• Sylvain Lupari

FERALIA PLANITIA: Feralia Planitia (2021) (FR)

Du Techno qui flirte avec une vision science-fiction et punk cybernétique sur des rythmes de feu des années 90

1 Feral Planet 5:40

2 Inside Your Mind 5:33

3 Master Weapon 5:21

4 R-Type Hero 5:12

5 Remote Activation 5:46

Deserted Island Music DIM-013

(CD/DDL 27:34)

(Techno, Electronica)

Des bruissements sourds, semblable à du marmonnage, se font entendre sous les nappes de synthé ondulantes qui ouvrent Feral Planet. C'est en fait une amorce de rythme dans une texture d'éléments électroniques qui éclot avec vigueur quelques 65 secondes plus loin. Entre du rock pur, au niveau des percussions, et une tendance Techno, au niveau des vives oscillations, ce premier titre de FERALIA PLANITIA nous dicte la principale ambition de son artiste, soit celle de nous faire danser dans une texture de musique électronique (MÉ) où le côté Techno flirte avec une vision de science-fiction et de punk cybernétique à la MiDi-BiTCH sur des rythmes de feu des années 90. Les percussions sont entraînantes. Et jumelées au flux de ces séquences qui oscillent aussi vivement que la texture organique de leurs effets de gazouillis électronique, ils créent une texture spasmodique incitant à danser sans penser aux conséquences du lendemain. Deserted Island Music continue son expansion musicale en nous faisant découvrir des styles de MÉ conçus dans la créativité. Pensons à Mäläskä et Däcker! Feralia Planitia fait partie des nouveaux noms proposés par le label Néerlandais. Ce projet de Simona Dellamorte propose une MÉ construite sur des rythmes de feu dans une vision futuriste assez conforme avec la pochette digipack qui entoure ce nouveau CD, disponible aussi en téléchargement, du label de Remy Stroomer.

Inside Your Mind propose une texture de Hard Techno qui me plonge dans mes souvenirs de Music for the Jilted Generation de The Prodigy. Le jeu des percussions fait vibrer les oreilles avec un mélange de battements vifs et d'autres en mode rock fluide, alors que le séquenceur délie une ligne ayant une texture vocale organique qui épouse bien les effets du synthétiseur. Il y a aussi un obsédant effet sonore emprunté au monde de la Formule 1 sur une pléthore d'effets percussifs qui poussent le titre hors des limites d'un simple Techno. Le terme punk cybernétique est pensé pour ce genre de titre! Prenez un synthpop à la Depeche Mode, notamment au niveau des effets percussifs frappés sur une enclume en caoutchouc, et donnez-lui une vision technoïde du futur et vous avec un titre comme Master Weapon! Sa série de séquences, le séquenceur multiplie les lignes de strobes, papillonne en un mouvement stroboscopique pilonné en mode verticale pour s'articuler autour d'effets de ventouses élastiques et d'autres percussions dribblées avec fureur. Comme partout dans les quelques 27 minutes et des poussières de FERALIA PLANITIA, sont décorés par différents effets de voix et des syllabes croassées ainsi que des murmures surréalistes qui nous plonge dans un décor dystopique de par l'incongruité de ces effets et des dialogues ayant parfois une texture organique. Le rythme ramifie les racines du Punk avec du Techno sur des battements saccadés des percussions et des lignes pulsatrices du séquenceur. Comme dans R-Type Hero et sa texture de Grunge post-apocalyptique. Le rythme est furieux, mais bien enveloppé par d'oisives nappes de synthé brumeuses, avec des passages atmosphériques assombris par les effets bruyants des attaques aériennes du synthé. C'est du rythme et du non-rythme sur un séquenceur tout de même en mode papillon stroboscopique et des percussions du style touche de dactylo et soubresauts spasmodiques. Après 4 titres aussi endiablés, Remote Activation y va pour une approche plus douce avec son déluge de percussions plus fluides et moins saccadées qui est bien secondé par les soubresauts organiques du séquenceur. Une voix hors-champs répète constamment le titre, rappelant un personnage digital mythique des années 80, et le synthé fait irradier des nappes comme étant des leurres pour les amateurs de MÉ plus près des racines berliner et autres. Oui, un bon mini-album conçu pour faire vibrer murs et oreilles, ainsi que la plante de nos pieds.

Sylvain Lupari (20/06/22) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au Deserted Island Music Bandcamp

194 views0 comments

Recent Posts

See All