Search
  • Sylvain Lupari

ULRICH SCHNAUSS: No Further Ahead Than Today (2016)

“De ce que je comprends de l'histoire, la musique de cet album est ce que recherchais Edgar Froese après les départs de Schmoelling et Franke”

1 Melts into Air 6:11 2 Love Grows out of Thin Air 5:27 3 The Magic in You 5:44 4 Thoughtless Motion 5:26 5 No Further Ahead than Today 7:42 6 Wait for Me 5:10 7 New Day Starts at Dawn 5:27 8 Negative Sunrise 4:31 9 Illusory Sun 5:12 Ulrich Schnauss Music

(CD 50:49) (V.F.) (Melodious E-Rock)

Voilà ce que j'appelle un album contagieux! Un album qui se colle tranquillement dans le fond de nos tympans avec ce constant désir de le réécouter. Un album qui s'écoute partout, peu importe l'heure et les humeurs. Et pourtant! Et pourtant, la musique de NO FURTHER AHEAD THAN TODAY n'est pas nécessairement celle qui me séduit assez facilement. Elle est amplifiée par un essaim de multicouches de synthé auxquels se greffent une avalanche d'effets, de séquences et de percussions électroniques. Mais il y a ces mélodies! Finement fignolées, elles écrasent cette impression d'immersion massive de rock électronique entre nos oreilles. Il y a aussi ces nuances! Ulrich Schnauss n'est pas né de la dernière pluie et il maîtrise à la perfection cet art de nuancer la puissance en y ajoutant des éléments d'harmonies et/ou de contre-rythme qui fascinent toujours l'écoute. Entre Jean-Michel Jarre et la musique de Jerome Froese, cet album respire l'approche Tangerine Dream post-Franke mais avec plus de passion et avec une vision redéfinie pour les rythmes, le jeu du séquenceur, qui est absolument fascinant sur certains titres, et les mélodies qui ont autant d'âmes que les superbes arrangements. Et ce n'est donc pas par hasard qu'Ulrich Schnauss fut invité à rejoindre le mythique groupe Allemand en 2014. Dédié à Edgar Froese, NO FURTHER AHEAD THAN TODAY est imprégné de ce cachet du Dream et possède tous les attributs des dernières visions du vieux Renard Argenté.

Une lueur venue des horizons étend ses multiples couches de couleurs avant de jaillir avec toute sa splendeur. C'est l'idée de base de Melts into Air qui débute comme un lever de soleil musical. Tôt, les percussions électroniques tombent afin de structurer un bon rock, légèrement entraînant, aux teintes de Jazz lorsque le synthé souffle ses couleurs harmoniques. C'est un titre qui me fait penser à du Jerome Froese (A Mellow Morning) mais dans une structure qui est plus près d'un rock du genre Easy Listening. Du genre Tangerine Dream dans Turn of the Tides/Tyranny of Beauty avec un synthé plein de parfums de saxophone. Easy Listening!? Pas si vite! Laissons tomber les préjugés faciles car la musique est intensément nouée autour des couches de synthés aux contrastes séduisants, de riffs et accords d'une guitare perdue dans cette immensité sonique, d'harmonies et de leurs ombres ainsi que de percussions qui s'abreuvent autour d'une séduisante ligne de basse. Et plus le titre avance et plus il devient lourd et intense. Et c'est une des particularités de cet album; la façon dont Ulrich Schnauss intensifie ses structures, autant dans les rythmes, les effets et les harmonies, qui nous fait lever les poils des bras. Love Grows out of Thin Air est un titre très intéressant. Sur une structure lente et bourrée de stéroïdes soniques, le rythme est entouré d'éclatantes spirales d'arpèges, de voix brumeuses et d'un décor scénique aussi éthéré qu'irréel. Les percussions et les modulations des séquences ajoutent un petit psy au titre. The Magic in You est un bon mélange de synth-pop, et de ses paillettes des années 90, et de rock électronique aussi fougueux que ces séances de Guitartronica de Jerome Froese. Une voix chante un refrain sur une structure très rock qui affiche de bons déguisements et de bons effets. Nos oreilles n'ont pas assez de capacité d'assimilation. Et c'est le genre de truc qui les nourrit de nouveautés sonores à chaque nouvelle écoute. Des crépitements de pluie, une onde ascendante, des effets et un rythme technoïde qui se nourrit des rondeurs d'une ligne de basse; l'intro de Thoughtless Motion est un excellent indicateur de la richesse sonore de cet album. Des pépiements percussifs, qui donne un effet organique, des gargouillements et des voix éthérées s'invitent à cette collection de tons alors que le rythme transite entre du mou, du rock et des valses d'éther.

C'est dans un décor similaire que la pièce-titre inonde nos oreilles d'une délicieuse ballade trop timide pour rester tel quel. L'approche se transforme en un genre de Grunge électronique où les limpides arpèges de cristal nous rappelle le point d'origine de No Further Ahead than Today qui s'avère être un bon mélange entre Melts into Air et The Magic in You. Riche de ses multicouches de synthé qui dégagent un bon nuage d'effets sonores, Wait for Me est un pur rock électronique lourd et invitant. New Day Starts at Dawn est le titre le plus électronique de l'album. Indéfinissable, la structure cogite entre de l'ambiant animé d'une lourdeur harmonique, alors que les séquences et percussions virevoltent en spirale sans jamais décoller vers le top. Il y a un délicat parfum des années médiévales ici avec un bel effet de clavecin qui est très effacé derrière cette muraille d'effets et de rythme statique. C'est un peu le même pattern pour Negative Sunrise qui affiche les standards cinématographies d'un film dramatique. Les effets de percussions ajoutent une teinte de surréalisme avec des murmures de crotales. Très séduisant! Et Illusory Sun l'est encore plus. Sachant très bien structurer son travail de studio, Ulrich Schnauss clôture NO FURTHER AHEAD THAN TODAY avec un titre un peu moins sombre que les deux derniers et qui se réinvente dans les approches de rock électroniques de Thoughtless Motion et Melts into Air. Oui! Un très bel album qui mérite de faire tomber les barrières du snobisme entre ce genre et la MÉ de style Berliner…

Quoiqu'Ulrich Schnauss n'est pas vraiment trop loin de ces racines. Moi je pense toujours que c'est le genre que recherchait Edgar Froese après les départs de Schmoelling et Franke. Et je me dis qu'Edgar et Jerome Froese avec Ulrich Schnauss aurait fait tout un tabac!

Sylvain Lupari (26/03/17) ****¼* SynthSequences.com Disponible au Ulrich Schnauss Web Shop

18 views

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle