Search
  • Sylvain Lupari

ASHRA: SUNRAIN-The Virgin Years (1996) (FR)

Une compilation honnête qui présente les multiples visages d'Ashra et son évolution au cours de ces 4 années sur Virgin

1 Sunrain 7:30

2 Midnight On Mars 6:52

3 Morgana Da Capo 5:29

4 Oasis 3:46

5 Club Cannibal 5:24

6 Screamer 4:27

7 Mistral 3:43

8 77 Slightly Delayed 6:44

9 Ice Train 7:40

10 Deep Distance 5:46

11 Ocean Of Tenderness 12:36

12 Phantasus 5:11

13 Blackouts 4:42

Virgin Records 1109-2

(CD 79:50) (V.F.)

(Cosmic Space Rock, Berlin School, Krautrock)

Voici une excellente compilation. SUNRAIN: The Virgin Years est cette compilation idéale pour découvrir ces années que plusieurs jugent comme les meilleurs. Avis que je ne partage pas en entier. Selon moi, la carrière d'Ashra devrait se diviser en 4 parties avec les années psychédéliques de 71 à 75 où Manuel Göttsching perfectionnait la méthode des notes en boucles à partir de sa guitare. Les années 76 à 80 sur Virgin où Ashra mélange un Krautrock aux modulations électroniques. Les années 85 à 97 où le Ashra de Manuel Göttsching fait une introspection et que certaines de ses œuvres sont remasterisées. Et finalement les années contemporaines de 98 à aujourd'hui, où MG renoue avec son passé en retravaillant avec Klaus Schulze et entreprend aussi un virage plus rythmique, voire Techno, avec des prestations en concert de grandes qualités. Les années que j'ai le plus aimé! Donc, revenons à cette compilation de Virgin. Les années Virgin seront déterminantes pour Gottsching puisqu’elles mettent la carrière de ce brillant et ingénieux guitariste sous les réflecteurs. Les 4 albums réalisés à cette période ont connus une belle carrière, tant en vente qu’en marketing, et sont les plus connus d'Ashra puisque distribués à une échelle plus mondiale que les labels OHR et Spalax. Ce sans compter les petites compagnies de distribution qui ont importé ces œuvres dans des marchés locaux.

Treize titres sur 4 album font un survol adéquat de ces 4 années. Plus centré sur Correlations, SUNRAIN: The Virgin Years visite aussi le tendre et doux, quoique possédant des phases de rythmes sans séquenceur, New Age of Earth. Magnétique et sombre avec des modulations fluides et tranchantes Blackouts est représenté par 3 titres. Une partie de Lotus Part I-IV aurait dû minimalement y être. Ces deux albums flirtent avec les mêmes effluves musicales. Correlations, qui est bien représenté avec 5 titres, se démarquent de ces deux albums en étant plus progressif. C'est avec cet album que Lutz Ulbrich et Harald Grosskopf se joignent à l'aventure Ashra. Les guitares de Göttsching et Ulbrich donnent une dimension plus lourde et incisives à la musique bien dirigée et soutenue au niveau rythme par l'excellent Harald Grosskopf. Tout un batteur et percussionniste que ce Harald. Il faut juste écouter Ice Train pour saisir la dimension particulière de cet album. Belle Alliance n'a tout simplement pas passer dans mes goûts. MG semble vouloir intégrer une multitude de styles dans cet album des plus éclectique. Je crois toujours que Screamer est la pièce la plus folle du répertoire d'Ashra. Un peu plus longue et le délire aurait été à son max.

Une compilation reste une compilation. Pour un fan, il y a toujours quelque chose qui manque. SUNRAIN: The Virgin Years reste tout de même une bonne compilation. Une compilation honnête qui ne nous présente les multiples visages d'Ashra et de son évolution sur ces 4 années. Et cette évolution est assez bien représentée avec une bonne balance entre ces styles, notamment avec une forte présence des titres de Correlations, qui reste une œuvre assez difficile à saisir aux premières écoutes.

Sylvain Lupari (27/02/07) ***½**

SynthSequences.com

0 views

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle