© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Sylvain Lupari

STEVE ROACH & DIRK SERRIES: Low Volume Music (2012) (FR)

Low Volume Music s'adresse avant tout aux amateurs de musique d'ambiances très immersives

1 Here 8:01 2 Whisper 12:44 3 Closed 8:12 4 Bow 14:28 5 Haze 15:14 PROJEKT| PRO277

(CD/DDL 58:42)

(Deep, dark ambient music)

Comme des larmes de violon ciselant le vide, Here nous enveloppe d'un profond voile morphique avec une suite de couches de synthé qui flottent, s'entrelacent et se lovent parmi une fine bruine de poussières d'anges pour mouler une envoûtante approche éthérée. La lourdeur du déploiement de ces passives couches de synthé aux oblongues courbes d'éther fait entendre un intense ballet dont les lents mouvements morcèlent les grouillements qui nous tenaille afin de nous amener à la profonde quiétude d'esprit que commande l'écoute de LOW VOLUME MUSIC. Près de 10 ans après Innerzone, le duo Roach & Obmana nous revient avec un nouvel album sur le label Projekt Records. Sombre et envahissant, LOW VOLUME MUSIC présente 5 longs titres très ambiants où l'éclectique duo aux sombres approches immersives étale la maîtrise de leur art minimaliste avec de fines variations dans leurs sombres structures dormitives nourries de fins filets de dualités harmoniques, déstabilisant l'amorphe annoncée par un genre musical qui doit constamment puiser dans la créativité pour fuir la redondance.

Si Here est composé à l'encre noire, Whisper apporte ses premières nuances à cette dernière œuvre de Steve Roach et Dirk Serries avec une série d'accords sous-jacents qui tournent en boucles dans cet intense canevas morphique aux milles couches de synthé éthérisées. On dirait de discrets accords d'une guitare absente qui rayonne de ses fines particules sonores iridescentes pour chatoyer dans un néant stagnant. Closed continue sur cette envolée de sonorités entrecroisées et nous propulse dans le temps avec ses ondes enveloppantes aux couleurs ocrées dont chaque étreinte libère des filets de voix absentes. On se croirait à l'aube du M'Ocean de Michael Stearns ou à l'orée de Western Spaces de Steve Roach, Kevin Braheny et Richard Burmer. Les approches sont aussi séduisantes qu'apaisantes avec ces lentes lignes et arcs des synthés qui nous parlent, nous chantent et murmurent dans nos oreilles avec une infinie tendresse immersive. C'est à ce moment que LOW VOLUME MUSIC divise son approche avec deux tonalités distinctes, l'une toujours sombre et l'autre plus lumineuse, qui s'entortillent dans un firmament rempli de passion séraphine. Bow et Haze flottent aussi sur cette dualité des phases avec des strates aux tonalités mixes qui planent telles les ailes d'un ange rédempteur, dessinant des courbes contemplatives auxquelles on a juste le goût de s'accrocher pour fuir la réalité.

Très ambiant pour ne pas dire atone, LOW VOLUME MUSIC s'adresse avant tout aux amateurs de musique d'ambiances très immersives. Malgré les 10 ans qui séparent leurs dernières collaborations, la musique de Roach & Obmana n'a pas vieillie d'une ride et offre un voyage musical imprégné de sérénité avec des ambiances flottantes qui nous entourent et saisissent notre imagination afin de nous amener vers la quiétude visée par le duo. C'est l'album idéal pour décompresser et retrouver une paix intérieure, là où se cache toujours ce goût d’entendre du Steve Roach.

Sylvain Lupari (14/09/12) *****

SynthSequences.com

Disponible au Projekt Records Bandcamp

34 views