Search
  • Sylvain Lupari

ALBA ECSTASY: Ten Stories- Vol. 2 (2018) (FR)

“C'est un album correct et facile à apprivoiser, avec de la musique, des ambiances et des rythmes qui pourraient facilement correspondre à des musiques de films d'horreur”

1 A Red Sunset 6:37 2 Burgeoning A 4:08 3 Autumn Leaf 3:22 4 Dans Suav 2:37 5 Past Meets Present 3:15 6 Doina Odyssey 2:39 7 Nefertiti 5:15 8 Sub Zero 5:46 9 Burgeoning B 4:08 10 Sorrow 4:42

Alba Ecstasy Music

(DDL 42:34) (V.F.) (Gloomy Berlin School)

Des histoires de peur! Des ambiances de peur où les chants de spectres, d'aliens, d'ectoplasme se faufilent à travers différentes structures de rythmes et de séquences qui pourraient si aisément figurer dans des trames sonores de films d'horreur. Et que diriez-vous de 10 titres qui s'apprivoisent aisément tout en conservant un cachet de mysticisme et de romanesque d'une société underground dont les passages secrets fourmillent sous des cimetières? C'est un peu le modus operandi de TEN STORIES-Vol.2. Monté sur 10 titres plutôt courts et assez séduisants, ce douzième album à paraître sur le site Bandcamp d'Alba Ecstasy en 2018 est une petite collection de titres assez agréables et qui s'apprivoisent sans faire de grimaces, même les titres les plus sombres.

Comme A Red Sunset et sa chorale très sibylline qui fredonne dans un dépôt de brume. Une mélodie perce ce brouillard de voix avec des accords pincés qui tintent dans le mystère. Plus ambiosphérique que mélodique, A Red Sunset cède son approche théâtrale à Burgeoning A qui est une véritable musique d'angoisse. Ses ambiances nous amènent sur le bord de la démence avec son clavier qui éparpille ses accords comme une chute de feuilles sur une route de pavée et souillée par la pluie d'une région industrielle humide. Une voix erre sur ce titre fort en émotions sombres et qui fait penser à du bon Remy. Alba Ecstasy joue avec les intonations de cette voix, parfois hantées et par moments très sensuelles, tout en rendant charmant son chant de synthé qui cadre bien avec l'austérité du mouvement. Nous restons dans cette vision nostalgique avec Autumn Leaf et ses accords en verre qui peinent à se détacher pour finalement virevolter dans une bruine automnale ornée de parures électroniques égales à des parasites bruyants. Des arcs de woom et des lignes d'oscillations cernées de résonances radioactives ornent une introduction et mangent une finale qui n’ont rien à voir avec le moelleux environnement qui erre au milieu des turbulences de ce titre. Dans Suav suit avec cette enveloppe de dragons et donjons, avec une course affolée dans une pyramide dont les pas légers effleurent à peine le sol. Les ambiances sont envahissantes avec ces nappes de synthé, avec un léger soupçon d'orchestrations, qui sont comme l'œil absolu terrorisant la fugueuse et ses pieds de verre. C'est dans le moule de Burgeoning A!

Past Meets Present veut tout dire! C'est un bon mélange de vintage et de contemporain, surtout au niveau des tonalités, dans une vision d’écriture des années 70. Doina Odyssey est un joli prétexte d'ambiances pour les solos créatifs d'Alba Ecstasy. Nefertiti est une belle composition qui ressort du lot avec sa vision très astrale. Les arpèges tournoient avec l'agilité d'une ballerine qui danse de ses pas mécaniques avec un léger dérèglement du mécanisme, accélérant ainsi une danse qui reste toujours gracieuse. Des orchestrations accompagnent cette ritournelle séquencée, de même que des cognements qui résonnent dans ce climat de frayeur crépusculaire. D'abord éphémères, ces lignes de violons se perdent dans les horizons où ils transforment en ode extra-terrestre ou sibylline avec des voix de spectres pour revenir sous formes de violons aux cordes en acrylique. Les pulsations circadiennes et le chant de Mellotron de Sub Zero lui donnent un aspect glauque alors que Burgeoning B apporte peu de nuances à Burgeoning A. Sorrow met un peu plus de sibylliste à l'univers de TEN STORIES-Vol.2 avec une structure un peu plus en Jazz qui accueille les solos agiles d'Alba Ecstasy, comme dans Doina Odyssey. Un album décent et léger, avec de bons moments!

Sylvain Lupari (14/12/18) *****

SynthSequences.com

Disponible au Alba Ecstasy Bandcamp

0 views

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle