• Sylvain Lupari

CONNECT.OHM: [9980] (2018) (FR)

“9980 est un très bel album où le cosmos est doucement bousculé par l'un des albums les plus rythmés du catalogue d'Ultimae Records”

1 Evolution 1:1 8:32 2 Snow Park 9:05 3 9980 8:14 4 Mol 9:09 5 Fossil 11:14 6 Take Off (album edit) 6:54 7 Gentle Perception 5:14 8 Time to Time by Time 7:55 9 Winter Sorrows 7:14 Ultimae Records| inre054.2

(CD 73:52) (EDM & Ambient Down-tempos)

À l'époque où j'ai chroniqué 9980 je débutais à peine mon intrusion dans l'univers du psybient et dans les frontières psychédélico-sonores du label Lyonnais Ultimae Records. Donc j'étais loin d'être un connaisseur! Surtout au niveau des structures down-tempos lunaires du duo Connect. Ohm qui est composé d'Hybrid Leisureland (Hidetoshi Koizumi) et de Cell (Alexandre Scheffer). Depuis, mes oreilles se sont attachées à ce style au point même où je reçois et j'écoute de plus en plus cette musique dont le point d'ancrage est relié à la musique ambiante des années 70 et aux structures de Manuel Göttsching ainsi que de Klaus Schulze et Jean-Michel Jarre lorsque leurs styles ont dévié vers une musique de danse électronique. C'est donc avec engouement que j'ai accepté l'invitation de Sandrine pour retremper mes tympans dans cette nouvelle mouture de 9980. Mis à part une nouvelle pochette, toujours en format digipack, cette réédition remasterisée est proposée en un enregistrement de haute qualité 24 Bits. On redécouvre ainsi une faune sonore plus détaillée avec une accentuation dans les effets électroniques et pour certains éléments percussifs.

Le panorama rythmique est toujours aussi enchanteur. De Evolution 1:1 à Winter Sorrows, 9980 reconnecte 74 minutes d'ambiances et de rythmes dans une impressionnante mosaïque de ballades lunaires et de down-tempo morphique qui se déhanchent dans des textures soniques interstellaires. Le pinacle de l'album, pour mes goûts, reste toujours Fossil et Take Off. Et comme une trame sonore qui monte en crescendo, elle retourne à son berceau avec délicatesse, j'adore toujours autant le très ambiant et morphique Time to Time by Time avec ses perles en verre qui tintent et tombent dans l'oubli… Un très bel album où le cosmos est tendrement bousculé par un des albums le plus rythmé d'Ultimae Records.

Sylvain Lupari (26/07/18) *****

SynthSequences.com

Disponible chez Ultimae Records

2 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari