top of page
  • Writer's pictureSylvain Lupari

CODE INDIGO: In Concert (2006) (FR)

In Concert est un monument de la MÉ progressive qui vous jettera à terre ou vous transportera dans les nuages...

CD 1 (74:47)

1 Prologue 2:59

2 Code 14 9:09

3 Autumn Fades 9:54

4Ten Degrees per Second 8:52 5 Stage Left? 1:30

6 24 am 6:00

7 Galileo 3:36

8 TimeCode 15:14

9 Stasis 5:57

10 Eden to Chaos 11:35

CD 2 (77:10)

1 Area 52 15:58

2 Risky Business 1:21

3 Entangled in C 12:00

4 Uforia1 5:28

5 Cultures 8:00

6 Culture Shift 9:21

7 Call of the Earth 7:38

8 Code 11 7:23

AD Music | AD57CD

(CD 157:57) (V.F.)

(Progressive rock EM)

Parcourant les performances en concert que Code Indigo a donné entre le printemps 2004 et l'automne 2006, soit deux superbes performances au National Space Center de Leicester (Angleterre) et au E-Live Festival d'Eindhoven (Hollande), IN CONCERT est un magnifique document audio qui s'adresse autant aux irréductibles du mythique groupe Anglais que ceux qui n'ont toujours pas eu la chance de découvrir le groupe de David Wright et Robet Fox. Surfant principalement sur les albums TimeCode (avec 6 titres) et Chill (4 titres), IN CONCERT est un album vivant où Code Indigo fait l'étalage de ses influences qui oscillent entre Pink Floyd, pour les ambiances psychédéliques ainsi que les continuelles voix et murmures, Mike Oldfield, pour les approches mélodieuses à la Songs From a Distant Earth et Enigma pour ses chœurs flottants dans des sphères Grégoriennes. Et la qualité sonore est top-niveau avec ce mastering en 24 Bits qui décortique et filtre tous les ingrédients sonores qui errent au travers les rythmes, ambiances et mélodies d'un album qui émerveille à mesure que l'on met les oreilles à plein dedans. Le résultat est un album étonnant de fraîcheur et de justesse. Un peu comme si Code Indigo livrait un remix de ses œuvres avec une vélocité qui adoucit la surface de l'âme.

Après une intro ornée de vents creux, d'ululements spectraux et d'effets sonores d'un univers qui croule sous le poids de ses industries, la guitare d'Andy Lobban charme nos oreilles avec son bouquet éthéré à la