• Sylvain Lupari

ALBA ECSTASY: Bergenon (2018) (FR)

Updated: Jul 29, 2019

“Tout va très bien dans l'univers d'Alba Ecstasy avec cet autre album inspiré de l'ère Mirage et un titre assassin en Caffeine Reaction”

1 Caffeine Reaction 8:00 2 Phenols 17:20 3 Bergenon 14:24 Alba Ecstasy Music (DDL 39:44) (Berlin School of the 80's)

Ouf!!! Disons que la musique de Caffeine Reaction est à l'image de son titre. Des pétillements et des effets sonores se pointent dans le silence, alors qu'une ligne de séquences, aux tonalités aussi cristallines que ces flocons gelés dans Mirage de Klaus Schulze, se dandinent avec une vision d'agressivité dans son ton cristallin. Il y a 40 secondes au compteur et déjà une ligne de basses pulsations martèlent un rythme ostinato que des solos de synthé recouvrent d'une approche mélodieuse unique à la MÉ. Entrainante, cette introduction est martelée par des basses percussions, entrainant alors Caffeine Reaction dans une structure infernale qui rappelle énormément le potentiel de Klaus Schulze à l'époque de Mirage. Il y a beaucoup de références à cet album ici, et pour cause. Il est au cœur de ce 3ième album de musique nouvelle d'Alba Ecstasy en 2018. Phenols est un bon exemple avec une structure qui allie intensité et pesanteur, un peu comme si l'ouverture de Crystal Lake était tronquée de son attrait minimaliste cristallin. Mais le résultant est tout autant séduisant, sinon plus poignant. Après une courte intro de bruine sonique et de riffs de clavier saccadés, le mouvement de séquences perlées de Phenols déploie ses ondes oscillantes qui ondulent sous les spasmes de basses pulsations. La structure ajoute d'autres lignes complémentaires, tant au niveau rythmique qu'harmonique, afin de bien engraisser la musique en tons et en rythmes. Phenols évolue avec ces éléments tout en affichant une latente tangente accélératrice nourrie de saccades et de spasmes dans son rythme, un peu comme dans Caffeine Reaction mais en plus lent, alors que les ambiances et le décor se gorgent de bruits électroniques et d'effets cosmiques. Nous sommes dans le royaume de Schulze avec la vision contemporaine d'Alba Ecstasy. La pièce-titre propose une vision très différente avec une structure cinématographique, genre suspense intense, plus sombre. Le rythme est linéaire et sautille sans relâche avec une impression de frottement, comme des roues sur un rail encrassé de vapeurs sifflantes. Minimaliste, le mouvement offre néanmoins de subtiles variances, donnant à Bergenon un sentiment de double-vie alors qu'il reste entêté et toujours nappé par ces brumes remplies de bruines tonales. Et comme un train sans destination roulant de peine et de misère à travers des plaines hostiles, les vapeurs de rythme diminuent sans arrêter une course qui au final prend tout son sens. Un album sobre où on extirpe Caffeine Reaction pour mettre dans mon iPod, section meilleurs moments en musique d'Alba Ecstasy en 2018. Sylvain Lupari (27/04/18) ***¼**

SynthSequences.com

Available on Alba Ecstasy's Bandcamp

2 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari