• Sylvain Lupari

JEROME FROESE: Orange Sized Dreams (Works 1990 - 1995) (FR)

Si j'ai aimé les versions des titres que l'on retrouvait sur les 3 albums studio ciblés par OSD ,je comprends en revanche pourquoi les restants étaient des restants!

1 Backstreet Hero (Studio Version - 1992) 8:10

2 Little Blonde in the Park of Attractions (Alternative Take - 1995/Redux 2014) 7:32

3 Agent or Police? (Dream Mixes 1 Leftover - 1995) 5:14

4 Jungle Journey (Uncooked Version - 1994) 6:08

5 Two Bunch Palms (Studio Version - 1992) 5:25

6 Penguin Reference (Angels vs. Demons Mix 1991/Redux 2014) 4:32

7 Treasure of Innocence (Guitar Version - 1992) 3:48

8 Twilight Brigade (Ultra 6 String Take - 1994) 9:34

9 220V (SBE 96 Rehearsal Version - 1992/Redux 1996) 7:08

10 Comfortably Numb (Dream Mixes 1 Leftover - 1995) 5:32

11 Cymbeline (Original Version - 1992/Redux 2014) 7:23

Moonpop | Moon CD-709

(CD/DDL 70:31) (V.F.)

Ceux qui suivent mes chroniques savent à quel point j'aime Jerome. Alors j'ai pris une chance avec ce premier volet d'une trilogie à venir intitulée Orange Sized Dreams. Selon le guide de presse, il s'agit d'une collection personnelle de musique que Jerome a composé durant ses années avec Tangerine Dream, soit de 1990, avec Melrose, à 2006, avec 40 Years Roadmap To Music. Le premier volet, ORANGE SIZED DREAMS (Works 1990-1995), couvre la période de Rockoon à Tyranny of Beauty, en passant par 220 Volts Live. On y retrouve 5 titres de cette période ainsi que des restants (leftovers) et des titres inédits qui n'ont pas fait les sillons argentés de la série Dream Mixes et 3 titres totalement remodelés dans les studios de Jerome en 2014.

Ça débute avec une version studio de Backstreet Hero. L'électricité de 220 Volts Live est absente, mais le titre crache tout de même sa fougue. Two Bunch Palms est par contre pas mal plus endiablé. J'aime mieux aussi la version de Treasure of Innocence qui est plus rock, moins éthéré. Et quels bons solos de guitare de Jerome! Si la version dites de répétition de 220 V me laisse sur mon appétit, c'est encore pire avec Cymbeline qui est une version que je considère anémique du fougueux Hamlet. Le titre est plus électronique, moins rock. Et pour chacun de ces titres, l'électricité qui se dégageait de 220 Volts Live, qui est un vrai coup de masse entre les oreilles en passant, fait défaut. J'ai derechef sorti 220 Volts Live des boules à mites et il a tourné en boucles pendant une bonne semaine. Donc, merci Jerome pour ce coup de nostalgie. Le saxophone de Linda Spa dans Little Blonde in the Park of Attractions, de l'album Tyranny of Beauty, est totalement rayé de la mappe ici. En fait, est-ce que Mme Spa faisait partie de TD durant les années Jerome? Je dis cela parce que, à moins que mes oreilles ne me jouent des tours (vous savez...sax versus synthés), ces partitions son totalement effacées de cet ORANGE SIZED DREAMS (Works 1990-1995). Cette nouvelle mouture souligne encore plus cette belle opposition des phases entre les moments éthérés et d'autres plus lourds avec un Jerome en plein contrôle qui démontre toute sa maîtrise dans un studio. J'aime mieux cette version, quoique ce genre de ballade entre le rock et le New Age ne m'a jamais emballé.

Là, c'est quelqu'un qui n'a jamais blairé Dream Mixes qui va vous parler des restants de cette première compilation de titres démontés par Jerome afin de leur donner une approche plus techno. Donc je n'ai pas vraiment apprécier Agent or Police? qui a un rythme sec, brusque avec des pulsations basses très enragées et des percussions qui roulent avec démence. Par contre Comfortably Numb, quoique lourd et sautillant comme un bon Chill House, m'apparait plus mélodieux. Je n'ai pas vraiment remarqué de différences entre ce Jungle Journey et celui de Turn of the Tides, mis à part qu'il me semble plus lointain, plus étouffé. En fin de compte, je me sais pas, ni ne comprends ce truc appelé Uncooked Version! Et que dire de cette appellation Angels vs. Demons Mix? C'est l'étiquette de la nouvelle version de Penguin Reference qui a perdu son saxophone, mais ça ne la pas rendu plus furieux pour autant. Ça reste une belle mélodie, avec un meilleur apport des percussions ici, qui resplendit un peu plus sur ce ORANGE SIZED DREAMS (Works 1990-1995).

Est-ce que j'ai aimé? Pas plus que ça! Si j'ai aimé les versions remodelés des titres que l'on retrouvait sur les 3 albums studio ciblés par ORANGE SIZED DREAMS (Works 1990-1995), je comprends en revanche pourquoi les restants étaient des restants! Les titres figurant sur 220 Volts Live et qui ont été retravaillés ici me laisse perplexe. Si certains offrent plus de dynamisme, les portions de saxophone étant totalement effacées, le manque d'électricité qui était la clé de cet étonnant album en concert porte une ombrage à de beaux et de bons arrangements. Et ça on ne peut l'enlever à Jerome Froese; il est une bête de studio! Une bête qui laisse de belles empreintes soniques, même lorsque son besoin de pister des nouvelles proies n'est pas toujours justifié.

Sylvain Lupari (24 Décembre 2014) *****

SynthSequences

Disponible au Jerome Froese Bandcamp

3 views0 comments