• Sylvain Lupari

SHINPAL: Seven Lives (2019) (FR)

Sur un canevas musical qui approche les 50 minutes, Seven Lives semblent centrer sur le modèle de la Pacific School avec un zest de Manuel Göttsching

1 Motion in Horizon 4:49

2 The Eight Million Gods 7:11

3 Something on Dark Moon 6:26

4 Deepmind in Silicon 6:23

5 Silence in Horizon 6:53

6 Boundary from Nature 7:44

7 Seven Lives 6:48

SynGate Wave SP01

(CD/DDL 46:17)

(Pacific School)

Un autre nouveau nom qui s'ajoute à l'impressionnante liste de musiciens exerçant leur art sur SynGate. Shinpal est un artiste japonais qui compose une musique méditative avec de forts accents de la Pacific School, à tout le moins sur SEVEN LIVES. Sur un canevas musical qui approche les 50 minutes, le musicien d'Osaka projette ses influences musicales qui semblent centrer sur le modèle de la Pacific School à une structure de Dance Music et des nouveau pas de cha-cha-cha de Manuel Göttsching. Ce musicien-synthésiste semble assez prolifique avec ses 9 albums qui ont été produit depuis 2017. SEVEN LIVES est son 8ième album et son premier sur SynGate Wave.

Et c'est avec tranquillité que Shinpal entreprend la quête de nos oreilles, de nos sens avec Motion in Horizon. Ce titre ambiant est construit sur des ondes chaleureuses qui s'ébattent dans un esprit de sérénité. Ces ambiances sont perturbées par des lignes plus agressives où se forme une lente valse sphérique ou encore ces nuages suspendues dont les couleurs astrales peignent les aurores boréales. The Eight Million Gods est un titre qui sonne étrangement comme du vieux Steve Roach, période Traveler/Now, avec un ballet pour arpèges scintillant qui tournoient avec un effet de canon musical. La délicatesse de cette chorégraphie fait virevolter notre esprit avec des tonalités de verre chantant. J'ai trouvé ça bien beau et surtout très musical. Avec son oblongue ombre tissée dans un wooshh sombre mais confortable et ses effets sonores du vieux cosmos des années 70, Something on Dark Moon gravite autour d'arpèges hésitant à créer un rythme spontané. C'est un peu la réponse dans une vision plus sombre à The Eight Million Gods, sauf pour cette ligne de séquences qui arpente une route de Berlin School sous des étoiles scintillantes. Le rythme est plus ambiant qu'animé, mais plus vivant que le titre précédent. Cette ombre du synthé, qui sert de base ambiante, porte les couleurs d’un certain Michael Stearns avec une hésitation entre les ambiances de Chronos et de M'Ocean. Mais ce dernier album du synthésiste américain a certainement plu à Shinpal si on en juge par la toile de fond de Deepmind in Silicon qui accueille un mouvement spasmodique du séquenceur et des arpèges dont les chants nasaux claudiquent et tournoient dans une courte spirale sans issue. Disons que l'effet convulsif des séquences et arpèges portent ombrage à cette toile de mer qui ondule paresseusement dans le fond sonore de Deepmind in Silicon. Et si on craque pour ce M'Ocean, Silence in Horizon saura vous séduire avec ses longues et langoureuses caresses de ses lignes ambiantes. On saute du coq à l'âne en écoutant Boundary from Nature qui nous projette dans ces rythmes de danses nouvelles d'Ashra et/ou Manuel Göttsching. Les arpèges se déplacent comme une bossa-nova électronique saccadée dans une ambiance picorée par ces délicats tintements percussifs qui ornent la majorité des titres de SEVEN LIVES. C'est correct, mais j'aime mieux l'original! Contrairement aux douces structures de Michael Stearns qui n'ont pas été exploitées outre mesure par d'autres artistes. La pièce-titre conclut cet album avec une structure où ces accords vivants de Boundary from Nature deviennent plus vaporeux au contact des ambiances de Something on Dark Moon, démontrant la nette influence de Michael Stearns sur ce premier album de Shinpal sur SynGate. J'aimerais en entendre plus afin de me faire une meilleure idée! En attendant, c'est un bon album comme il s'en fait par dizaines dans les sphères toujours en mouvement de la MÉ de style Berlin School et ses dérivés.

Sylvain Lupari (13/08/19) *****

SynthSequences.com

Disponible au SynGate Bandcamp

109 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari