 1 est une lente ascension ambiosphérique que Rudy Adrian explore un peu plus dans ses albums de paysages méditatifs sonores. Sans séquenceur (Sic!), les deux parties de Starfields évoluent avec une séries de nappes anesthésiantes aux parfums des styles de Steve Roach et Michael Stearns.

PAR AVION - SEQUENCER SKETCHES Vol. 4 est un album en demi-teinte qui risque de décevoir ceux qui espèrent entendre de la MÉ propulsée par de violents spasmes rythmiques de séquenceurs. Rudy Adrian développe une signature personnelle avec son approche aussi mélodieuse qu'ésotérique de ses mouvements de rythmes, tantôt ambiants et tantôt violents, dans une large proportion de musique plus ou moins méditative. À part le violent Sore Birds, les sketches du séquenceur proposent tout de même de beaux rythmes harmoniques qui charmeront à coup sûr les amateurs de Tangerine Dream et possiblement ceux qui aiment les rythmes plus doux de la Berlin School.  Sylvain Lupari (16/05/07) ***½**

SynthSequences.com

Disponible chez Groove nl

5 views