• Sylvain Lupari

JUTA TAKAHASHI: Hymn (2010) (FR)

C'est un très bel album qui nous rapproche du sommeil ou de notre esprit intérieur que tout fan d'EM ambiant devrait avoir

1 Stratosphere (Gliding through ice dust in stratosphere) 19:23

2 Faraway (So far away, so long ago) 19:23

3 Hymn (Hymn to the universe) 20:27

Lunisolar Records LR007

(CD/DDL 59:15)

(Ambient)

Juta Takahashi est un artiste Japonais qui fait de la MÉ purement ambiante depuis 2007. Réalisé en Janvier 2010, HYMN est un opus divisé en 3 longs actes musicaux dont les mouvements morphiques se déroulent dans de quiétudes phases astrales. Ce sont 3 longs titres aux structures différentes où la poésie et l'harmonie de ces intenses mouvements atonaux se bercent à l'ombre de très belles modulations qui insufflent beaucoup d'émotivité et de relief à ce 7ième opus du synthésiste Japonais.

Stratosphere débute avec une fine onde de synthé qui soufflé tel un vent cosmique. Linéaire, avec de délicates modulations symétriques, cette ligne de synthé progresse avec une passion empreinte de mélancolie. Ce long titre est arrosé de quelques notes de guitare acoustique qui semblent tomber des nues et résonnent de par la force de leurs pincements. Des notes éparses qui tombent de façon fortuite sur un long mouvement coulant comme un fleuve cosmique où brille des étoiles muettes sur une structure ondoyant finement comme des vagues interstellaires. C'est un beau et long titre ambiant, riche en structures synthétisées qui se chevauchent avec une quiétude nourrie d’émouvantes oscillations flottant avec une forme d'harmonie céleste. Faraway est un autre long mouvement tranquille où s'enchevêtrent des vents de synthés aigus qui s'entrecroisent dans un intense ballet morphique. De belles impulsions éthérées qui oscillent, poussées par de cosmiques vagues silencieuses refoulant les ondes de synthé dans de submergeant territoires astraux. Les tonalités et les teintes des couches de synthé sont tellement profondes qu’ils nous amènent à un vaisseau de relaxation et de tranquillité. Hymn, la pièce-titre, est ma préférée sur ce 7ième opus de Juta Takahashi. C'est une œuvre majestueuse qui me rappelle le superbe M'Ocean de Michael Stearns. Un très beau mouvement ambiant dont les vagues silencieuses déferlent au travers d'arpèges scintillants et sous des chœurs astraux qui murmurent comme le vent cosmique. Un beau titre, toujours aussi intense, qui nous rempli la tête de nos rêves et espoirs oubliés qui refont surface à mesure que l'on se laisse envahir par cette subjugante danse morphique.

J'ai été très surpris par la musicalité de HYMN, une aventure musicale qui plaira assurément à tout amateur de musique ambiante. J'ai dénoté beaucoup d'influence de Michael Stearns, sur Faraway et de Kitaro (notamment sur la pièce-titre). Flottante, planante et morphique, la musique de Juta Takahashi est un conte musical qui nous berce tout au long de son écoute. Écoutes que l'on multiplie, surtout avant le dodo, par sa beauté et sa musicalité qui éclot telle d'intenses et puissants bouillons cosmiques. Oui, un très bel album qui nous amène autant aux portes du sommeil que de notre intérieur. Un album que tout amateur de musique ambiante devrait possédé.

Sylvain Lupari (01/10/11) *****

SynthSequences.com

Disponible au Juta Takahashi Bandcamp

3 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari