• Sylvain Lupari

VANGELIS: Earth (1973) (FR)

Updated: Aug 12, 2019

“Earth est l'album de transition pour Vangelis où nous sentons définitivement que l'embryon qui s'est débattu dans Aphrodite's Child était prêt pour de nouvelles aventures musicales”

1 Come On 2:09 

2 We were all Uprooted 6:50

3 Sunny Earth 6:39

4 He-O 4:10

5 Ritual 2:46

6 Let it Happen 4:21

7 The City 1:14

8 My Face in the Rain 4:22

9 Watch Out 2:49

10 A Song 3:39 Vertigo 6499 693 (LP 38:47) Vertigo 532 783-2 (LP/CD 1993) (Rock ethnique et folk)

C'est bon de se replonger dans l'histoire. EARTH est un album de Vangelis qui a trimé dur avant de charmer mes oreilles. Eh que ça m'a pris du temps avant de finalement aimer cet album de Vangelis. Est-ce que cela valait le coup? Je crois que oui car j'y ai trouvé des structures de musique qui aujourd'hui sont le berceau des influences de plusieurs artistes et styles. Lorsque l'on entend les premiers battements de Come On, la lourde batterie, les riffs et les solos de guitares, on comprend tout de suite que cet album est le point de jonction entre Aphrodite's Child et la carrière solo de Vangelis. Avec Robert Fitoussi qui chante Come On sur un rythme à faire taper du pied, nous sommes quasiment dans un univers de heavy rock alors qu'en fait nous entrons dans un univers musical assez éclectique où les racines folkloriques de Vangelis respirent à pleines notes. Bien que les albums Sex Power, Hypothesis, The Dragon et Fais que ton Rêve soit plus Long que la Nuit (on peut même ajouter L'Apocalypse des Animaux) soient archivés dans l'histoire avant la parution de EARTH, c'est cet album qui serait le premier véritable album solo de Vangelis qui a été publié d'ailleurs sous le nom de Vangelis O. Papathanassiou.

De gros éclats de tonnerres ouvrent We were all Uprooted. On délaisse le côté électrique pour une approche plus acoustique avec une structure musicale des années psychédéliques où l’on faisant balancer notre tronc sous une quelconque influence chimique. Un violon caresse les accords fortement pincés d'une superbe guitare très lyrique qui chante autant qu'elle danse sous des coups de tonnerres épars. Les tambours et la basse structurent un rythme lent qui dandine comme ces structures de transe spirituelles hindoues qui semblent avoir fortement influencé les structures hypnotiques de Mind Over Matter. Après une intro incantatoire clanique Greco-Africaine, Sunny Earth propose une structure musicale similaire à We were all Uprooted mais avec plus de mordant. J'entends par moments des flashes soniques qui me font penser à Black Mountain Side de Led Zeppelin. He-O ne m'était pas entièrement inconnu. C'est un genre de folk rock sis sur de bonnes percussions claniques et des accords de guitares acoustiques entraînantes qui supportent un beau duel de voix harmoniques, un superbe jeu de guitare d'Anargyros Koulouris et ces spirales de piano qui ont fait la marque de Vangelis. Ritual est un titre hallucinatoire avec un rythme lent constamment perturbé par des mouvements brusques. Un titre très incantatoire qui s'approche des rythmes transiques de We were all Uprooted, tout comme le violent Watch Out. Les influences d'Aphrodite's Child y sont très présentes. Let it Happen est du genre plus synth-pop acoustique. Une ballade où on sait que c'est du Vangelis de par les arrangements. Ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. Quoique lorsque ça ne chante pas, la musique est vraiment très belle. Les percussions tapageuses de The City nous amène au très beau, au très romantique et au très mélancolique My Face in the Rain. Ça chante? Oui et c'est très bien fait. Une belle ballade ambiosphérique où j'entends des flashes harmoniques qui nous séduiront à la pelle plus tard. Superbe de tendresse, A Song repose sur des filets de voix remplis de trémolos. Le piano étend ses harmonies parcimonieuses, comme des gouttes de pluie qui chantent dans un désert, sur une structure cosmique qui se rapproche de ce que Vangelis offrira quelques années plus tard. On sent déjà que Vangelis s'éloigne de Aphrodite's Child pour se rapprocher de Heaven And Hell. Très beau.

Inégal diront certains? Par vraiment certain de cela! Je dirais enchanteur et surtout très catalyseur. EARTH est l'album de transition pour Vangelis où on sent définitivement que l'embryon qui se débattait dans Aphrodite's Child était prêt pour de nouvelles aventures musicales. Après m'y être cassé les oreilles plus d'une fois, je dirais que c'est un incontournable si on veut comprendre la carrière du musicien grec, mais surtout pour entendre son histoire et ses racines. L'éclectisme est au cœur de sa beauté. J'aime cette approche clanique qui respire les contes grecs et ses structures de folk rock acoustique un brin psychédélique qui trempent dans des ambiances très oniriques et poétiques. C'est comme flotter entre les deux pôles créatifs de Vangelis.

Sylvain Lupari (02/11/13) **½****

SynthSequences.com

13 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari